Les Ravens de Baltimore ont rompu les ponts avec leur demi de sûreté étoile Earl Thomas, qui a été impliqué dans une bagarre avec un coéquipier vendredi et qui n’a pas participé à la séance d’entraînement samedi.

Associated Press

Selon un communiqué diffusé par l’équipe dimanche, Thomas a été libéré « pour un comportement qui va à l’encontre des valeurs des Ravens de Baltimore ».

Cette décision découle de la bagarre qui a éclaté entre Thomas et l’ailier défensif Chuck Clark à l’entraînement, après que Thomas a admis avoir raté sa couverture. Même si les Ravens n’ont pas de joueur avec son talent au poste de demi de sûreté, le statu quo avec Thomas aurait pu provoquer des frictions dans le vestiaire d’un club qui aspire à remporter le Super Bowl.

Si Thomas avait été libéré sans motif, les Ravens auraient été privés de 15 millions US sur leur masse salariale de 2020, et 10 millions en 2021. En justifiant leur décision de le priver de son salaire garanti de 10 millions par son comportement, ils se privent de 5 millions sur leur masse salariale cette saison, et 10 millions l’an prochain.

Thomas a publié une explication de son comportement vendredi sur son compte Instagram, mais l’a ensuite effacée. La publication disait : « Une erreur mentale de ma part… J’ai raté une couverture que j’ai essayé de justifier calmement, mais des propos agressifs soutenus à mon égard m’ont poussé à agir contre un coéquipier ».

Il a aussi ajouté : « C’est moche d’être renvoyé à la maison ».

Thomas devra maintenant patienter chez lui jusqu’à ce qu’une équipe lui fasse signe. Les Cowboys de Dallas seraient parmi les plus intéressés à obtenir les services du vétéran âgé de 31 ans, qui a disputé neuf saisons avec les Seahawks de Seattle avant de se joindre aux Ravens en 2019.