L’équipe de football de Washington a libéré le porteur de ballon Derrius Guice, vendredi, après qu’il eut été inculpé de plusieurs incidents de violence conjugale.

Stephen Whyno Associated Press

Le département du shérif du comté de Loudoun a indiqué à The Associated Press que Guice avait été arrêté sur un chef d’accusation d’étranglement, trois chefs de voies de fait et d’actes de violence et un chef de destruction de biens.

L’équipe a déclaré par communiqué qu’elle avait été mise au courant jeudi d’une potentielle situation de violence conjugale, qu’elle avait immédiatement informé la NFL et rencontré Guice pour l’excuser des activités reliées au football en attendant un examen approfondi.

Après avoir pris connaissance des multiples accusations retenues contre lui, examiné la situation et discuté de l’affaire, la formation de Washington a décidé de libérer Guice.

Le département du shérif du comté de Loudoun a mentionné que les incidents avaient été signalés au département de police du comté de Montgomery, dans le Maryland, où vit la victime. Les responsables de Loudoun ont alors appris le 22 juillet que les gestes s’étaient produits dans leur juridiction en février, mars et avril.

Âgé de 23 ans, Guice s’est rendu à la police et il a été libéré sous une caution de 10 000 $ US, selon le département du shérif.

L’équipe de Washington a sélectionné Guice en deuxième ronde du repêchage de 2018. Originaire de la Louisiane, le porteur de ballon s’est blessé au genou gauche lors des matchs préparatoires et il a finalement effectué ses débuts professionnels en 2019.

Guice a disputé cinq matchs la saison dernière, après avoir subi une blessure aux deux genoux. Il était attendu de lui qu’il fasse partie du champ-arrière de la troupe de Washington et il avait signé un contrat jusqu’en 2021.