Les Vikings du Minnesota disputeront leurs deux premiers matchs à domicile de la saison à huis clos.

Associated Press

La direction de la santé publique du Minnesota a émis une série de directives concernant les espaces clos pour limiter leur capacité à 250 personnes, et en conséquence les Vikings, l’État, l’U. S. Bank Stadium, la NFL et la ville de Minneapolis n’ont pu trouver pour l’instant un terrain d’entente afin d’accueillir des spectateurs de manière sécuritaire.

Les Packers et les Titans devant des gradins déserts

Les Vikings accueilleront les Packers de Green Bay le 13 septembre, et les Titans du Tennessee le 27 septembre, dans un stade vide de 66 000 places. Au cours des cinq semaines suivantes, les Vikings ne disputeront qu’un seul match à domicile, le 18 octobre contre les Falcons d’Atlanta.

« Nous avons cherché à trouver un équilibre entre l’opportunité de fournir un accès aux partisans et la responsabilité de respecter la santé publique et les recommandations médicales afin d’assurer la santé et la sécurité des partisans, des joueurs, des membres du personnel et de la communauté au sens large. En définitive, la santé publique est notre priorité absolue », pouvait-on lire dans un communiqué des Vikings.

Leurs rivaux de la section Nord de l’Association nationale, les Packers et les Lions de Detroit, ont pris la même décision de présenter leurs deux premiers matchs à domicile à huis clos. Les Bears de Chicago ont annoncé qu’ils commenceraient leur saison à huis clos, mais n’ont pas précisé le nombre de matchs touchés.

Décision semblable à San Francisco

Les 49ers de San Francisco ont aussi annoncé mardi qu’ils disputeront leur match d’ouverture à domicile sans spectateurs dans les gradins.

L’équipe a précisé qu’elle avait pris la décision, après avoir consulté des experts médicaux, de présenter son match d’ouverture à huis clos contre les Cardinals de l’Arizona le 13 septembre.

Les Niners ont ajouté qu’ils discuteront avec l’État et les dirigeants du comté pour déterminer le bon moment pour accueillir des partisans dans leur stade plus tard pendant la saison.