Non seulement Tom Brady et Drew Brees, les deux meneurs de l’histoire pour les verges et les touchés par la passe, sont-ils toujours actifs, mais en plus ils font maintenant partie de la même division. Voici la première de nos huit analyses de division à la veille de la nouvelle saison de la NFL, qui s’amorcera le 10 septembre.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Buccaneers de Tampa Bay : le titre et rien d’autre

PHOTO KIM KLEMENT, USA TODAY SPORTS

Tom Brady et Rob Gronkowski

Ce n’est pas seulement pour le soleil que Tom Brady a choisi de poursuivre sa carrière à Tampa Bay. Sa nouvelle équipe regorge de receveurs à la fois talentueux et imposants, et l’entraîneur-chef Bruce Arians a toujours été combatif dans son choix de jeux, préférant la passe à la course. On dit que Brady n’était pas heureux du fait que les Patriots privilégiaient le jeu au sol au cours des dernières années.

Mike Evans a récolté plus de 1000 verges à chacune de ses six saisons, et les Buccaneers lui ont lancé le ballon à 838 reprises en 90 matchs, ce qui est énorme. Une cible imposante de 6 pi 5 po et 231 lb, Evans est assurément l’un des 10 meilleurs receveurs de la NFL.

L’autre partant chez les ailiers espacés est Chris Godwin, dont le total d’attrapés est passé de 34 à 59, puis à 86 lors de ses trois premières campagnes. Son gabarit de 6 pi 1 po et 209 lb est également un avantage.

Non seulement les Buccaneers possèdent-ils l’une des meilleures paires d’ailiers espacés de la ligue avec Evans et Godwin, mais encore leur groupe d’ailiers rapprochés n’a pas son égal dans la NFL. Il représentait déjà l’une des forces du club avant l’arrivée de Rob Gronkowski… Le gros Gronk, Cameron Brate, O. J. Howard et le Québécois Antony Auclair causeront de sérieux maux de tête aux équipes adverses.

En contrepartie, il y a de l’incertitude chez les demis offensifs, et la ligne offensive, bien que jeune et prometteuse grâce entre autres à l’arrivée du premier choix Tristan Wirfs, demeure un point d’interrogation, elle aussi. Wirfs devrait protéger l’angle mort de Brady dès le début de sa carrière.

La défense des Buccaneers a terminé 15e pour les verges, mais 29e pour les points la saison dernière. Le front défensif devra offrir des performances de haut niveau, car la tertiaire est l’une des plus vulnérables du circuit.

Shaquil Barrett a mené la ligue avec 19,5 sacs en 2019, et les Bucs se sont assurés de conserver ses services pour au moins une autre saison en le désignant joueur de franchise. Les vétérans Jason Pierre-Paul et Ndamukong Suh sont de retour, eux aussi.

La clé en défense pourrait être le jeu des secondeurs Lavonte David et Devin White. David n’a raté que sept matchs en huit saisons et a été l’un des joueurs les plus sous-estimés de la dernière décennie. Cinquième espoir choisi en 2019, White devrait être meilleur à sa deuxième saison.

Les Bucs devront obtenir une production minimale de leur jeu au sol, et la faiblesse de leur tertiaire pourrait être particulièrement problématique dans une division qui compte Drew Brees et Matt Ryan. Leur calendrier, qui compte notamment cinq matchs en heure de grande écoute, ne sera également pas de tout repos.

Mais si ça se trouve, Brady sera encore plus motivé que normalement, lui qui a eu 43 ans au début du mois. Gronkowski, Suh et Pierre-Paul sont également tous en fin de carrière, et Arians est sorti de sa retraite il y a un an et demi afin de gagner un Super Bowl comme entraîneur-chef après en avoir remporté deux à titre de coordonnateur offensif des Steelers de Pittsburgh. L’objectif de cette équipe en 2020 et 2021 sera de soulever le trophée Lombardi.

Saints de la Nouvelle-Orléans : bien entouré pour son dernier tour de piste

PHOTO DAVID GRUNFELD, ASSOCIATED PRESS

Drew Brees

Les Saints pouvaient blâmer la malchance en 2017 et les arbitres en 2018 pour leurs défaites en séries. Mais la saison dernière, ils ont de toute évidence été la moins bonne des deux équipes lors de leur élimination surprise aux mains des Vikings du Minnesota.

Drew Brees a décidé de disputer une autre saison, qui sera fort probablement sa dernière, puisqu’il a déjà accepté un rôle d’analyste avec le réseau NBC. Les Saints l’ont remercié en greffant le vétéran Emmanuel Sanders à un groupe de receveurs qui manquait de profondeur, puis en repêchant le joueur de ligne offensive Cesar Ruiz avec leur choix initial.

Ruiz se joint à ce qui est possiblement la meilleure ligne de la NFL. Comme Brady le sera à Tampa Bay, Brees sera très bien entouré grâce à des joueurs de talent comme Michael Thomas, Alvin Kamara, Jared Cook, Taysom Hill et Sanders. Thomas a établi une nouvelle marque de la NFL en captant 149 passes l’an dernier.

C’est en défense qu’il y a des questions. Les effectifs semblent être en place afin que l’unité puisse offrir d’assez bonnes performances pour gagner un Super Bowl, mais cette unité est inconstante et imprévisible depuis des années.

Cameron Jordan n’a jamais raté une partie et a totalisé 58 sacs à ses cinq dernières saisons. Demario Davis est devenu l’un des bons secondeurs intérieurs de la NFL depuis son embauche par les Saints et est très actif, alors que la tertiaire compte sur des vétérans de talent en Marshon Lattimore, Janoris Jenkins et Malcolm Jenkins. Sean Payton a avoué qu’il regrettait d’avoir laissé ce dernier partir pour Philadelphie et a choisi de le rapatrier. Jenkins a remporté le Super Bowl à sa première saison avec les Saints en 2009, puis avec les Eagles en 2017.

Falcons d’Atlanta : le salut par le jeu aérien

PHOTO CURTIS COMPTON, ASSOCIATED PRESS

Matt Ryan (2) félicite le receveur Julio Jones après un jeu réussi lors du camp des Falcons

Les Falcons ont perdu sept de leurs huit premiers matchs en 2019 et on s’attendait tous à ce que ça coûte le poste à Dan Quinn. Mais Arthur Blank étant l’un des propriétaires d’équipe les plus patients du sport professionnel, Quinn est parvenu à rester en selle grâce à une deuxième moitié de 6-2, dont trois victoires par plus de 17 points.

La grande force des Falcons demeure leur jeu aérien. Lorsque Matt Ryan et ses receveurs Julio Jones et Calvin Ridley connaissent un bon match, les Falcons peuvent rivaliser coup pour coup avec n’importe quelle équipe de la ligue.

C’est à Atlanta que le porteur Todd Gurley tentera de relancer sa carrière après deux saisons difficiles avec les Rams. Les Falcons ont déjà dit qu’ils feraient un usage limité de Gurley, qui continuera vraisemblablement d’être ennuyé par un genou dans un mauvais état pour le reste de sa carrière.

Hayden Hurst a été acquis des Ravens de Baltimore afin de remplacer Austin Hooper, qui a signé un contrat avec les Browns de Cleveland à titre de joueur autonome. Un premier choix en 2018, Hurst était mécontent de son rôle avec les Ravens et aura maintenant l’occasion de prouver qu’il peut être un ailier rapproché de premier plan.

L’attaque des Falcons devra produire à fond de train dans la plupart de ses rencontres, car la défense reste l’une des moins inspirantes de la NFL, en particulier la tertiaire. L’organisation a tenté d’y remédier en partie en optant pour le demi de coin A. J. Terrell au premier tour du repêchage. La tertiaire et la défense seraient plus solides si le demi de sûreté Keanu Neal pouvait rester en santé, lui qui a raté 28 matchs au cours des deux dernières saisons.

Le plaqueur Grady Jarrett est le meilleur joueur de la défense, alors que Takkarist McKinley n’a réussi que 3,5 sacs en 2019. Les Falcons ont embauché Dante Fowler fils afin de pouvoir presser les quarts adverses avec un peu plus de constance.

McKinley et Neal sont deux anciens premiers choix qui ne se sont pas développés comme prévu, ce qui complique drôlement le travail de la défense. Et dans une division qui comprend Drew Brees et maintenant Tom Brady, le succès des Falcons passe par une amélioration significative de leur défense.

Panthers de la Caroline : l’ère du renouveau

PHOTO MICHAEL CONROY, ASSOCIATED PRESS

Christian McCaffrey

L’ère Ron Rivera-Cam Newton est terminée alors que les deux hommes ont été remplacés par Matt Rhule et Teddy Bridgewater. Reste à voir si les Panthers y gagneront au change.

Bridgewater a prouvé qu’il était capable d’être un bon quart en remplacement de Drew Brees avec les Saints. Mais l’attaque des Panthers tournera dorénavant autour du demi Christian McCaffrey, qui a signé une prolongation de 4 ans pour 64 millions au cours de la saison morte. McCaffrey a fini au troisième rang de la NFL avec 1387 verges au sol en 2019, en plus d’avoir franchi le cap des 1000 verges par la passe (1005).

À sa deuxième campagne, D. J. Moore a capté 87 passes pour 1175 verges de gains, tandis que Curtis Samuel progresse depuis son arrivée dans le circuit il y a trois ans. L’ancien des Jets de New York Robby Anderson se joindra à ces deux jeunes ailiers espacés après avoir été embauché sur le marché des joueurs autonomes.

En plus de Rivera et Newton, Greg Olsen est parti, lui aussi. L’ailier rapproché aura disputé neuf saisons en Caroline, mais est maintenant un membre des Seahawks de Seattle. Ce n’est pas encore évident de voir qui le remplacera au sommet des ailiers rapprochés des Panthers, puisqu’il n’y a aucune valeur sûre. La ligne offensive risque également d’être problématique, et Bridgewater n’est pas un quart mobile.

Les Panthers ont écrit une page d’histoire en repêchant uniquement des joueurs défensifs avec leurs sept choix en avril. C’était la première fois qu’une équipe ne choisissait que des joueurs défensifs avec ses sept sélections.

Les joueurs de ligne Derrick Brown et Yetur Gross-Matos ont été les deux premiers choix, puis les Panthers ont sélectionné cinq demis défensifs. Le nouveau coordonnateur défensif, Phil Snow, a beaucoup de travail devant lui alors que son unité sera l’une des plus jeunes de la ligue. Snow a été le coordonnateur défensif de Rhule à Baylor et à Temple, dans la NCAA.

Rhule sera-t-il aussi à l’aise comme pilote dans la NFL qu’il l’était dans les rangs universitaires ? La majorité des entraîneurs qui font le saut ne connaissent pas beaucoup de succès. Il a de grands souliers à chausser, alors que les équipes de Rivera n’ont pas souvent offert de performances sous les attentes en Caroline.