Les Rams de Los Angeles ont libéré Todd Gurley, leur demi-offensive étoile au riche contrat et au passé médical inquiétant.

Associated Press

Les Rams ont posé leur geste jeudi, seulement quelques minutes avant qu’une somme d’environ 10 millions US au contrat de Gurley ne devienne garantie.

Peu de temps après, les Rams ont annoncé qu’ils avaient également libéré le vétéran secondeur Clay Matthews. Âgé de 33 ans, Matthews s’était joint aux Rams l’an dernier à titre de joueur autonome sans compensation.

Malgré cette décision, Gurley occupera 20,15 millions US face au plafond salarial des Rams, qui ont accordé un contrat de quatre ans, d’une valeur de 60 millions US en juin 2018, incluant 45 millions garantis. Gurley a été retranché avant même d’avoir entamé la première année de cette prolongation de contrat qui faisait de lui, à l’époque, le demi offensif le mieux payé dans la NFL.

« Il a joué un rôle important dans mon apprentissage comme entraîneur et meneur et fera toujours partie des grands de l’histoire des Rams, a dit l’entraîneur-chef des Rams, Sean McVay, dans un bref communiqué. Je lui souhaite la meilleure des chances pour la suite. »

Gurley a connu de phénoménales saisons lors de ses deux premières années sous les ordres de Sean McVay, accumulant 1305 verges en 2017 et 1251 verges en 2018. Toutefois, Gurley a été ennuyé par une blessure persistante au genou gauche qui a nui à ses performances vers la fin de 2018. Ces problèmes se sont poursuivis la saison dernière.

Il n’a récolté que 857 verges l’an dernier — son pire total en carrière — et n’a été utilisé que de façon sporadique, même si McVay n’a jamais admis que cette utilisation était liée au problème de genou de Gurley.

PHOTO RICK OSENTOSKI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Darius Slay

Plus tôt en journée, les Eagles de Philadelphie avaient acquis le demi de coin étoile Darius Slay des Lions, mettant ainsi un terme à son séjour de sept ans à Detroit.

L’agent Drew Rosenhaus a confirmé la transaction jeudi et mentionné que Slay avait accepté un contrat de trois saisons d’une valeur de 50 millions US des Eagles. Les Lions avaient repêché Slay au 36e rang du repêchage de la NFL en 2013, et il avait obtenu sa place sur l’équipe d’étoiles en 2017.

Slay souhaitait obtenir un nouveau contrat avant le début de la dernière campagne, et il n’a pas assisté au mini-camp d’entraînement préparatoire des Lions. Il s’est éventuellement présenté au camp d’entraînement et a suffisamment bien joué pour participer au Pro Bowl pour la troisième fois de sa carrière. Slay a réussi 19 interceptions au fil de sa carrière, dont deux la saison dernière.

En retour de Slay, les Lions obtiendraient des choix de troisième et cinquième tours lors du repêchage de la NFL en 2020.

En après-midi, les Ravens de Baltimore ont annoncé l’acquisition de l’ailier défensif Calais Campbell des Jaguars de Jacksonville en retour du choix de cinquième ronde en 2020 obtenu des Falcons d’Atlanta, cette semaine.

Habile contre la course tout en ayant le don de se rendre jusqu’au quart adverse, Campbell a aussitôt accepté une prolongation de contrat d’une saison, conditionnelle à la réussite de ses examens médicaux.

Flacco libéré

Par ailleurs, une personne au fait de la situation a confié à l’Associated Press que les Broncos de Denver ont libéré le quart Joe Flacco, ce qui signifie que le vétéran pourra tester le marché des joueurs autonomes.

PHOTO ANDY LYONS, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Joe Flacco

Cette personne a requis l’anonymat puisque l’équipe n’a pas confirmé l’information.

Flacco a présenté une fiche de 2-6 à titre de quart partant des Broncos la saison dernière avant de subir une blessure au cou qui a mis un terme à sa campagne. Il a éventuellement été remplacé par la recrue Drew Lock, qui a compilé un dossier de 4-1 en fin de saison et qui pourrait être le quart partant des Broncos en 2020.

De leur côté, les Vikings du Minnesota ont embauché le plaqueur Michael Pierce, un ancien des Ravens, en plus de rapatrier le botteur Dan Bailey et le quart réserviste Sean Mannion.

Pour leur part, les Browns de Cleveland ont continué à être actifs. Pour une deuxième journée consécutive, ils sont allés chercher des renforts en défensive, embauchant le joueur de ligne défensive Andrew Billings et le demi de coin Kevin Johnson.

Au cours des deux dernières saisons avec les Bengals de Cincinnati, Billings a disputé 30 matchs et a réussi 67 plaqués et 3,5 sacs. Johnson aura quant à lui la tâche d’appuyer Denzel Ward et Greedy Williams, deux anciens choix de premier tour, dans la tertiaire.

Les Browns ont aussi accordé un contrat au spécialiste des retours de botté JoJo Natson.

Un peu plus tôt jeudi, la ligue a changé son fusil d’épaule et permis aux équipes d’annoncer les ententes conclues avec des joueurs autonomes sans compensation, ainsi que des transactions.

Même si l’année financière de la NFL commençait officiellement mercredi, le circuit Goodell avait ordonné aux équipes de ne pas confirmer les décisions relatives au personnel sportif puisqu’elles ne sont techniquement pas officielles avant que les documents soient ratifiés par les joueurs et qu’ils se soient soumis aux examens médicaux obligatoires.

Peu importe, les acquisitions sur le marché des joueurs autonomes et celui des transactions ont coulé dans les médias, et jeudi la NFL a émis une note à ses 32 équipes pour leur indiquer qu’elle amendait cette directive.