Les pubs diffusées lors du Super Bowl retiennent autant l’attention qu’un touché des Buccaneers ou que le spectacle de la mi-temps. La Presse a demandé à Xavier Blais, directeur de création de l’agence Rethink, de nous faire part de ses coups de cœur de dimanche soir.

Isabelle Massé Isabelle Massé
La Presse

1- Alexa (Amazon) – Le corps de Michael B. Jordan

Une future cliente d’Alexa s’imagine que l’assistant personnel virtuel d’Amazon s’incarne dans la voix et le corps de l’acteur Michael B. Jordan. « Cette pub est tellement bien jouée et réalisée, lance Xavier Blais. Les vignettes sont drôles. On montre le produit en action de façon concrète. Or, c’est parfois difficile d’être divertissant quand on doit présenter les spécificités d’un produit. Un tel scénario qui s’appuie sur un rêve est de l’ordre du déjà-vu, mais ici ça marche, car l’extrapolation est simple. Une telle prémisse permet l’exagération. En plus, Amazon réussit à promouvoir un de ses films qui met justement en vedette Michael B. Jordan ! »

2- Anheuser-Busch – Prenons une bière !

Anheuser-Busch a décidé que sa bière Budweiser ne serait pas présente au Super Bowl, cette année. Ça n’a toutefois pas empêché le brasseur de mettre en valeur ses marques dans un message où des gens décident de partager des moments ensemble, une bière à la main. « J’aime bien la signature de cette pub produite par David Fincher, dit Xavier Blais. On y présente de beaux moments d’humanité. Habituellement, quand on joue sur la corde émotive au Super Bowl, c’est plus risqué. Mais ici, tous les tableaux sont touchants. On s’identifie aux mariés, aux voyageurs à l’aéroport ou au musicien qui a joué une fausse note. Alors qu’on ne peut voir ses amis ou sa famille présentement, cette pub m’a fait vivre quelque chose. »

3- Bud Light Seltzer Lemonade – 2020 : année citron

Des gens se remémorent 2020, une année « citron », où bien des choses ont changé ou carrément été annulées. « Il y avait plusieurs façons de dépeindre l’année 2020, et l’agence de pub Wieden+Kennedy a trouvé une bonne façon de le faire, tout en reprenant les caractéristiques humoristiques des messages du Super Bowl, indique Xavier Blais. La promotion de ce nouveau produit de Bud Light est appuyée par une facture visuelle très intéressante. Les différentes vignettes (un homme qui se plante à vélo, un autre qui reçoit un citron dans le front, une mariée qui pleure…) font rire et ont bien été filmées. Le tout en n’oubliant pas le produit dont le principal ingrédient est au centre de l’histoire. »

4- Wealthsimple – Frankenstein en vie

Dans une pub canadienne pour promouvoir l’idée de faire soi-même ses impôts, Frankenstein se questionne sur le sens de sa vie. « Au Super Bowl, ça crie fort, c’est très tambours et trompettes avec beaucoup de vedettes, explique Xavier Blais. Il y a donc une forme d’audace de sortir quelque chose d’aussi cinématographique, de narratif, en noir et blanc, avec un tel personnage et pour un sujet comme les impôts et la finance personnelle. C’est réussi ! D’autant plus que Wealthsimple a un compétiteur qui a de loin plus de moyens pour annoncer, soit TurboTax aux États-Unis, un gros commanditaire de la NFL. »