Après avoir disputé leur quatrième match, ce vendredi à Ottawa, les Alouettes entameront ce qui sera déjà leur deuxième et dernière semaine de relâche de la saison. Battus à leurs dernières parties, Khari Jones et ses joueurs ne veulent pas passer leur semaine de congé à penser à une potentielle série de trois revers.

Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

« Les victoires avant les semaines de relâche sont toujours importantes, surtout sur le plan psychologique. On ne veut pas partir pour un repos en sachant que l’équipe ne joue pas bien. On veut partir pour notre semaine de relâche sur une bonne note », a convenu Jones, jeudi après-midi.

Ce qui rend le match de ce vendredi doublement important, c’est qu’il sera disputé contre une équipe que les Alouettes devraient normalement vaincre. Le Rouge et Noir est considéré comme le club le moins fort de la LCF par une majorité d’observateurs. Les Alouettes sont d’ailleurs favoris pour l’emporter par 7 points.

Je n’adhère pas trop à cette mentalité qu’il faille absolument gagner tel ou tel match. On pourrait perdre celui de vendredi, puis en gagner 10 de suite.

Khari Jones, entraîneur-chef des Alouettes de Montréal

« Ce que je veux, c’est nous voir bien jouer, comme nous sommes capables de le faire. C’est ce qui est le plus important en ce moment. Si on le fait, le succès va suivre. »

Les Alouettes ont effectivement besoin d’une bonne performance pour rassurer les troupes et calmer le jeu, surtout de la part de leur quart-arrière. Jones a aimé ce qu’il a vu de Vernon Adams fils cette semaine, aussi bien lors des entraînements que dans le vestiaire de l’équipe.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Vernon Adams fils, quart-arrière des Alouettes de Montréal

« Vernon a une belle personnalité et je veux qu’il nous la montre. J’ai bon espoir que le déclic se fera cette semaine.

« Ça n’a jamais été une question de préparation dans le cas de Vernon. Il se prépare aussi bien et travaille aussi fort que n’importe quel autre joueur que j’ai côtoyé. Il est très méticuleux. Il doit tout simplement trouver son rythme et éviter de s’imposer trop de pression, comme je pense qu’il le faisait depuis le début de la saison. »

Une défense solide à Ottawa

Comme les Alouettes, le Rouge et Noir a perdu ses deux dernières rencontres après avoir gagné à Edmonton à son premier match. Matt Nichols et l’attaque connaissent encore plus de difficulté qu’Adams et celle des Alouettes. Le Rouge et Noir n’a marqué que 16, 10 et 12 points à ses trois premiers matchs. Nichols est toujours à la recherche de sa première passe de touché de la saison.

PHOTO JUSTIN TANG, LA PRESSE CANADIENNE

Matt Nichols, quart-arrière du Rouge et Noir d’Ottawa

« Leur attaque se cherche un peu, comme celle de plusieurs autres équipes dans la ligue, dont la nôtre. Mais Nichols a gagné beaucoup de matchs dans cette ligue et on ne peut pas se permettre de les prendre à la légère », a prévenu Jones.

Si je mets mon chapeau de coordonnateur offensif, je peux vous dire que leur défense joue très bien. Ils ont de bons jeunes joueurs, qui sont affamés. Leurs joueurs convergent vers le ballon et réussissent beaucoup de bons jeux.

Khari Jones, à propos de l’unité défensive du Rouge et Noir

Il n’y a certainement pas beaucoup de « gros » noms du côté d’Ottawa. Jones a tout de même nommé quelques joueurs défensifs du Rouge et Noir qu’il tenait en haute estime.

« [Antoine] Pruneau joue bien depuis longtemps et c’est lui qui dirige la circulation dans la tertiaire. Il y a quelques joueurs qui sont bien connus sur leur ligne défensive et je connais bien leurs secondeurs, dont [Micah] Awe, qui était chez les Lions de la Colombie-Britannique lorsque j’y étais et qui est un très bon joueur. Leur défense est solide. »

Une chance en or pour Dequoy

Il y aura quelques changements importants dans l’alignement des Alouettes ce vendredi. Absent en raison d’une blessure à un genou, le bloqueur à gauche Tony Washington sera remplacé par Chris Schleuger.

Soignant également des blessures mineures, l’ailier défensif Antonio Simmons et le secondeur intérieur Ahmad Thomas devraient être remplacés par Jamal Davis II et Tre Watson. Quan Bray sera quant à lui laissé de côté en faveur de Dante Absher, afin d’ajouter un peu de « punch » à l’attaque.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Marc-Antoine Dequoy, maraudeur des Alouettes de Montréal

Le changement au poste de maraudeur sera particulièrement intéressant à analyser. Le Québécois Marc-Antoine Dequoy obtiendra son premier départ dans la LCF en remplacement de Ty Cranston. L’ancien des Carabins de l’Université de Montréal a joué sporadiquement en défense au cours des dernières semaines et aura maintenant la chance de prouver qu’il peut être un joueur régulier.

Dequoy pourrait-il conserver le poste de maraudeur partant avec une bonne performance à Ottawa ?

« Qui sait ? On va d’abord se concentrer sur ce match, mais je fais généralement jouer les joueurs qui le méritent. Il a joué un peu en défense jusqu’à maintenant et il poursuit son apprentissage. Je veux le voir bien jouer vendredi, puis on verra ce qui se passera par la suite », a répondu Jones.