Même si certains l’ont éclipsé dans quelques sections du livre des records, l’empreinte de Peyton Manning sur la NFL se poursuivra bien au-delà de 2021.

Eddie Pells
Associated Press

Manning, un quart méticuleux qui a aidé à transformer le sport en une véritable partie d’échecs, a été intronisé au Temple de la renommée du football, samedi, à sa première année d’admissibilité.

Fils d’Archie, une ancienne légende des Saints de La Nouvelle-Orléans, et frère d’Eli, double champion du Super Bowl, Peyton Manning sera notamment accompagné par le demi défensif Charles Woodson, qui lui avait volé le trophée Heisman en 1997, et par le receveur Calvin Johnson, qui ont tous deux été intronisés à leur première année.

Le garde Alan Faneca, qui a participé neuf fois au Pro Bowl, et le demi de sûreté John Lynch feront également leur entrée au Temple de la renommée du football.

Le receveur des Cowboys de Dallas Drew Pearson, l’entraîneur-chef des Raiders d’Oakland Tom Flores et le recruteur de longue date des Steelers de Pittsburgh Bill Nunn sont également ajoutés à la cohorte dans la catégorie de vétéran, d’entraîneur et de bâtisseur, respectivement.

L’entrée de Manning au Temple était déjà prévue depuis longtemps. Plus que n’importe quel quart avant lui, il a utilisé chaque minute de sa préparation pendant la semaine, puis chaque seconde à la ligne de mêlée pendant les matchs pour tenter d’éliminer le doute sur le résultat de chaque jeu avant qu’il ait lieu.

Son travail dans la salle de visionnement, ses séances « volontaires » avec ses receveurs pendant la saison morte et ses questions aux entraîneurs et aux coéquipiers pendant les entraînements font partie de sa légende.

Pendant 14 saisons avec les Colts d’Indianapolis et quatre autres avec les Broncos de Denver, les partisans ont pu l’entendre crier « Omaha, Omaha ! » à la ligne de mêlée. Manning a disséqué les défensives adverses, en route vers 186 victoires en saison, cinq titres de joueur le plus utile de la NFL et deux conquêtes du Super Bowl.

Quand Manning a tiré sa révérence après avoir mené les Broncos vers un titre du Super Bowl, en 2016, il détenait notamment le record pour le plus de verges par la passe (71 940) et le plus de passes de touché (539). Il était également dans la conversation pour le plus grand joueur de l’histoire du sport.

Drew Brees et Tom Brady ont éclipsé ces records, mais Manning a eu un très grand rôle dans le jeu aérien moderne que les partisans voient actuellement.

Manning a en quelque sorte inauguré une ère dans laquelle la lecture des « X » et des « O » est devenue une science. Il a défini le modèle pour un jeu aérien moderne très dépendant des lectures à la ligne de mêlée qui mènent à des décisions rapides et qui permettent aux quarts les plus intelligents de se sortir d’un mauvais jeu avant qu’il se produise.

Ce modèle lui a aussi permis de détenir le record pour le plus grand nombre de passes de touché en une saison à deux occasions distinctes. Il a d’abord battu le record de Dan Marino en lançant 49 passes de touché, en 2004, et il a ensuite battu celui de Tom Brady grâce à 55 passes de touché, en 2013. Cette marque tient toujours aujourd’hui.

Manning est arrivé et il a quitté la NFL en même temps que Woodson. Le demi de coin a participé à un Super Bowl lors de ses huit premières années avec les Raiders et il a ensuite soulevé le trophée Vince-Lombardi avec les Packers de Green Bay avant de terminer sa carrière avec les Raiders.

En carrière, Woodson a réussi 65 interceptions et 13 touchés défensifs, ce qui le place à égalité avec Rod Woodson et Darren Sharper pour le record à ce chapitre.

Surnommé « Megatron », Johnson a connu une brève, mais spectaculaire carrière de neuf saisons dans la NFL, toutes avec les Lions de Detroit.

Sélectionné au deuxième rang lors du repêchage de 2007, Johnson a retenu l’attention dès sa deuxième saison, menant la NFL avec 12 touchés sur réception. Pratiquement inarrêtable de 2010 à 2015, Johnson a au passage établi un record de la NFL grâce à une récolte de 1964 verges par la voie des airs en une saison.

Détenant plusieurs records de la NFL et des Lions, Johnson a notamment été sélectionné six fois au Pro Bowl, il a été sélectionné à trois reprises sur la première équipe toute étoile de la ligue à sa position et il a été nommé au sein de l’équipe de la décennie 2010.