Deux footballeurs des Spartiates du cégep du Vieux-Montréal ont été déclarés positifs à la COVID-19, a confirmé l’établissement d’enseignement dans un courriel à La Presse.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

La nouvelle avait d’abord été rapportée ce lundi matin par le blogue Le bulletin sportif.

Le cégep a été informé de la situation vendredi et a pris la décision, « dès ce moment », « de suspendre toutes les activités de l’équipe ».

À la suite d’une évaluation de la Direction régionale de santé publique de Montréal (DSP), tous les joueurs et membres du personnel d’entraîneurs ont été placés en isolement. Ils ne peuvent se présenter au collège « jusqu’à nouvel ordre ».

Sans commenter ce cas spécifique, la DSP confirme néanmoins que cette situation est traitée comme un foyer d’éclosion puisque deux cas ont été recensés dans le même milieu.

Le Vieux-Montréal, dont les Spartiates évoluent en première division collégiale, possède l’un des plus importants programmes de football de la province.

Cette nouvelle survient alors que le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) vient tout juste d’annoncer l’annulation de la saison de football universitaire dans la province. La saison collégiale aura toutefois lieu.

La saison universitaire a déjà été annulée partout au pays, ce qui inclut la Coupe Vanier, grande finale nationale. La conférence québécoise est la seule qui ne s’était pas encore prononcée sur la question.

Aux États-Unis, la reprise du football universitaire, sport parmi les plus suivis au pays, est loin de se dérouler sans heurt. Les représentants de la conférence Big Ten, l’une des plus importantes de la NCAA, se sont notamment réunis au cours du week-end afin de discuter d’un potentiel retour au jeu à la lumière des dernières données médicales disponibles. Un vote à ce sujet devrait être tenu cette semaine.

Ailleurs, notamment en Virginie, à Memphis, des matchs ont été reportés en raison de cas rapportés au sein de différentes équipes. À Georgia Southern, pas moins de 33 joueurs ont été jugés inadmissibles en raison de « plusieurs facteurs, y compris le coronavirus », rapporte le réseau ESPN.