(Cleveland) Confiné à sa résidence avant le match le plus important de sa troupe cette saison, Kevin Stefanski a promis de ne pas laisser la COVID-19 freiner la préparation de son équipe en vue des séries éliminatoires.

Tom Whithers
Associated Press

L’entraîneur-chef des Browns de Cleveland ne sait pas comment il a contracté le virus. À l’heure actuelle, c’est un détail qui n’a pas d’importance.

Tout ce qui compte, c’est de parvenir à vaincre les Steelers de Pittsburgh.

« Il nous faut trouver une manière », a déclaré Stefanski.

Frustré et déçu du fait qu’il ne pourra pas se trouver sur le terrain dimanche, à Pittsburgh, pour le duel de première ronde des séries éliminatoires de la NFL, Stefanski a discuté avec les médias lors d’une visioconférence mercredi, au lendemain de l’annonce de son résultat positif au coronavirus.

Assis dans son bureau, devant une photo encadrée du légendaire demi offensif Jim Brown affrontant les Steelers dans un match datant des années 60, Stefanski s’est dit confiant de voir son équipe bien réagir devant ce nouvel obstacle, qui s’ajoute à tous les autres qui se sont dressés devant ses joueurs en 2020.

« Ils comprennent que nous avons un travail à faire, et ils en sont emballés », a déclaré l’entraîneur-chef des Browns. « Ils savent que cette aventure ne s’arrête pas pour moi ni pour quiconque, et ils avancent à toute vitesse. »

« Nous avons établi une identité », a ajouté Stefanski. « Nous l’avons fait au printemps. Nous avons dit aux gars comment nous allons jouer. Nous nous sommes assurés d’amener ici des joueurs qui vont correspondre à ce moule et je pense que les gars comprennent parfaitement comment nous jouons et comment nous gagnons. Ça ne change pas, peu importe qui se trouve sur les lignes de côté. »

Stefanski ne sera pas en mesure de diriger les Browns dimanche soir, et l’équipe devra se passer du garde gauche étoile Joel Bitonio, qui compte le plus d’ancienneté au sein de l’équipe et qui a enduré sept longues saisons pour pouvoir goûter au délice des séries éliminatoires.

Bitonio a obtenu un résultat positif à un test de dépistage mardi, tout comme l’ailier espacé KhaDarel Hodge et deux instructeurs adjoints, Drew Petzing et Jeff Howard. Ceux-ci se joignent à une longue liste de joueurs et trois autres instructeurs dont les noms ont été placés sur la liste des blessés/COVID-19, qui est appelée à changer.

Au moins, les Browns ont appris une bonne nouvelle : le nom du secondeur B. J. Goodson a été retiré de cette liste. Le leader de la défensive des Browns a raté les deux derniers matchs à la suite d’un test positif.

Stefanski a fait savoir que les Browns n’avaient signalé aucun nouveau cas positif mercredi. Néanmoins, le complexe d’entraînement de l’équipe est demeuré fermé pour permettre la recherche de contacts. L’équipe n’a donc pas été en mesure de s’entraîner sur le terrain.

Pour le moment, Stefanski ne peut que travailler de façon virtuelle avec son équipe. L’homme de 38 ans a dit qu’il se portait bien et que les membres de sa jeune famille sont également en santé.

Il a été vigilant en suivant les protocoles de la ligue et les recommandations des experts médicaux, ce qui ne l’a pas empêché d’être infecté. Son équipe a d’ailleurs été l’une des plus durement touchées pendant la pandémie.

« C’est frustrant. Nous avons fait tous les efforts requis et essayé de poser les bons gestes. Nous allons continuer d’agir de cette façon. C’est certain que c’est frustrant chaque fois que vous essayez de respecter les règles et que vous perdez des joueurs », a déploré Stefanski.

Malgré les plus récentes perturbations, Stefanski est confiant de voir les Browns aller vers l’avant, au cours de la semaine, de la même façon qu’ils l’ont fait pendant des mois.

« L’équipe a affronté tous les défis un par un, peu importe ce qu’ils ont été. Il y a eu des semaines où nous ne nous sommes pas entraînés beaucoup, et il y a eu des semaines où il nous a manqué des joueurs ou un instructeur. C’est dans la nature des choses cette saison. Ça en dit beaucoup sur le niveau de résilience de cette équipe et de son désir de faire le travail peu importe la situation. »

Mike Priefer, coordonnateur des unités spéciales, sera l’entraîneur-chef dimanche.