Dans les heures qui ont suivi la conférence de presse de la Ligue canadienne de football (LCF) pour annoncer les nouveaux propriétaires des Alouettes, lundi, Khari Jones a pris la direction de Blue Mountains, en Ontario, où se déroulent actuellement les réunions hivernales de la Ligue.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

« Mais notre vol a été retardé à Montréal alors je suis arrivé à ma chambre d’hôtel en pleine nuit, vers 3 h 45. Alors disons que la journée de lundi en a été une grosse », a raconté Jones, mardi matin, au bout du fil.

Après quelques entrevues avec les journalistes, Jones devait participer à une réunion avec le comité des règlements de la LCF, puis à une autre en compagnie des huit autres entraîneurs-chefs du circuit.

« Je suis une recrue dans ce type de réunions, alors je vais rester un peu à l’arrière-plan pour cette fois-ci », a indiqué Jones, qui représente les Alouettes avec le directeur des opérations football, Éric Deslauriers.

Pendant que les réunions de la LCF se déroulent en Ontario, Gary Stern, l’un des deux nouveaux propriétaires des Alouettes, continue de rencontrer des candidats à Montréal pour les postes de président et de directeur général. Jones a confirmé qu’il n’était pas impliqué dans le processus d’embauche.

Or, lorsque l’ancien président de l’équipe, Patrick Boivin, et le conseiller spécial des Alouettes, Wally Buono, avaient rencontré des candidats pour le poste de directeur général, le mois dernier en Colombie-Britannique, Jones était présent.

« Je ne suis pas impliqué du tout dans le processus. J’ai discuté de certaines choses avec Gary, mais en tant que propriétaire de l’équipe, c’est lui qui choisira les personnes qu’il estimera être les meilleures pour l’organisation. Mon boulot sera de travailler du mieux que je le peux avec ces personnes et de m’assurer que ça fonctionne bien. »

« S’il veut que je participe au processus, je le ferai, et s’il ne le souhaite pas, je ne le ferai pas », a expliqué Jones.

Une saison parfaite ? 

Vingt-quatre heures après la conférence de presse de Stern à Montréal, on a demandé quelles étaient les premières impressions de Jones vis-à-vis de son nouveau patron.

« J’adore l’approche de Gary. Je pense que c’est précisément de ce type de propriétaire que l’équipe avait besoin. C’est un homme confiant et passionné, et il adore la LCF. Je pense que ce sont les propriétaires qui aiment le sport comme lui qui connaissent normalement du succès avec leur équipe. »

Stern a noté, lundi, que Jones avait un contrat en poche pour les trois prochaines saisons et qu’il en était heureux. Il a également parlé de remporter la Coupe Grey dès la saison prochaine. Non, il n’y aura pas de plan quinquennal chez les nouveaux Alouettes.

Ses standards sont très élevés et c’est parfait ainsi. Il vise même une fiche de 18-0 ! On verra bien si on peut y arriver.

Khari Jones au sujet du propriétaire Gary Stern

Stern blaguait en parlant de saison parfaite, mais s’attend néanmoins à ce que les Alouettes poursuivent l’ascension amorcée en 2019. Après une saison de 10-8 qui a mis fin au calvaire qui durait depuis trois ans, la plupart des observateurs s’attendent à ce que les Alouettes continuent de gagner le printemps prochain.

« Je suis content que les attentes soient élevées car ça prouve qu’on a fait un bon boulot et que notre équipe a bien joué la saison dernière. Les gens estiment qu’on peut aspirer aux grands honneurs, et je partage leur avis. »

« Pour être bien honnête, mes attentes par rapport à notre fiche de la saison dernière étaient plus élevées que ce qu’on a accompli. J’avais écrit la fiche que je souhaitais obtenir sur un bout de papier et je peux vous dire que c’était mieux que 10-8 », a raconté Jones, qui n’a cependant pas voulu préciser la fiche qu’il visait au début de la saison.

Surpris par le renvoi de Boivin

Jones a signé son nouveau contrat de trois ans quelques semaines après l’élimination des Alouettes en demi-finale de l’Est. Patrick Boivin avait été au centre de ces négociations, et la relation entre les deux hommes semblait bonne. Jones soutient que le renvoi de Boivin, annoncé vendredi dernier, l’a pris par surprise.

« Je ne m’y attendais pas du tout, j’ai été très étonné de l’apprendre. On a déjà eu à composer avec plusieurs changements dans notre équipe, et ça fait partie du football. Je ne sais pas si c’est une bonne chose ou non, mais on en vient à s’habituer à ce genre de changements au football professionnel. Et de façon générale, ils surviennent lorsqu’on ne s’y attend pas. »

« J’ai communiqué avec Patrick depuis l’annonce. Je sais qu’il a tout fait en son pouvoir afin que l’équipe s’en aille dans la bonne direction et je l’en ai remercié. »

De nouveaux adjoints

Le groupe d’adjoints de Jones pour la saison prochaine est déjà en place, mais quelques embauches n’ont toujours pas été annoncées, ce qui devrait se faire très prochainement. 

« Je vais laisser l’équipe en faire l’annonce au moment propice, mais notre groupe d’entraîneurs est maintenant complété et je suis très heureux de sa composition. »

L’entraîneur-chef a déjà tracé les grandes lignes du plan de match de son équipe pour les prochains mois.

« Nos réunions pour la saison morte ont déjà été organisées et je travaille actuellement à organiser notre camp d’entraînement. Alors, j’ai une très bonne idée de ce à quoi ressemblera notre saison morte. »

La perte de Stanback

Sur le terrain, les Alouettes ont déjà perdu une pièce importante lorsque William Stanback a signé un contrat avec les Raiders d’Oakland, la semaine dernière.

« C’est une perte importante pour notre équipe, William sera très difficile à remplacer. Mais je suis très heureux pour lui. William a pleinement mérité cette chance et est vraiment un chic type. »

« Nous devrons évaluer quel type de joueur nous souhaitons avoir à cette position. On a déjà discuté de quelques scénarios, Éric [Deslauriers] et moi, et je suis enthousiaste. Je ne peux pas entrer dans les détails pour le moment, mais je pense qu’on a un bon plan en place afin de nous assurer que la transition se déroule bien au poste de porteur de ballon. »