La 10e semaine de la saison s’amorcera avec ce qui devrait normalement être un bon match, jeudi soir, alors que les Colts d’Indianapolis (5-3) et les Titans du Tennessee (6-2) s’affronteront à Nashville. Le premier rang de la division Sud de l’Américaine sera en jeu. La première moitié de saison étant derrière nous, voici un tour d’horizon avec notre état des forces bimensuel.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

1. Steelers (8-0)

L’ailier rapproché Vance McDonald a été déclaré positif à la COVID-19 et ratera le match contre Cincinnati, dimanche. Quatre autres joueurs de l’équipe, dont Ben Roethlisberger, sont en isolement préventif. Si Roethlisberger ne peut affronter les Bengals, c’est Mason Rudolph qui le remplacera.

2. Chiefs (8-1)

Patrick Mahomes est une machine ! Il totalise déjà 25 passes de touché contre une seule interception. Pas moins de six joueurs des Chiefs ont déjà capté 21 passes ou plus et obtenu plus de 220 verges par la passe.

3. Saints (6-2)

Les Saints ont gagné leurs cinq dernières parties et la prochaine fois qu’ils affronteront une équipe qui a actuellement une fiche gagnante, ce sera le 20 décembre. Ils accueilleront alors les Chiefs dans ce qui pourrait fort bien être un prélude au Super Bowl.

4. Ravens (6-2)

La défense de Don Martindale est à égalité au sixième rang de la ligue avec 24 sacs, mais curieusement, seul Calais Campbell a réussi plus de 2,5 sacs, lui qui en compte quatre. Les adversaires des Ravens ne peuvent donc pas se concentrer à arrêter un joueur en particulier. Campbell pourrait par ailleurs rater quelques matchs en raison d’une blessure à un mollet.

5. Bills (7-2)

Si leur défense réussit à redevenir l’unité de premier plan qu’elle formait en 2019, les Bills seront très dangereux en janvier — et pour plusieurs années. Après avoir accordé 259 points en 2019 (16,1 par match), ils en ont déjà donné 233 en neuf matchs cette saison (25,9).

6. Seahawks (6-2)

La défense des Seahawks en est une autre qui en arrache. Et elle n’aura d’autre choix que d’être créative et d’utiliser le blitz davantage en deuxième moitié de saison. Leur front est incapable de presser le quart-arrière avec constance et leur tertiaire a beaucoup de difficulté en couverture.

7. Packers (6-2)

PHOTO TONY AVELAR, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Davante Adams

On repassera pour la modestie, mais Davante Adams n’a pas eu tort en s’autoproclamant le meilleur ailier espacé de la NFL après sa brillante performance de jeudi dernier à Santa Clara (10 attrapés, 173 verges et un touché). Ce qui est d’autant plus impressionnant dans son cas, c’est qu’il est le seul receveur dangereux des Packers depuis plusieurs années déjà, ce qui rend sa tâche plus difficile.

8. Titans (6-2)

Les Titans n’ont pas beaucoup de joueurs d’impact en défense, mais ça ne semble être qu’une question de temps avant que Jeffery Simmons en devienne un. Premier choix de l’équipe en 2019, le plaqueur joue avec intensité et réussit sa part de jeux clés.

9. Buccaneers (6-3)

Tom Brady et les Bucs tenteront de se remettre de leur dégelée aux mains des Saints en affrontant les jeunes Panthers en Caroline. Si leur attaque est incapable de produire à fond de train contre la défense inexpérimentée des Panthers, il faudra commencer à se questionner au sujet de l’inconstance de l’unité.

10. Raiders (5-3)

Derek Carr n’a totalisé que 276 verges par la passe lors de ses deux derniers matchs, mais les Raiders ont tout de même vaincu les Browns et les Chargers. Une équipe qui apprend à gagner et qui est bien positionnée pour obtenir sa place dans les éliminatoires.

11. Colts (5-3)

À égalité au premier rang de la NFL avec un total de 11 interceptions, les Colts ont quatre joueurs qui en ont réussi deux chacun : Xavier Rhodes, T. J. Carrie, Kenny Moore II et la recrue Julian Blackmon.

12. Rams (5-3)

Micah Kiser, John Johnson III, Taylor Rapp, Kenny Young, Sebastian Joseph-Day, Darious Williams… Plusieurs joueurs défensifs des Rams sont de parfaits inconnus pour l’amateur moyen. Mais l’unité du coordonnateur Brandon Staley, qui occupe le poste depuis janvier, est deuxième de la ligue autant pour les verges que pour les points accordés.

13. Dolphins (5-3)

Dans les jours qui avaient précédé le repêchage d’avril dernier, des rumeurs avaient circulé indiquant que les Dolphins songeaient à repêcher Justin Herbert avec le cinquième choix de l’encan. Ce n’était peut-être qu’un écran de fumée ou de fausses rumeurs. L’organisation a finalement opté pour Tua Tagovailoa avec ce choix, puis les Chargers ont pris Herbert avec le suivant. Les deux quarts s’affronteront pour la première fois, dimanche.

14. Cardinals (5-3)

Christian Kirk, qui joue dans l’ombre de DeAndre Hopkins et de Larry Fitzgerald, connaît une bonne saison avec 23 attrapés, 400 verges et 6 touchés. Hopkins et Kirk pourraient former l’une des bonnes paires d’ailiers espacés pour plusieurs années avec Kyler Murray.

15. Browns (5-3)

Les Browns n’ont pas lésiné afin d’améliorer une ligne offensive qui était carrément mauvaise en 2019. L’embauche de Jack Conklin sur le marché des joueurs autonomes et la sélection de Jedrick Wills au premier tour du repêchage ont solidifié les postes de bloqueurs, et les résultats sont concluants. En plus d’avoir l’un des jeux au sol les plus productifs de la NFL, les Browns n’ont permis que 11 sacs en première moitié de saison.

16. Bears (5-4)

Après trois revers de suite, il va sans dire que cette équipe a grandement besoin d’une victoire, lundi soir. Les Vikings seront au Soldier Field, eux qui connaissent à l’inverse leurs meilleurs moments de la saison.

17. 49ers (4-5)

Limités par toutes les blessures qu’ils ont subies, les 49ers n’ont pas abandonné jusqu’à maintenant. C’est le genre d’attitude et de persévérance qui leur permettront de bâtir sur leur belle saison de 2019. Une culture de gagnant, ça n’apparaît pas par magie.

18. Eagles (3-4-1)

L’équipe la plus chanceuse de la NFL, en ce sens que le champ est libre devant elle malgré leur fiche perdante. Et s’ils terminent effectivement au premier rang de la risible division Est de la Nationale, les Eagles joueront leur premier match éliminatoire à domicile en boni.

19. Vikings (3-5)

PHOTO ELIZABETH FLORES, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Justin Jefferson

La cuvée d’ailiers espacés de 2020 s’annonce comme l’une des meilleures de l’histoire de la NFL sur le plan de la quantité et c’est Justin Jefferson qui a été le plus productif au chapitre des verges avec une récolte de 627 jusqu’à présent.

20. Falcons (3-6)

Takkarist McKinley a demandé à être échangé à quelques reprises au cours des deux dernières années et les Falcons en ont eu assez. Ils ont libéré le chasseur de quart en début de semaine. McKinley avait été repêché au 26e rang en 2017, quatre choix devant T. J. Watt…

21. Panthers (3-6)

Teddy Bridgewater est en voie de prouver qu’il méritait pleinement d’être un haut choix au repêchage. Il complète 71,9 % de ses passes, au deuxième rang de la ligue derrière Drew Brees. Difficile de ne pas lui souhaiter du succès après la sérieuse blessure à un genou qu’il a subie en 2016.

22. Chargers (2-6)

L’avenir d’Anthony Lynn à titre d’entraîneur-chef est de plus en plus remis en question. Mais à ce stade, la décision la plus sage serait peut-être d’opter pour la stabilité. Lynn n’est pas un mauvais entraîneur et semble apprécié de ses joueurs. Si Derwin James, Joey Bosa et Melvin Ingram demeurent en santé, cette équipe pourrait devenir une aspirante plus vite qu’on le croit.

23. Patriots (3-5)

PHOTO JOHN MUNSON, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Cam Newton

On ne peut certainement pas accuser Cam Newton de ne pas s’investir. En plus de se faire frapper et rudoyer par l’adversaire depuis le début de la saison, Newton prend le blâme lorsque l’attaque ne produit pas, même s’il est très mal entouré. Et tout ça pour une fraction du salaire que touche la grande majorité des quarts du circuit.

24. Broncos (3-5)

Phillip Lindsay est un bon demi offensif, mais les Broncos ont été clairvoyants en embauchant Melvin Gordon. À 5 pi 8 po et 190 lb, Lindsay n’a tout simplement pas le gabarit pour toucher au ballon 15 ou 20 fois à tous les matchs et a donc besoin d’un demi qui peut complémenter son travail.

25. Lions (3-5)

Kenny Golladay a raté trois matchs, mais ce n’est tout de même pas une bonne nouvelle lorsque c’est un vétéran comme Danny Amendola qui mène votre équipe avec 401 verges par la passe après huit rencontres. Surtout pas avec un passeur du calibre de Matthew Stafford.

26. Texans (2-6)

J. J. Watt a fait savoir qu’il n’était pas intéressé par le fait de faire partie d’une réinitialisation chez les Texans et on devine qu’il aimerait bien aller rejoindre ses frères T. J. et Derek à Pittsburgh. On devine aussi que les Steelers aimeraient bien l’ajouter à leur défense s’il acceptait de jouer pour un salaire raisonnable l’an prochain.

27. Bengals (2-5-1)

À quelques jours du premier match de Joe Burrow à Pittsburgh, les Bengals ont eu la brillante idée de mettre une vidéo en ligne qui montre leur ancien receveur T. J. Houshmandzadeh qui frotte ses espadrilles avec une « Terrible Towel » (c’était en 2005). Comme l’a bien imagé L. J. Fort, des Ravens, le service des communications des Bengals remplit un chèque qu’il n’aura pas à payer lui-même.

28. Giants (2-7)

Parmi les rares points positifs chez les Giants, il y a le jeu de Jabrill Peppers. Obtenu dans la transaction qui a envoyé Odell Beckham fils à Cleveland, le demi de sûreté connaît probablement sa meilleure saison avec 43 plaqués, une interception, un sac et un échappé recouvré.

29. Cowboys (2-7)

Jerry Jones a été catégorique : son équipe ne repêchera pas un quart-arrière avec son premier choix en avril. La blessure à Dak Prescott aura au moins servi à une chose, celle de faire réaliser jusqu’à quel point il est indispensable au succès des Cowboys.

30. Équipe de Washington (2-6)

Il est de plus en plus évident que cette équipe devrait changer de propriétaire et la NFL devrait sérieusement envisager la possibilité de forcer Daniel Snyder à se défaire du club. Nouveau nom d’équipe, nouveau propriétaire.

31. Jaguars (1-7)

C’est difficile de gagner dans la NFL lorsque votre défense totalise huit sacs et sept revirements après une moitié de saison. Surtout lorsqu’il n’y a pas un seul joueur étoile au sein de votre attaque. Cette équipe s’en va où ? À Londres ?

32. Jets (0-9)

C’était presque triste de voir l’expression sur le visage de Joe Flacco, lundi soir. Il avait l’air d’un joueur qui sait que la fin de sa carrière est proche. L’ancien joueur par excellence du Super Bowl n’a pas mal joué, mais ses jours comme partant sont derrière lui. Et pas sûr que Flacco choisira d’être un quart réserviste pour encore très longtemps.