(Frisco) Tous les jours, en roulant vers son bureau au Lambeau Field, Mike McCarthy avait l’habitude de passer à côté de statues emblématiques. Il est donc inutile de lui expliquer dans quelle aventure il se lance à titre d’entraîneur-chef des Cowboys de Dallas.

Schuyler Dixon
Associated Press

Près de dix ans après avoir gagné un Super Bowl à la tête de la légendaire organisation des Packers de Green Bay, McCarthy prendra les rênes d’une concession tout aussi prestigieuse. Il sait sur quoi portera le discours au sujet des Cowboys, même si ça fait près de 25 ans qu’ils n’ont pas joué sur la plus grande scène du football professionnel.

PHOTO BRANDON WADE, AP

Le nouvel entraîneur-chef des Cowboys de Dallas, Mike McCarthy, à gauche, et le propriétaire de l’équipe, Jerry Jones, à droite

« Vous regardez les grands entraîneurs qui sont passés ici, a déclaré McCarthy lors de sa première conférence de presse officielle à titre de membre des Cowboys, mercredi. Les champions du Super Bowl. Tous les joueurs qui sont au Temple de la renommée. Vous regardez les grands quarts qui ont évolué ici. Il y a beaucoup de similitudes qui, je pense, peuvent me servir dans cette situation particulière. »

Aux côtés du propriétaire Jerry Jones et de son fils, le vice-président exécutif Stephen Jones, McCarthy s’est adressé à un imposant groupe de journalistes, à des joueurs et à des membres du personnel de l’organisation.

McCarthy a remporté son championnat au domicile des Cowboys, avec la statue du légendaire entraîneur-chef Tom Landry près de l’entrée principale.

Il a dirigé les Packers sous l’ombre de Curly Lambeau et de Vince Lombardi, atteignant les éliminatoires neuf fois lors de ses 11 premières saisons. Il a été limogé lors de ce qui s’est avéré être une deuxième saison perdante d’affilée.

Maintenant âgé de 56 ans, McCarthy, après un an loin des terrains de football de la NFL, remplace Jason Garrett, deuxième derrière Landry en matière de longévité pour un entraîneur-chef des Cowboys — à neuf saisons et demie —, mais très loin derrière celui-ci lorsqu’il est temps de comparer leurs dossiers respectifs en carrière en matchs éliminatoires.

PHOTO ROGER STEINMAN, AP

L’ancien entraîneur chef des Cowboys de Dallas, Jason Garrett

Pendant les neuf saisons complètes de Garrett à la barre des Cowboys, l’équipe a raté les éliminatoires six fois.

« Je suis honoré d’être le leader de cette emblématique concession, a déclaré McCarthy. Lors de l’entrevue, j’ai dit à Jerry que je vais prendre soin de cet honneur, de ce privilège et de cette responsabilité. Parce que je comprend tout ça. Et je sais ce que ça demande. »

Avec une fiche de 8-8, les Cowboys ont raté les éliminatoires alors que les attentes étaient élevées lors d’une saison décisive pour Garrett, dont le contrat viendra à échéance la semaine prochaine.

Pendant ses 13 saisons à la tête des Packers, McCarthy a mené l’équipe aux éliminatoires en neuf occasions. Les Packers ont gagné au moins dix matchs lors de huit de ses 11 premières années, incluant quatre qualifications à la finale de l’Association nationale. Sa fiche globale avec les Packers est de 125-77-2, et de 10-8 en matchs éliminatoires.

Quant aux Cowboys, ils n’ont gagné que trois matchs éliminatoires depuis leur plus récent triomphe, en conclusion de la saison 1995.