(Nouvelle-Orléans) Drew Brees a récolté 265 verges aériennes dont deux passes de touché, dimanche, alors que les Saints de La Nouvelle-Orléans ont accédé au deuxième tour en battant les Bears de Chicago, 21-9.

Associated Press

Brees a rejoint Brett Favre et Tom Brady comme quarts ayant mérité une victoire en éliminatoires après l’âge de 40 ans.

Brady et les Buccaneers de Tampa Bay seront d’ailleurs les visiteurs au Superdome, le week-end prochain.

« Dès son arrivée avec les Bucs, on sentait qu’ils allaient être des rivaux de taille et un club voulant aller très loin, a dit Brees.

« C’était un peu inévitable de les trouver sur notre route. »

Parmi les quarts actifs, seul Brady est plus âgé que Brees, qui aura 42 ans vendredi. Brady a 43 ans.

Les passes de touché sont allées à Michael Thomas et à Latavius Murray pour 11 et six verges, respectivement.

Thomas a fourni 83 verges d’attrapés, dont un catch de 38 verges. Il avait raté trois matchs de suite, incommodé à la cheville.

« Il en a déjà fait de gros jeux pour nous et ce n’est pas fini, a dit l’entraîneur des Saints, Sean Payton.

« Il va avoir son mot à dire dans de gros matchs comme ça. »

Deonte Harris a donné un coup de main avec 83 verges en sept réceptions.

Classés deuxièmes dans la Nationale, les Saints ont aussi bénéficié des 99 verges au sol d’Alvin Kamara.

Sa percée de trois verges jusqu’en zone payante a amené le score à 21-3, au dernier quart.

Cela couronnait une montée de 15 jeux, qui a grugé 8 : 51.

Kamara n’avait pas disputé le dernier match des siens en saison régulière et ne s’était pas entraîné cette semaine.

Cela en lien aux protocoles concernant la COVID-19, après qu’il ait obtenu un test positif.

« Je me sentais bien. Pas de symptômes réellement, a confié Kamara. Avec une semaine de répit, votre corps peut récupérer. »

Sheldon Rankins a réussi un sac aux dépens de Mitchell Trubisky.

Ce dernier a réussi une passe de touché de 19 verges à Jimmy Graham dans les derniers instants, pour une récolte de 199 verges de passes.

Avant cela, les Bears n’avaient mis au tableau que le placement de 36 verges de Cairo Santos, au deuxième quart.

Chicago n’a totalisé que 48 verges par la course.

« Notre effort n’était pas suffisant, a dit Trubisky. Encore moins contre une équipe aussi aguerrie que les Saints. ».