Baker Mayfield et les Browns de Cleveland peuvent faire autre chose que courir avec le ballon et la plus longue disette active sans participer aux séries dans la NFL est sur le point de s’arrêter à 18 saisons.

The Associated Press

Cependant, ils devront un peu mieux terminer ce qu’ils commencent.

Mayfield a lancé quatre passes de touché en première demie et les Browns ont battu les Titans du Tennessee 41-35, dimanche.

Alors que les deux équipes cherchent à se tailler une place en séries dans l’Association Américaine, les Browns ont porté leur fiche à 9-3 pour une troisième fois depuis leur retour dans la NFL, en 1999.

« Je crois que les gens savent que nous sommes une bonne équipe quand nous jouons bien. C’est ce que nous avons fait aujourd’hui », a expliqué le porteur de ballon des Browns, Nick Chubb.

Les Titans (8-4) ont commencé la journée en tête de la section Sud de l’Américaine et ils ont terminé leur après-midi à égalité avec les Colts d’Indianapolis, qui ont eu raison des Texans de Houston. L’équipe du Tennessee s’est écroulée après un mauvais placement du ballon en quatrième essai et un premier échappé perdu cette saison par Derrick Henry.

« Ç’a fait boule de neige par la suite », a exprimé l’entraîneur-chef des Titans, Mike Vrabel.

Mayfield s’est assuré que les Browns n’aient pas besoin de la meilleure attaque au sol de la NFL et la formation de l’Ohio a connu la meilleure demie de son histoire, prenant les devants 38-7 après 30 minutes de jeu.

PHOTO CHRISTOPHER HANEWINCKEL, USA TODAY SPORTS

Le quart Baker Mayfield (6) et Jarvis Landry s’amusent après le touché marqué par Rashard Higgins.

Les Titans ont rendu les choses intéressantes au quatrième quart.

Kenny Vaccaro a récupéré un échappé de Mayfield et il a couru sur une distance de 53 verges alors qu’il restait 48 secondes à écouler. Ryan Tannehill a rejoint Cam Batson pour un touché de huit verges, mais Andy Janovich a fermé les livres en captant le ballon lors d’un botté court.

Les Browns ont signé une quatrième victoire consécutive, leur plus longue séquence depuis 2009. Mayfield a amassé 334 verges par la voie des airs, un sommet pour lui cette saison.

« Évidemment, si je n’échappe pas le ballon, le match est moins serré. Ou il ne l’aurait pas été autant que prévu », a indiqué Mayfield.

Mayfield est devenu le premier quart des Browns à lancer quatre passes de touché en première demie depuis Otto Graham, en 1951. Mayfield avait aussi lancé quatre passes de touché plus tôt cette saison, mais en deuxième demie contre les Bengals de Cincinnati.

Jarvis Landry, le bloqueur Kendall Lamm, qui est devenu le premier joueur de ligne des Browns à capter une passe de touché depuis 2001, Donovan Peoples-Jones et Rashard Higgins ont réussi un majeur sur réception.

Chubb a ajouté un touché au sol d’une verge avant la demie.

« Baker était en feu, a affirmé Chubb. C’est le gars que je connais. C’est le gars que les Browns de Cleveland connaissent. Il a connu un très bon match et il nous a guidés vers la victoire. »

Les Titans ont amorcé la deuxième demie en inscrivant deux touchés lors des six premières minutes. Tannehill a lancé une passe de touché de 22 verges à MyCole Pruitt. Le demi inséré a ensuite récupéré un échappé de son coéquipier A.J. Brown et il a franchi la ligne des buts pour réduire l’écart à 38-21.

Le receveur des Titans Corey Davis a établi des sommets en carrière avec 11 attrapés pour des gains de 182 verges. Il a réussi un majeur.

Saints 21 — Falcons 16

PHOTO DALE ZANINE, USA TODAY SPORTS

Trey Hendrickson (91) célèbre son sac aux dépens du quart Matt Ryan.

Les Saints de La Nouvelle-Orléans ont fini par concéder un touché mais la défensive a tenu le coup en fin de rencontre pour préserver une neuvième victoire d’affilée, 21-16 contre les Falcons d’Atlanta.

Les Saints (10-2) ont aussi mérité une place dans les séries éliminatoires à la suite du revers de 34-30 des Bears de Chicago face aux Lions de Detroit.

À son troisième départ consécutif en relève à Drew Brees, Tayson Hill a complété les deux premières passes de touché de sa carrière. Toutefois, son échappé dans le territoire adverse a été le début d’une remontée des Falcons.

Ces derniers ont parcouru 85 verges, une poussée que le quart Matt Ryan a couronnée en lançant une passe de touché de dix verges à Russell Gage avec 7 : 43 à jouer au temps réglementaire.

Les Saints n’avaient pas accordé de touchés à leurs rivaux en 14 quarts, soit depuis la première séquence offensive des 49ers de San Francisco le 15 novembre.

Les Falcons (4-8) ont récupéré le ballon et réussi une autre profonde incursion en territoire de La Nouvelle-Orléans.

Lors d’un deuxième essai et deux verges à franchir à la ligne de 13 verges des Saints, le demi offensif Todd Gurley a été arrêté à la ligne de mêlée. Lors du jeu suivant, Gurley s’est de nouveau vu remettre le ballon et a tenté de courir hors l’aile. Demario Davis l’a toutefois rejoint pour une perte de sept verges.

Lors du quatrième essai, Ryan a tenté une passe dans la zone des buts mais sans succès, privant les Falcons d’une occasion de causer une surprise.

Hill a rejoint Tre’Quan Smith sur un jeu qui a couvert 15 verges pendant le premier quart, pour sa première passe de touché depuis sa dernière année universitaire avec Brigham Young. Il en a ajouté une avant la fin de la première demie, à l’ailier rapproché Jared Cook.

Les Saints ont porté le score 21-9 à la suite d’une course de 11 verges d’Alvin Kamara au troisième quart.

Raiders 31 — Jets 28

PHOTO BILL KOSTROUN, ASSOCIATED PRESS

Henry Ruggs III (11) a marqué un touché qui donnait la victoire aux Raiders dans les derniers instants du match face aux Jets.

Derek Carr a lancé une passe de touché de 46 verges à Henry Ruggs III avec seulement cinq secondes à écouler au temps réglementaire, et les Raiders de Las Vegas ont arraché une spectaculaire victoire de 31-28 face aux Jets de New York dimanche après-midi.

Les Jets avaient pris une avance de 28-24 avec 5 : 34 à jouer grâce à une course d’une verge pour un touché. La défensive a ensuite pris le relais en stoppant une série des Raiders lors d’un quatrième essai, laissant croire que les Jets obtiendraient finalement cette première victoire tant attendue depuis le début de la saison.

Toutefois, alors que les Jets avaient une chance de ruiner les derniers espoirs de leurs rivaux, ils ont été incapables d’inscrire un premier essai lors de la séquence offensive suivante.

Un botté de dégagement a permis à Carr et aux Raiders de récupérer le ballon avec 35 secondes au cadran. L’improbable remontée est devenu réalité lorsque Carr a repéré Ruggs, qui avait déjoué le demi de coin recrue Lamar Jackson. La passe parfaite de Carr a mené au touché victorieux.

Les joueurs des Raiders (7-5) ont vivement célébré pendant que les pauvres Jets (0-12) ne pouvaient qu’imaginer ce qui aurait – et peut-être dû – arriver.

Après un botté de reprise des Raiders qui a permis aux Jets de récupérer le ballon au centre du terrain, la tentative de longue passe du quart Sam Darnold a été rabattue devant la zone des buts.

Carr a complété le match avec trois passes de touché, dont deux à Darren Waller, et en a lui-même marqué un par la course.

Waller a réussi 13 attrapés pour des gains de 200 verges, devenant ainsi le 12e ailier rapproché depuis la fusion de 1970 à connaître un match avec des gains d’au moins 150 verges par la passe et au moins deux touchés.

Colts 26 — Texans 20

PHOTO DAVID J. PHILLIP, ASSOCIATED PRESS

Kenny Moore II (23) célèbre son interception réussie en seconde demie.

Philip Rivers a lancé deux passes de touché en première demie et la défensive des Colts a dominé en deuxième demie, menant Indianapolis vers une victoire de 26-20 contre les Texans de Houston.

Les Texans ont eu une opportunité de prendre l’avance avec environ 90 secondes à écouler. Toutefois, alors qu’ils se trouvaient à la ligne de deux verges des Colts, le quart Deshaun Watson n’a pas réussi à maîtriser la basse remise en jeu de son joueur de centre. Anthony Walker a sauté sur le ballon libre pour confirmer la victoire.

Les Colts (8-4) menaient 24-20 à la mi-temps à la suite de passes de touché de Rivers de 21 et de 39 verges. Par la suite, l’attaque des Colts a été tenue en échec mais la défensive des Colts a blanchi les Texans (4-8) et inscrit un troisième touché de sûreté cette saison, celui de Justin Houston.

La défensive des Colts a également réussi trois sacs du quart, ont frappé Watson en trois autres occasions et provoqué un ballon échappé.

Dans la défaite, Watson a amassé 341 verges par la voie des airs et a réussi un touché en première demie. Toutefois, pour la première fois de la saison, il a été incapable de compléter une passe de touché. Il a aussi été victime d’une interception, une première après six matchs sans en avoir accordé.

Les Colts ont une occasion d’ajouter à leur avance avec environ sept minutes à écouler au quatrième quart, mais les Texans ont stoppé la course de Jonathan Taylor à la ligne de mêlée lors d’un quatrième essai et une verge de la ligne de cinq des Texans.

Trois jeux plus tard, Houston a réalisé le quatrième touché de sûreté de sa carrière.

Lions 34 — Bears 30

PHOTO CHARLES REX ARBOGAST, ASSOCIATED PRESS

Amani Oruwariye (24) intercepte une passe destinée à Darnell Mooney (11).

Les Lions de Detroit ont remporté une première victoire depuis l’entrée en scène de Darrell Bevell à titre d’entraîneur-chef par intérim, venant de l’arrière pour renverser les Bears de Chicago 34-30.

Adrian Peterson a marqué un touché au terme d’une course de cinq verges, après que Romeo Okwara eut plaqué le quart Mitchell Trubinsky derrière la ligne de mêlée, causant un échappé avec environ deux minutes à écouler.

Le quart Matthew Stafford a accumulé des gains de 402 verges par la voie aérienne et lancé trois passes de touché pour les Lions (5-7) qui ont gagné un match marqué de rebondissements dix jours après un important ménage au sein de l’organisation.

À la suite d’une défaite contre les Texans de Houston le jeudi de l’Action de grâce, les Lions ont congédié le directeur général Bob Quinn et l’entraîneur-chef Matt Patricia tout en accordant une promotion à Bevell, qui occupait le poste de coordonnateur à l’attaque.

Les Lions se sont retrouvés face à un déficit de 30-20 tôt au quatrième quart après que Trubinsky eut complété une passe de 11 verges à Cole Kmet. Bilai Nichols a ensuite intercepté une passe de Stafford vers Jesse James.

Les Lions ont cependant fait tourner le vent en leur faveur et infligé aux Bears (5-7) un sixième revers de suite.

Les Lions ont d’abord porté la marque 30-27 avec 2 : 18 à écouler grâce à une passe de 25 verges de Stafford à Marvin Jones fils.

Les Bears étaient en possession du ballon à leur ligne de 17 quand Trubinsky a perdu le ballon. John Pensini l’a récupéré et les Lions se sont retrouvés à la ligne de sept verges des Bears. Deux jeux plus tard, Peterson marquait son deuxième touché de la rencontre.

Trubinsky a complété 26 de ses 34 passes pour des gains de 267 verges et un touché. Le demi offensif David Montgomery a ajouté 72 verges au sol et deux touchés.

Jaguars 24 — Vikings 27 (Prol.)

PHOTO BRACE HEMMELGARN, USA TODAY SPORTS

Dan Bailey (5) a réussi un placement de 23 verges alors qu’il restait 1 : 49 à écouler en prolongation.

Dan Bailey a réussi un placement de 23 verges alors qu’il restait 1 : 49 à écouler en prolongation et les Vikings du Minnesota ont vaincu les Jaguars de Jacksonville 27-24.

Les Jaguars (1-11) ont encaissé un 11e revers de suite.

Harrison Smith a mis la table pour le placement de Bailey lorsqu’il a intercepté une passe du quart Mike Glennon. Il s’agissait d’un quatrième revirement dans le match pour les Jaguars.

Les Vikings (6-6) ont gardé leurs espoirs de participer aux séries grâce à une cinquième victoire en six parties.

Le receveur recrue des Vikings Justin Jefferson a atteint le plateau des 1000 verges à seulement son 12e match de la saison. Il a conclu la rencontre avec neuf attrapés et des gains de 121 verges. Adam Thielen a ajouté huit réceptions pour un total de 75 verges et un touché.

Les Jaguars, qui ont perdu quatre de leurs cinq dernières parties par un écart de quatre points ou moins, ont créé l’égalité tard au quatrième quart grâce à une course d’une verge de James Robinson et un converti de deux points réussi par Collin Johnson.

Bengals 7 — Dolphins 19

PHOTO JASEN VINLOVE, USA TODAY SPORTS

Tua Tagovailoa (1) s’apprête à faire une passe.

Tua Tagovailoa est revenu au jeu après avoir raté un match, aidant les Dolphins de Miami à triompher 19-7 contre les Bengals de Cincinnati.

Les Dolphins ont perdu le meilleur joueur en défensive quand Xavien Howard a été expulsé en première demie, mais ils ont limité les Bengals à seulement 25 verges en deuxième demie et ils ont réussi six sacs.

Plusieurs joueurs ont été expulsés au quatrième quart, après que le joueur des Bengals Mike Thomas eut été pénalisé lors d’un botté de dégagement.

Tagovailoa, qui avait raté la dernière partie en raison d’une blessure au pouce, a lancé une passe de touché et il a récolté 296 verges par la voie aérienne.

Les Bengals (2-9-1) ont pris les devants 7-0 grâce à un touché de 72 verges de Tyler Boyd, mais il a lui aussi été expulsé à la suite de l’altercation avec Howard.

Les Dolphins (8-4) ont gagné pour une septième fois à leurs huit dernières sorties et ils connaissent leur meilleur début de saison depuis 2003. La troupe de Cincinnati s’est inclinée pour une quatrième fois de suite.