(Tampa) Quand Tom Brady est dans la pochette, il a un groupe de receveurs de passes qui est possiblement le plus talentueux de toute sa carrière.

Publié le 21 janv. 2021
Fred Goodall Associated Press

Mike Evans est le seul joueur de l’histoire qui a récolté au moins 1000 verges de réceptions à ses sept premières campagnes.

Chris Godwin a des mains exceptionnelles, et Rob Gronkowski est l’un des ailiers rapprochés les plus productifs de tous les temps. N’oublions pas Antonio Brown, qui s’est joint aux Buccaneers à la mi-saison, et qui a eu son mot à dire dans le chemin parcouru.

Tampa Bay se prépare pour le match de championnat de la Nationale dimanche, à Green Bay.

L’ailier rapproché Cameron Brate a aussi été une cible fiable pour Brady. Ajoutons Scotty Miller et Tyler Johnson, repêchés tardivement, et qui sont environ deux fois plus jeunes que le quart de 43 ans.

Contre les Saints, un attrapé habile de 15 verges de Johnson (lors d’un troisième essai et 11 verges) et celui de 29 verges de Miller (un troisième essai et cinq) ont pavé la voie au placement qui a donné aux Bucs l’avance de manière permanente, le week-end dernier.

« Il voit ces gars-là travailler si fort à l’entraînement et ç’a créé un lien solide avec chacun d’entre eux, Scotty encore plus, a dit l’entraîneur Bruce Arians. Tyler, il y a peu de joueurs qui peuvent capter cette passe. Tom avait confiance quand il l’a tentée. Tyler a un très bel avenir. »

En incluant les demis offensifs Ronald Jones, Leonard Fournette et LeSean McCoy, Brady peut compter sur des fabricants de jeux d’un calibre qu’il a peu ou pas connu depuis 2007, quand lui et Randy Moss faisaient des étincelles en Nouvelle-Angleterre.

Les Buccaneers s’amènent au Lambeau Field en ayant remporté six matchs consécutifs.

« Je dirais que j’ai fait beaucoup de chemin et en même temps, nous allons continuer de nous améliorer, a dit Brady, auteur de 40 passes de touché cette saison. Le football est complexe et il faut beaucoup de coordination. Plus nous passons de temps ensemble, plus il y a cette connexion et mieux c’est. »

Contre La Nouvelle-Orléans, Brady a été limité à 199 verges de gains par la passe mais il a rejoint huit joueurs différents, aucun plus de cinq fois.

Miller, 23 ans, a été choisi au sixième tour en 2019 (Bowling Green). Johnson, une recrue de 22 ans (Minnesota), est un choix de cinquième tour qui s’est contenté de 12 réceptions en saison régulière. Ils pourraient jouer un rôle notable à nouveau, d’autant plus que Brown est incommodé au genou.

« C’est la clé : quand vous obtenez des occasions, vous devez en tirer le maximum, a dit Arians. Ces jeunes-là ont fait de gros jeux. Ils ont fait leur travail. Comme équipe, c’est ce que nous devons faire. Nous avons ce qu’il faut pour battre qui que ce soit. »