(Chicago) Gale Sayers, qui fut l’un des demis offensifs les plus polyvalents de l’histoire de la NFL et dont l’amitié avec un coéquipier des Bears de Chicago atteint d’un cancer a été portée à l’écran, est décédé à l’âge de 77 ans.

Associated Press

Surnommé « la comète du Kansas » et considéré par ses pairs comme l’un des meilleurs demis offensifs du côté large du terrain, Sayers a rendu l’âme mercredi, selon le Temple de la renommée du football professionnel.

Les proches de Sayers avaient déjà indiqué qu’il souffrait de démence. En mars 2017, sa femme, Ardythe, avait attribué ses problèmes de santé à sa carrière au football.

Sayers a toujours représenté une énigme pour les défensives adverses, brisant les plaqués et les évitant comme très peu de demis offensifs et de spécialistes des retours de botté avant lui. Ce fut toutefois son amitié avec Brian Piccolo, racontée dans le téléfilm américain’Brian’s Song’, qui lui a permis de dépasser les limites du sport.

« Il était la définition pure d’un joueur d’équipe — discret, responsable et toujours prêt à féliciter un coéquipier pour un bloc clé, a évoqué le président du Temple de la renommée David Baker. Gale était un homme extraordinaire, qui a surmonté beaucoup d’obstacles au fil de sa carrière dans la NFL et dans sa vie. »

Il est devenu courtier à la bourse, administrateur sportif, homme d’affaires et philanthrope pour plusieurs organismes s’adressant à des jeunes défavorisés de Chicago après sa carrière de footballeur, qui a été écourtée par de nombreuses blessures sérieuses aux genoux.

Sayers a été nommé sur l’équipe d’étoiles dans les rangs universitaires à deux reprises avec l’Université du Kansas, et fut intronisé au Temple de la renommée du football universitaire. Il a ensuite été sélectionné par les Bears au quatrième rang du repêchage de la NFL en 1965, et sa polyvalence lui a permis de devenir l’un des piliers de leur attaque dès son arrivée.

Il a égalé un record de la NFL avec six touchés dans un match, et en a écrit un nouveau avec 22 majeurs à sa première saison : 14 par la course, six par la voie aérienne, un sur un retour de botté d’envoi et un autre sur un retour de botté de dégagement. Sayers avait été nommé à l’unanimité la recrue par excellence de la NFL cette saison-là.

Sayers a cependant joué pour les Bears à l’époque où ils étaient médiocres, tout comme Dick Butkus, et il n’a jamais pris part aux éliminatoires de la NFL. L’Américain a disputé 68 matchs au total en carrière, dont deux seulement à chacune de ses deux dernières saisons, alors qu’il tentait un retour au jeu à la suite de nombreuses blessures aux genoux.