Plusieurs joueurs de la Ligue nationale de football vaccinés et asymptomatiques ont obtenu des résultats positifs à la COVID-19 lors de la première journée de tests « ciblés », selon ce qu’a appris l’Associated Press, lundi, d’une source informée des résultats.

Publié le 20 déc. 2021
Rob Maaddi Associated Press

En tout, les noms de 47 joueurs ont été placés sur la liste de réserve/COVID-19, le plus grand nombre lors d’une seule et même journée depuis le début de la pandémie.

La source de l’AP, qui s’est exprimée sous le couvert de l’anonymat en raison de questions liées à la confidentialité, n’a pas précisé combien de ces joueurs sont asymptomatiques et pleinement vaccinés.

L’ailier rapproché vedette Travis Kelce, des Chiefs de Kansas City, l’ailier défensif Joey Bosa, des Chargers de Los Angeles, et le quart Jared Goff, des Lions de Detroit, font partie de la liste de joueurs dont les noms ont été placés sur la liste.

Bosa va rater le match de l’équipe cette semaine, selon l’entraîneur-chef Brandon Staley.

Les joueurs qui ont reçu un test positif doivent se placer en isolement jusqu’au moment où ils obtiendront le feu vert pour effectuer un retour. En vertu des protocoles révisés de la NFL, qui sont entrés en vigueur lundi, les joueurs vaccinés et asymptomatiques peuvent revenir à l’intérieur d’une période de 10 jours.

Kelce, le demi de coin Charvarius Ward et le botteur Harrison Butker ont tous subi des tests positifs. Ils ont tous trois affronté les Chargers jeudi soir dernier dans un match où Kelce a réalisé un sommet personnel en carrière avec des gains de 191 verges par la passe

Kelce a réussi le touché égalisateur au quatrième quart et le majeur décisif en prolongation.

Trois autres joueurs des Chiefs, soit le plaqueur Chris Jones, l’ailier espacé Josh Gordon et le second Willie Gay fils, sont déjà sur la liste.

Les noms de deux autres porte-couleurs des Lions et de six autres joueurs des Chargers ont également été inscrits sur la liste.

Le garde Laurent Duvernay-Tardif, des Jets de New York, qui a choisi l’an dernier de se retirer pour travailler sur les lignes de front de la pandémie, a été interrogé sur la possibilité que certains joueurs tentent de dissimuler leurs symptômes afin de continuer à jouer.

PHOTO BRAD PENNER, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Laurent Duvernay-Tardif, des Jets de New York

« Bien sûr, c’est le revers de la médaille, et je suppose que nous en saurons plus durant la prochaine semaine, et que nous verrons après dimanche prochain ce qui s’est réellement passé en termes de nombre de cas » a déclaré Duvernay-Tardif, détenteur d’un doctorat en médecine et d’une maîtrise en chirurgie.

« J’espère simplement que les gars seront honnêtes avec eux-mêmes, parce qu’au bout du compte, ils me mettent en danger en tant que joueur qui suit les règles et les directives parce qu’ils vont sur le terrain avec des symptômes.

« Nous sommes tous dans le même bateau. L’objectif est évidemment de terminer la saison et de jouer tous les matchs, mais il s’agit aussi de rester en bonne santé. Donc je pense que nous devons simplement être honnêtes avec nous-mêmes. »