(Foxborough) Cam Newton a été quart partant lors de l’ensemble de sa carrière de neuf saisons dans la NFL. Il va continuer à jouer ce rôle, cette fois chez les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, et il soutient n’avoir rien tenu pour acquis.

Kyle Hightower Associated Press

Les Panthers de la Caroline ont libéré Newton il y a cinq mois, après deux saisons marquées par les blessures. Les Patriots ont ensuite donné une chance au joueur par excellence de la NFL en 2015, ce que les 30 autres équipes du circuit n’ont pas voulu faire.

C’est pour cette raison qu’il croit avoir été choisi comme successeur à Tom Brady et parmi les capitaines des Patriots lors d’une réunion d’équipe, jeudi.

« J’avais un plan en arrivant ici et je voulais simplement être le meilleur joueur possible, a dit Newton, vendredi. Je voulais avoir l’esprit ouvert parce que je savais que j’allais côtoyer certains des meilleurs entraîneurs en Josh McDaniels (coordonnateur offensif), Jedd Fisch (entraîneur des quarts) et bien sûr Bill Belichick (entraîneur-chef).

« Ces gars-là ne m’ont pas laissé tomber. J’essaie simplement d’être utile d’une manière ou d’une autre. C’est mon devoir de faire tout ce qu’ils me demandent. »

Newton aura le mandat de diriger une offensive et une équipe qui n’aura plus le même visage à la suite du départ de Brady, qui a quitté après deux décennies pour rejoindre les rangs des Buccaneers de Tampa Bay.

Pour y arriver, Newton a indiqué suivre les conseils des vétérans qui ont côtoyé Brady.

« Personne ne sait ce qui va arriver. Il faut donc être prêt à apporter des ajustements. C’est ce qui m’excite le plus », a souligné Newton.

Newton a participé à seulement deux matchs avec les Panthers la saison dernière, en raison d’une fracture à un pied qui a nécessité une opération. Il avait aussi été opéré à l’épaule qu’il utilise pour lancer avant la saison 2019.

Il a raté seulement une séance d’entraînement avec les Patriots, pour des raisons personnelles. Jusqu’ici, il semble en bonne santé. Newton a affirmé qu’il laissera son jeu parler de lui-même.

De son côté, Belichick a indiqué avoir reçu les réponses nécessaires au sujet des inquiétudes qu’il aurait pu avoir.

« Il est en forme et il semble prêt à jouer. Mais la saison est longue et tout peut arriver à n’importe qui », a rappelé Belichick.

Cette incertitude sert de motivation à Newton. Il a signé un contrat d’une saison avec un salaire de base de 1,05 million US et plusieurs bonis — de quoi rendre humble un joueur qui écoulait un contrat de cinq saisons et 103,8 millions avec les Panthers.

« Je suis réaliste. Je comprends la position dans laquelle je me retrouve et j’ai des choses à prouver, a dit Newton. Je veux que les entraîneurs m’aident à repousser mes limites. Je sais ce que je veux prouver et rien ne va dépasser les attentes que j’ai envers moi-même. »