Le demi de coin étoile Marlon Humphrey, des Ravens de Baltimore, a annoncé qu’il a contracté le coronavirus et plusieurs équipes de la Ligue nationale de football ont rapporté des résultats positifs lundi, générant des soucis additionnels pour une ligue qui essaie de compléter sa saison en pleine pandémie.

David Ginsburg
Associated Press

Les Packers de Green Bay ont annoncé qu’un joueur a subi un test positif à la COVID-19 et l’entraîneur-chef Kliff Kingsbury a confirmé que deux joueurs des Cardinals de l’Arizona avaient obtenu des résultats positifs pendant le week-end.

De plus, les Browns ont tenu des réunions à distance lundi après qu’un joueur eut révélé qu’il avait ressenti des symptômes « liés à la COVID-19 ».

Ce fut une journée difficile pour la ligue qui approche le milieu d’une saison dont le calendrier a déjà été chambardé par des éclosions du coronavirus.

Sur Twitter, Humphrey a reconnu qu’il avait contracté et ajouté qu’il espérait être de retour en santé bientôt.

Humphrey a raté l’entraînement des Ravens mercredi pour raison de « maladie » avaient annoncé les dirigeants de l’équipe. Il était de retour jeudi et a participé au match de dimanche, que les Ravens ont perdu 28-24 contre les Steelers de Pittsburgh.

Jon Harbaugh, l’entraîneur-chef des Ravens a annoncé que Humphrey ne jouera pas dimanche face aux Colts, à Indianapolis. Il a ajouté que l’équipe a accentué les efforts de suivi des joueurs et s’assurer qu’ils sont en santé.

« Nous sommes dans le protocole intensif que met en place la NFL », a fait savoir Harbaugh.

« Nous nous sommes préparés pour ça, nous avons un plan en place, nous prévoyons tenir une excellente semaine de préparation et être prêts pour jouer le match dimanche », a-t-il ajouté.

Harbaugh a également déclaré que l’équipe tiendra des réunions à distance, mais continuera de s’entraîner sur le terrain, à partir de mercredi.

Humphrey est un joueur important au sein d’une unité défensive qui a provoqué des revirements lors de ses 20 derniers matchs. Contre les Steelers, dimanche, il a enregistré quatre plaqués.

Après avoir été avisés d’un test positif chez les Ravens, les Steelers ont publié un communiqué annonçant que les tests menés sur leurs joueurs avaient tous été négatifs.

L’équipe a ajouté qu’elle allait suivre les protocoles de la NFL et prendre des mesures de précautions à son complexe d’entraînement.

La NFL effectue des tests sur une base quotidienne, incluant les jours de match et lors des semaines de congé des équipes. Les résultats arrivent habituellement durant la nuit. Les tests menés la veille d’un match sont ceux qui servent à déterminer si un joueur peut revêtir l’uniforme le lendemain.

Les jours de match, on prend la température des joueurs à l’aide de capteurs, on vérifie s’ils ont perdu les sens de l’odorat ou du goût ainsi que d’autres symptômes potentiels avant d’entrer dans le stade, a précisé Brian McCarthy, porte-parole de la NFL. Les joueurs et les membres du personnel doivent rapporter tout symptôme.

C’est ce qui explique pourquoi un joueur peut participer à un match le dimanche et recevoir, le lundi, un résultat positif d’un test mené la veille.

Chez les Packers, des informations venant de diverses sources indiquent que le joueur ayant contracté le virus serait le demi-offensif AJ Dillon.

Pour les Packers, qui ont tenu des réunions d’équipe virtuelles lundi, il s’agit d’un premier test positif chez un joueur depuis le début de la saison.

En Arizona, le secondeur Devon Kennard a annoncé qu’il avait subi un test positif pour la COVID-19, mais qu’il se sentait « tout à fait bien jusqu’à maintenant ».

Les Cardinals n’ont pas révélé l’identité de l’autre joueur.