(Pittsburgh) Ben Roethlisberger a récolté 342 verges de gains et a lancé trois passes de touché en deuxième demie, aidant les Steelers de Pittsburgh à s’assurer du titre de la section Nord de l’Américaine grâce à une victoire de 28-24 face aux Colts d’Indianapolis, dimanche.

Will Graves
Associated Press

Alors que leur élan a été freiné par une séquence de trois défaites après avoir commencé la campagne avec 11 victoires d’affilée, les Steelers (12-3) ont enfin retrouvé leurs repères lors des 25 dernières minutes de jeu face aux Colts (10-5). Ces derniers ont gaspillé une occasion de se retrouver en bonne posture dans la course aux éliminatoires en échappant une avance de 17 points au troisième quart.

Roethlisberger, qui a connu des performances en dents de scie au cours des dernières semaines, a retrouvé sa touche des beaux jours.

« Parfois, vous avez besoin d’un petit électrochoc pour reprendre confiance en vos moyens », a dit Roethlisberger.

Le quart âgé de 38 ans a commencé la remontée avec une passe de 39 verges à Diontae Johnson et a ramené les Steelers à un touché de leurs rivaux avec une passe payante de cinq verges à Eric Ebron. Il a ensuite offert aux Steelers une avance en deuxième demie d’un match pour une première fois depuis le 7 décembre, quand il a enfilé l’aiguille entre deux joueurs des Colts pour rejoindre JuJu Smith-Schuster sur 25 verges avec 7 : 38 à faire.

Les Colts, qui avaient dominé les Steelers 206-28 au chapitre des gains à l’attaque en première demie, ont eu deux occasions de reprendre les devants au quatrième quart. La première séquence a pris fin quand Philip Rivers a été victime d’une interception dans le territoire des Steelers. La deuxième a été freinée quand Rivers n’a pas été en mesure de rejoindre Zach Pascal sur un quatrième essai.

Rivers a complété 22 de ses 35 passes pour 270 verges de gains, un touché et une interception. Le porteur de ballon Jonathan Taylor a accumulé 74 verges de gains au sol et deux majeurs, mais a été inefficace en deuxième demie.

La victoire a mis fin à la glissade des Steelers, invaincus pendant les trois premiers mois de la saison. Leur cohésion avait disparu en décembre et les blessures avaient particulièrement affecté le groupe de secondeurs. Les ennuis de l’attaque au sol avait aussi augmenté la pression sur Roethlisberger.

Malgré tout, l’entraîneur-chef Mike Tomlin a insisté pour dire que personne n’a cédé à la panique dans son camp et que l’équipe était près de se replacer.

« La ligne est parfois mince entre la victoire et la défaite », a rappelé Tomlin.

Le cauchemar semblait sur le point de se poursuivre quand les Colts menaient 24-7. Mais une longue passe de Roethlisberger captée par Johnson en plongeant a fouetté les Steelers. Une heure plus tard, ils ont quitté le terrain avec un premier titre de section depuis 2017 en poche.

« Nous avons fait face à de l’adversité récemment, mais nous sommes dans un milieu où vous devez toujours vous battre, a dit Tomlin. Vous devez continuer à sourire même quand vous faites face à de l’adversité et c’est ce que nous avons fait. »

Pour leur part, les Colts pourraient être exclus des éliminatoires même avec une victoire la semaine prochaine contre les Jaguars de Jacksonville.

« C’est très décevant, a dit l’entraîneur-chef des Colts, Frank Reich. Quand l’enjeu était important, nous n’avons pas été en mesure de répondre présents en deuxième demie. Je ne vais pas remettre en question les entraîneurs ou les joueurs. Nous avons connu un mauvais match, une mauvaise demie, et nous n’avons pas été en mesure de fermer la porte. Nous devons retenir la leçon, être meilleurs la semaine prochaine et recevoir un peu d’aide. »