(Green Bay) Le quart des Packers de Green Bay Aaron Rodgers voit un certain manque de logique dans le protocole de sécurité instauré par la NFL pour lutter contre la pandémie de coronavirus pendant la saison.

Associated Press

« Vous pouvez faire l’accolade à un gars après un match, mais vous ne pouvez pas manger à la même table qu’un coéquipier », a raconté Rodgers mardi à l’émission The Pat McAfee Show.

« Vous pouvez vous rentrer dedans à l’entraînement, mais il doit y avoir un panneau de plexiglas entre vous et votre voisin dans le vestiaire. Je trouve que tout ça manque un peu de constance. »

Rodgers a ajouté qu’il « y a une part pour faire preuve de bonne volonté et de prudence et il y a une part probablement basée sur la recherche scientifique, mais ç’a certainement changé le déroulement de la saison ».

Le quart étoile a aussi noté que le protocole a peut-être affecté l’unité au sein des équipes puisqu’il empêche l’organisation d’évènements comme des soupers d’équipe ou des fêtes pour l’Halloween.

« Je sais que beaucoup de gens ne croient pas vraiment en l’importance de la cohésion au sein des équipes, mais je pense que c’est un élément important », a affirmé Rodgers.

Le receveur des Packers Davante Adams a acquiescé mercredi que l’interdiction des activités d’équipe était un obstacle.

« Par le passé, nous organisions beaucoup de rassemblements — à l’Halloween, à Noël, des soirées de quilles, différentes activités — et c’est donc un peu embêtant, a dit Adams. Nous devons tisser des liens d’une autre façon à l’entraînement. »

Lors d’une visioconférence avec les journalistes de Green Bay mercredi, Rodgers a également rappelé que les Packers avaient disputé tous leurs matchs à domicile sans spectateurs dans les gradins jusqu’ici. Il a aussi commenté les moyens pris par la ligue pour que la saison se déroule avec le moins d’embûches possible.

« Il est souvent question du nombre de tests que nous devons effectuer, a dit Rodgers. Je pense que (l’association des joueurs) et les propriétaires ont reconnu qu’il était nécessaire qu’ils soient effectués de manière quotidienne pour être toujours à jour au sujet de la santé des joueurs. Je pense que ça fonctionne bien. […] Il y a eu quelques cas positifs ici, mais pas d’éclosion généralisée.

« Je pense que les consignes pour que nous puissions nous rendre jusqu’à la fin de la saison sont claires. Oui, des matchs ont dû être déplacés ou annulés, mais nous sommes rendus à huit matchs. Je pense que c’est une victoire pour tout le monde. Nous devons maintenant nous rendre jusqu’au bout. »

Trois joueurs des Packers (6-2) étaient à l’écart en raison de risques liés à la COVID-19 quand ils ont défait les 49ers de San Francisco 34-17 la semaine dernière. La liste COVID-19 de la NFL est employée pour les joueurs ayant subi un contrôle positif ou ayant eu des contacts rapprochés avec une personne infectée.

Deux autres joueurs des Packers ont vu leur nom être inscrit sur cette liste après la rencontre face aux 49ers.