(Tampa) Tom Brady racontait récemment à l’animateur James Corden les premiers mots de sa conjointe Gisele Bundchen après la conquête du Super Bowl, le septième titre de son illustre carrière.

Associated Press et La Presse

« Elle m’a dit : que te reste-t-il à prouver ? Je me souviens avoir rapidement changé de sujet. »

C’était sans doute le prélude à l’annonce de vendredi. Le légendaire quart de 43 ans a accepté un nouveau contrat qui lui permettra de rester avec les Buccaneers de Tampa Bay pour la saison 2022. Il était déjà sous contrat pour la saison à venir.

Le nouveau contrat est structuré de manière à s’échelonner sur quatre ans, mais pour être dans les faits une prolongation d’un an seulement. Cette restructuration permet aussi aux Bucs d’épargner 19 millions la saison prochaine sous le plafond salarial.

Un enjeu crucial pour garder les joueurs d’impact alors que le plafond salarial a baissé de 8 % après une année de pandémie, pour s’établir à 182,5 millions.

D'ailleurs, sur son compte Twitter, Brady a affiché une photo où on le voit signer la prolongation de contrat. Cette photo est accompagnée d’un message où il annonce qu’il se lance à la poursuite d’un huitième titre et que le groupe devrait rester intact.

L’entente devrait donc aider l’équipe à garder la grande partie des joueurs qui ont contribué au triomphe face aux Chiefs de Kansas City le mois dernier. Sept joueurs partants au match du Super Bowl faisaient partie d’un groupe d’une vingtaine de joueurs des Buccaneers susceptibles de réclamer l’autonomie la semaine prochaine.

« Lorsque nous avons fait l’acquisition de Tom il y a un an, nous étions extrêmement excités par le leadership, le sang-froid et le palmarès victorieux qu’il allait apporter avec lui dans notre vestiaire. Depuis, il a prouvé qu’il était le compétiteur ultime et il a livré la marchandise de toutes les manières que nous avions pu imaginer pour nous aider à remporter le trophée Lombardi », a déclaré le directeur général Jason Licht.

« Année après année, a ajouté Licht, Tom démontre qu’il demeure l’un des quarts élites de notre sport et nous ne pourrions être plus heureux de le garder à Tampa Bay alors que nous continuons la quête de nos objectifs ensemble. »

La prolongation au contrat de Brady ajoute une saison à l’entente de deux ans, d’une valeur de 50 millions US qu’il avait paraphée en mars dernier, au terme d’une carrière de 20 ans avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Brady, cinq fois lauréat du titre de joueur le plus utile à son équipe au Super Bowl, a mené les Buccaneers à un premier titre en 18 ans, le 7 février dernier.

En vue du début de la chasse aux joueurs autonomes dans la NFL la semaine prochaine, Licht a identifié le receveur Chris Godwin à titre de joueur de concession, et a accordé un contrat de deux ans, d’une valeur de 25 millions au secondeur Lavonte David. Cette entente a été annoncée vendredi.

Avant que Brady n’accepte une prolongation de contrat, les premières estimations laissaient les Buccaneers avec un surplus de 7 millions par rapport au plafond salarial.

Avec l’aide de leur quart-arrière, les Buccaneers pourront maintenant s’attarder à conclure une entente à long terme avec le secondeur Shaquil Barrett, le meneur pour le nombre de sacs du quart dans la NFL en 2019.

L’ailier rapproché Rob Gronkowski, l’ailier espacé Antonio Brown, le joueur de ligne défensive Ndamukong Suh, le demi offensif Leonard Fournette et le botteur de précision Ryan Succop font partie du groupe de joueurs autonomes que Licht et l’entraîneur-chef Bruce Arians espèrent garder avec l’équipe.