Les Buccaneers de Tampa Bay ayant été sacrés champions de 2020, c’est déjà le moment de penser à la prochaine saison dans la NFL. Voici 10 dossiers que nous suivrons avec intérêt au cours des mois à venir.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Un plafond à la baisse

PHOTO BRITTANY HOSEA-SMALL, REUTERS

Au cours des récentes semaines, les gens qui se sont présentés au Levi's Stadium n'ont pas assisté à un match des 49ers, mais ont plutôt été vaccinés contre la COVID-19.

La NFL a plutôt bien navigué à travers les embûches reliées à la pandémie cette saison. La situation devrait être un peu plus simple en septembre prochain, mais la diminution substantielle des foules en 2020 aura un effet considérable sur le plafond salarial. Chacune des 32 équipes pouvait dépenser jusqu’à 198,2 millions en salaires de joueurs la saison dernière. Mais au lieu d’augmenter de 5 à 10 millions comme c’est normalement le cas, le plafond pourrait diminuer d’approximativement 15 millions par équipe en 2021. On sait déjà que le plancher a été fixé à 175 millions par équipe.

Contrats de télé

PHOTO BRANDON WADE, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Lisa Salters, journaliste pour le réseau ESPN, sur les lignes de côté lors d'un match des Cardinals de l'Arizona, en décembre dernier.

Afin de limiter la baisse du plafond salarial, la NFL pourrait choisir de piger dans l’argent qui sera généré par le renouvellement de ses contrats de télé. Selon le site Profootballtalk (PFT), la ligue serait sur le point de finaliser les bases de ces ententes. Le contrat d’ESPN, qui diffuse notamment les matchs du lundi soir, doit venir à échéance après la prochaine saison, tandis que ceux de CBS, Fox et NBC sont valides pour les deux prochaines années. ESPN est une division du réseau ABC, qui a longtemps diffusé le Monday Night Football. Mais puisque ESPN atteint moins de téléspectateurs aux États-Unis, les matchs du lundi soir sont généralement moins attrayants qu’ils l’étaient à l’époque où ils étaient présentés sur les ondes d’ABC. Pourrait-on assister au retour du Monday Night Football à ABC ? Toujours selon PFT, ABC voudrait également faire partie de la rotation quant au Super Bowl. Actuellement, CBS, Fox et NBC diffusent le match à tour de rôle.

Un marché encore plus fou

PHOTO DAVID ZALUBOWSKI, ASSOCIATED PRESS

Le vétéran Von Miller, secondeur des Broncos de Denver, pourrait être libre le mois prochain.

Compte tenu de la probable baisse du plafond salarial, plusieurs joueurs recevront de mauvaises nouvelles au cours des prochaines semaines. Un grand nombre d’équipes devront libérer des vétérans afin de pouvoir respecter le plafond. Le marché de l’autonomie, qui s’ouvrira officiellement le 17 mars, devrait donc être plus mouvementé qu’il l’est normalement. Pour l’heure, c’est du côté des chasseurs de quarts que les stocks devraient être le plus riche : Von Miller (Broncos), Shaquil Barrett (Buccaneers), Bud Dupree (Steelers), Matt Judon (Ravens), Jadeveon Clowney (Titans) et Melvin Ingram (Chargers) pourraient tous être libres le mois prochain.

La valse des quarts-arrières

PHOTO MATT LUDTKE, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Le quart-arrière Carson Wentz

L’échange qui a envoyé Matthew Stafford chez les Rams de Los Angeles pourrait n’être que le premier impliquant des quarts-arrières de premier plan. Rappelons que les Lions de Detroit ont reçu Jared Goff et deux choix de premier tour contre Stafford. Un prix élevé rendu nécessaire en raison du « gros » contrat de Goff. Carson Wentz et Sam Darnold sont deux autres noms qui reviennent régulièrement dans les rumeurs, et celui de Russell Wilson circule de plus en plus. Les Seahawks choisiraient-ils vraiment d’échanger Wilson ?

St-Juste et le repêchage

PHOTO RUSTY COSTANZA, ASSOCIATED PRESS

Josh Palmer, de l’équipe du Tennessee (85), et le demi de coin Benjamin St-Juste, de l’équipe du Minnesota (25), durant le Senior Bowl de la ligue de football collégiale NCAA

Lorsque la folie des joueurs autonomes sera passée, l’attention se tournera du côté du repêchage. Se remettant d’une intervention chirurgicale à une épaule, le quart Trevor Lawrence (Clemson) sera fort probablement le premier espoir choisi par les Jaguars de Jacksonville et leur nouvel entraîneur-chef, Urban Meyer. Justin Fields (Ohio State), Zach Wilson (BYU), Trey Lance (North Dakota State), Mac Jones (Alabama) et Kyle Trask (Floride) sont cinq autres quarts qui devraient être choisis au premier tour. Quant au demi de coin québécois Benjamin St-Juste, il est possible qu’il puisse être sélectionné dans les derniers tours de l’encan. Comme toujours, il y en aura pour tous les goûts au repêchage de 2021 et on aura le temps d’y revenir au cours des prochains mois.

Les Québécois

PHOTO BRYNN ANDERSON, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Laurent Duvernay-Tardif

Alors que la recrue Benjamin St-Juste obtiendra presque assurément sa chance avec une équipe de la NFL, trois Québécois voudront quant à eux poursuivre leur carrière. Antony Auclair pourrait quitter les Buccaneers comme joueur autonome. Laurent Duvernay-Tardif tentera de regagner son poste de garde à gauche chez les Chiefs de Kansas City. Et Louis-Philippe Ladouceur pourrait disputer sa 17e saison avec les Cowboys de Dallas.

Le début d’une domination ?

PHOTO ASHLEY LANDIS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Tom Brady

Le directeur général des Buccaneers, Jason Licht, y est allé d’une prédiction audacieuse cette semaine : « Nous allons gagner de nouveau l’an prochain ! », a-t-il dit au cours des célébrations entourant le récent championnat de son équipe. Les Bucs devront d’abord réussir à conclure des ententes avec quelques joueurs clés. Chris Godwin, Antonio Brown, Shaquil Barrett, Ndamukong Suh, Lavonte David et Leonard Fournette devront tous signer de nouveaux contrats en vue de 2021. Mais si les Bucs parviennent à s’entendre avec la plupart de ces joueurs, leurs chances de tout rafler pour la deuxième année de suite seront bonnes.

Les Rams et les Niners

PHOTO TONY AVELAR, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Le quart-arrière Jimmy Garoppolo

En plus des Buccaneers, les Rams de Los Angeles et les 49ers de San Francisco seront à surveiller dans la Conférence nationale. Si leur défense joue comme elle l’a fait en 2020, les Rams pourraient faire partie des principaux aspirants grâce à l’acquisition de Matthew Stafford. Les 49ers pourraient-ils choisir d’imiter les Rams en mettant la main sur un nouveau quart ? Ça ne semble être qu’une question de temps avant que leur association avec Jimmy Garoppolo ne prenne fin. Avec le retour de tous ses blessés, la défense des Niners devrait redevenir l’une des bonnes du circuit, le jeu au sol est toujours productif grâce au système de Kyle Shanahan et les Niners ont un bon groupe de receveurs avec George Kittle, Deebo Samuel et Brandon Aiyuk. La question est de savoir si Jimmy G est l’homme de la situation comme quart.

De la compétition pour les Chiefs

PHOTO CHRIS O'MEARA, ASSOCIATED PRESS

Patrick Mahomes, quart-arrière des Chiefs de Kansas City, durant la deuxième demie du match du Super Bowl le 7 février à Tampa

On a pu voir au cours du Super Bowl qu’il y avait quelques faiblesses dans la formation des Chiefs. L’ajout d’un ou deux joueurs d’impact en défense ne serait pas un luxe. En attaque, la ligne manque de profondeur et les Chiefs devront ajouter un autre ailier espacé de talent à leur groupe, car Sammy Watkins est toujours blessé. La proverbiale fenêtre des Chiefs restera ouverte pour au moins quelques années, ne serait-ce qu’en raison de Patrick Mahomes, mais ils auront plus de compétition dans l’américaine alors que les Bills, les Ravens et les Titans ont tous de bonnes équipes. Les Chiefs devront même se méfier un peu plus de leurs rivaux de division qu’au cours des dernières années, surtout de Justin Herbert et des Chargers.

PHOTO ADRIAN KRAUS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Bill Belichick

Que fera Belichick ?

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre avaient les mains liées à cause de leurs ennuis avec le plafond salarial en 2020. L’absence de plusieurs de leurs joueurs en raison de la COVID-19 a également nui à l’équipe. Pensez-vous que Bill Belichick était heureux de voir Brady soulever le trophée Lombardi dimanche soir ? Piqué dans son orgueil, vous dites ? Ça tombe bien, le beau Tom et ses sept bagues seront justement de passage à Foxborough l’automne prochain. On présume que le match va faire jaser un peu.