(Green Bay) Aaron Rodgers a lancé deux passes de touché et les Packers de Green Bay ont triomphé contre les Vikings du Minnesota 37-10, dimanche soir, pour confirmer leur première place de l’Association Nationale.

Publié le 3 janvier
Steve Megargee Associated Press

Le gain des Packers, jumelés à la victoire des Eagles de Philadelphie plus tôt dans la journée de dimanche, ont mis fin aux espoirs des Vikings (7-9) de participer aux éliminatoires. Les Vikings devaient faire sans les services du quart partant Kirk Cousins qui a été placé sur la liste liée au protocole de la COVID-19 vendredi.

Les Packers (13-3) sont la seule équipe de la NFL à être invaincus à domicile et ils ont l’opportunité de se rendre au Super Bowl sans quitter le Lambeau Field. La victoire de dimanche a bien démontré en quoi l’avantage du terrain pourrait être un facteur alors que la température était de -11 degrés Celsius avec un facteur éolien qui portait la température à -17 juste avant le botté d’envoi.

La formation du Wisconsin a remporté 13 matchs d’affilé à domicile, mais avait baissé pavillon 31-26 à domicile contre les Buccaneers de Tampa Bay lors de la finale de l’Association Nationale. Les Packers n’ont pas atteint le Super Bowl depuis 2010 et ont perdu en finale d’association lors de quatre des sept dernières saisons.

Rodgers a complété 29 de ses 38 passes pour un gain de 288 verges par la voie des airs.

Les Vikings avaient remporté les deux derniers matchs entre les deux équipes, mais n’avaient pas réellement de chance sans la présence de Cousins. Le quart avait totalisé 341 verges par des jeux aériens et avait complété trois passes de touché lors de la victoire des siens 34-31 le 21 novembre.

Les Packers ont gagné les cinq parties suivant ce revers.

Sean Mannion a remplacé Cousins à titre de quart partant et a gagné 189 verges par la voie des airs par le biais de 22 passes captées sur 35 tentées. C’était son troisième départ en carrière et son premier depuis le dernier match de la saison régulière en 2019.