(Green Bay) Ted Thompson, dont le règne de 13 ans à titre de directeur général des Packers de Green Bay a été marqué par un triomphe au Super Bowl de 2010, est décédé. Il était âgé de 68 ans.

Associated Press

Les dirigeants des Packers ont annoncé que Thompson a rendu l’âme mercredi soir à son domicile d’Atlanta, au Texas. Un porte-parole de l’équipe a précisé qu’un membre de la famille de Thompson avait fait part de la nouvelle aux Packers.

En mai 2019, Thompson avait annoncé qu’il souffrait d’un dysfonctionnement du système nerveux autonome.

Thompson a été le directeur général des Packers de 2005 à 2017. Il a sélectionné de nombreux joueurs qui évoluent toujours avec l’équipe, dont le quart Aaron Rodgers. Des 53 joueurs faisant partie de l’édition championne de 2010, Thompson en avait acquis 49.

« À mon avis, il est meilleur évaluateur de talent, surtout lorsqu’il est question du repêchage, que j’aie vu ou côtoyé », a affirmé Brian Gutekunst, qui a travaillé auprès de Thompson à Green Bay avant de le remplacer au poste de directeur général.

« Il avait une façon unique de voir ce qu’un joueur allait devenir et jusqu’à quel point il pourrait exceller. »

Thompson a passé plus de deux décennies au sein de la direction de l’équipe. Il occupait le rôle de directeur du personnel professionnel lorsque les Packers ont remporté le Super Bowl de 1996 et le championnat de l’Association nationale la saison suivante.

Thompson, un ancien secondeur avec les Oilers de Houston entre 1975 et 1984, s’est joint à la direction des Packers en 1992 et y est demeuré jusqu’en 1999.

Entre 2000 et 2004, il a été le vice-président des opérations football des Seahawks de Seattle avant de retourner à Green Bay en 2005.

Lors de la première année de Thompson à titre de directeur général des Packers, l’équipe a pris une décision qui allait modifier sa destinée.

Les Packers ont sélectionné Rodgers au 24e rang alors que Brett Favre, qui allait éventuellement être intronisé au Temple de la renommée du football professionnel, faisait encore partie de la formation. Cette décision a assuré aux Packers trois décennies de performances exceptionnelles au poste de quart.

Avec Thompson aux commandes, les Packers ont participé aux éliminatoires lors de huit campagnes consécutives, de 2009 à 2016.

Outre Rodgers, l’ailier espacé étoile Davante Adams, le botteur de précision Mason Crosby ainsi que les demis offensifs Aaron Jones et Jamaal Williams font partie de l’édition actuelle après avoir été choisis par Thompson.

« Non seulement a-t-il eu un impact remarquable sur les gens qui travaillent ici, notamment “Gutey” (Gutenkunst) mais sur des gens d’autres départements aussi », a déclaré l’entraîneur-chef Matt LaFleur, dont l’équipe se prépare à affronter Tom Brady et les Buccaneers de Tampa Bay en finale de l’Association nationale dimanche.

« Quand vous regardez notre formation actuelle, on ressent encore sa marque sur l’équipe, mais je pense qu’il a aussi eu une grande influence parmi de nombreuses personnes à travers la ligue, lorsque vous regardez tous les autres directeurs généraux qui ont appris à ses côtés », a ajouté LaFleur.

« C’est certain que nous avons le cœur gros aujourd’hui. »