(Arlington) Les paris Mike McCarthy n’ont pas porté leurs fruits à ses débuts à domicile comme entraîneur-chef des Cowboys de Dallas, dimanche.

Schuyler Dixon
Associated Press

Un botté court réussi a effacé tous ces échecs.

Greg Zuerlein a réussi un placement de 46 verges sur le dernier jeu de la rencontre et les Cowboys ont fait fi de quatre échappés et d’un retard de 20 points au premier quart pour finalement battre les Falcons d’Atlanta 40-39.

Les Falcons possédaient toujours une avance de 15 points au quatrième quart quand Dak Prescott est devenu le premier quart de l’histoire de la NFL à récolter plus de 400 verges de gains par la voie des airs et à inscrire trois touchés au sol lors du même match, permettant aux Cowboys (1-1) de revenir à deux points de leurs rivaux.

C. J. Goodwin a recouvré un botté court avec 1 : 48 à faire et CeeDee Lamb a capté une passe de 24 verges pour placer les Cowboys en position de tenter un placement victorieux et d’écouler les dernières secondes au cadran.

PHOTO RON JENKINS, ASSOCIATED PRESS

« Je ne sais pas si j’ai été impliqué dans beaucoup de matchs de la sorte, a dit Prescott. Nous avons été capables de gagner et les partisans n’ont pas abandonné sur nous. Ç’a fait une énorme différence. »

Matt Ryan a lancé quatre passes de touché pour les Falcons, mais a été victime de deux échappés.

Le botté court réussi par les Cowboys est survenu après deux tentatives ratées de jeu truqué sur des bottés de dégagement, ainsi qu’une tentative de transformation de deux points ratée qui n’a finalement rien changé.

Prescott a récolté 450 verges de gains aériens et une passe de touché.

La foule de 21 708 spectateurs a hué les joueurs des Cowboys à la fin de la première demie, alors que les Falcons menaient 29-10. Prescott a sonné la charge avec deux touchés au sol au troisième quart.

PHOTO MATTHEW EMMONS, USA TODAY SPORTS

Plus de 21 000 spectateurs ont assisté au match présenté au AT & T Stadium d'Arlington.

Plutôt que de se lamenter d’une fiche de 0-2 pour seulement une deuxième fois comme entraîneur-chef, McCarthy a célébré ses débuts à Dallas dans le stade où il a gagné le Super Bowl avec les Packers de Green Bay, il y a une décennie.

À ses deux dernières visites au AT & T Stadium, McCarthy avait vu Aaron Rodgers vaincre les Cowboys lors des dernières secondes de l’affrontement, dont un en séries.

« J’ai vécu une victoire de l’autre côté du terrain, mais pas comme celle-ci, a avoué McCarthy. Nous nous sommes creusé un trou au premier quart. La saison est jeune et nous apprenons à nous connaître. »

Les Falcons n’ont pas été en mesure d’éviter un premier début de saison avec une fiche de 0-2 en six campagnes sous la tutelle de l’entraîneur-chef Dan Quinn. Cette performance a rappelé leur avance de 28-3 perdue au Super Bowl pour conclure la saison 2016.

Lors des neuf dernières saisons, les Falcons ont été victimes de deux des trois défaites au cours desquelles une équipe s’est inclinée après avoir mené par au moins 15 points au quatrième quart.

« C’est difficile de mettre une défaite semblable en perspective, a mentionné Quinn. J’ai dit aux joueurs qu’il devait y avoir une leçon à tirer de la douleur de cette défaite. Nous allons y travailler pendant notre préparation lors de la prochaine semaine, mais cette défaite fait mal. »