(Nouvelle-Orléans) Alvin Kamara s’attend à recevoir une amende pour avoir porté une paire de souliers aux couleurs de Noël. La même paire pourrait aussi se retrouver au Temple de la renommée.

Brett Martel
The Associated Press

Portant un soulier rouge et un soulier vert, Kamara a égalé un record de la NFL établi en 1929 en marquant six touchés au sol dans un match. Il a également établi un sommet personnel avec 155 verges de gains par la course, aidant les Saints de La Nouvelle-Orléans à vaincre les Vikings du Minnesota 52-33 et à remporter un quatrième titre consécutif de la section Sud de l’Association nationale.

« C’est une belle sensation de connaître un match comme celui-là. C’est bon pour l’équipe », a dit Kamara, qui a rendu hommage à la ligne offensive en insistant pour dire qu’il ne méritait « qu’une petite part » du crédit.

« Je ne me concentre pas sur les statistiques individuelles, a ajouté Kamara. Si l’équipe a du succès, je vais aussi avoir du succès. »

Et Kamara a connu beaucoup de succès cette saison, après avoir signé un contrat de cinq campagnes d’une valeur pouvant aller jusqu’à 75 millions US au cours du camp cet été. Il a depuis établi des records d’équipe pour les majeurs au sol en une saison avec 16 et les majeurs totaux avec 21 (il en a cinq sur des réceptions).

En ce qui concerne ses souliers, qui ne respectaient pas le code vestimentaire de la NFL, Kamara a dit que « s’ils veulent me mettre à l’amende, ainsi soit-il. Je vais égaler le montant et faire un don à un organisme caritatif. »

PHOTO BUTCH DILL, ASSOCIATED PRESS

Alvin Kamara et ses souliers aux couleurs de Noël

Kamara a filé sur 40 verges jusque dans la zone des buts dès la première série offensive de la rencontre. Il a ajouté des majeurs sur des courses de 1, 5, 6, 7 et 3 verges face au front défensif des Vikings décimé par les blessures, égalant la marque établie en 1929 par le centre-arrière Ernie Nevers avec les Cardinals de Chicago.

Les Vikings (6-9) ont été éliminés de la course aux éliminatoires. Ils ont connu leur pire match au chapitre des points accordés depuis 1963.

« Ils nous ont écrasés », a dit l’entraîneur-chef des Vikings, Mike Zimmer, qui a qualifié sa défensive de « pire que je n’ai jamais eue » comme entraîneur.

« Nous n’avons jamais été en mesure de les ralentir. Ils gagnaient huit verges, puis sept verges », a-t-il ajouté.

Les Saints (11-4) n’ont jamais dégagé le ballon et ils ont amassé 583 verges de gains offensifs. Ils auraient pu gagner de manière encore plus convaincante si Drew Brees n’avait pas été victime de deux interceptions, dont une qui a dévié contre les mains du receveur Emmanuel Sanders.

Brees a complété 19 de ses 26 passes pour 311 verges de gains à son deuxième match après avoir soigné des blessures aux côtes et à un poumon. Il avait raté quatre matchs en raison de ces blessures.

Sanders a capté quatre passes pour 83 verges de gains, tandis que l’ailier rapproché Jared Cook a attrapé trois passes pour 82 verges de gains. Les Saints ont accumulé 264 verges de gains au sol.

Irv Smith fils a capté deux passes de touché au troisième quart pour les Vikings, la deuxième leur permettant de réduire l’écart à 31-27. Cependant, les Saints ont répliqué avec deux majeurs sur de courtes courses payantes de Kamara et une autre du quart réserviste Taysom Hill au quatrième quart.

Kirk Cousins a récolté 283 verges de gains et trois passes de touché pour les Vikings, qui n’ont jamais mené au cours de la rencontre.