On pouvait lire la déception sur les visages des meneurs des Alouettes, lundi après-midi. Le président du club, Mario Cecchini, le directeur général, Danny Maciocia, et l’entraîneur-chef, Khari Jones, ont réagi à l’annonce de l’annulation de la saison 2020 de la Ligue canadienne de football lors d’une visioconférence.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

De l’avis de la plupart des décideurs du circuit, la LCF ne pouvait tout simplement pas se permettre de disputer une saison écourtée à Winnipeg sans avoir obtenu l’aide financière du gouvernement fédéral dont elle espérait.

« Sans l’aide gouvernementale, je suis convaincu que la décision était la bonne », a dit Cecchini, qui a avoué que la décision du gouvernement fédéral avait été accueillie avec beaucoup de déception dans la ligue.

« Vous connaissez les gens dans le sport, au lendemain d’une défaite, on se retrousse les manches et on se prépare pour l’avenir », a cependant philosophé le président.

Il est encore beaucoup trop tôt pour savoir quel genre de saison la LCF peut espérer disputer en 2021, mais Cecchini s’est montré optimiste. « La différence, c’est qu’on aura du temps devant nous. On ne se fera pas prendre par surprise par le virus. »

Cecchini a été catégorique lorsqu’il a été question de l’avenir de la franchise des Alouettes plus précisément.

« Je veux être clair, les Alouettes sont ici pour rester. Et on entrevoit un avenir très brillant », a dit Cecchini, notant que les propriétaires du club, Gary Stern et Sid Spiegel, demeuraient optimistes malgré tout, eux aussi.

« Ils sont investis. C’est difficile à court terme, mais ils sont très optimistes pour l’avenir de l’équipe à long terme. »

Regard vers 2021

Danny Maciocia a quant à lui expliqué qu’il devrait rapidement se mettre au boulot en vue de la saison 2021.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Danny Maciocia

« Je pense qu’il y aura plus de travail que s’il y avait eu une saison. Il y a 32 équipes à évaluer dans la NFL et il faut déjà préparer notre repêchage de 2021. Il y a presque 50 % de nos joueurs qui seront des joueurs autonomes. »

Des rencontres entre la ligue et l’Association des joueurs auront lieu afin de régler certains dossiers, mais selon toute vraisemblance, les contrats de 2020 ne seront pas repoussés d’un an. Les joueurs dont le contrat se terminait au terme de la prochaine saison deviendront donc probablement des joueurs autonomes en février.

Khari Jones a déjà communiqué avec quelques-uns de ses joueurs, dont Vernon Adams fils et John Bowman. « C’est définitivement une journée très difficile pour tout le monde. Je vais communiquer avec tous nos joueurs dans les prochains jours et semaines. »

Comme son DG, Jones entend maintenant profiter des prochains mois afin de bien analyser les effectifs en place.

« On doit tout regarder, qu’il s’agisse de notre formation de joueurs ou encore de notre groupe d’entraîneurs. Il faut faire comme si c’était la saison morte qui s’amorçait », a dit Jones.