Le quart des Saints de la Nouvelle-Orléans Drew Brees, au cœur d’une controverse sur des propos au sujet de poser un genou au sol durant l’hymne américain, a notamment gazouillé ceci en réponse au président américain, tard vendredi.

La Presse canadienne

« À Donald Trump, à travers mes conversations en cours avec des amis, des coéquipiers et des dirigeants de la communauté noire, je me rends compte que la question n’est pas le drapeau américain, a écrit Brees. Ça ne l’a jamais été. Nous ne pouvons plus utiliser le drapeau (comme prétexte) pour détourner (l’attention) des vrais problèmes auxquels sont confrontées nos communautés noires. »

Environ six heures plus tôt, Trump avait dit, sur Twitter aussi :

« Je suis un grand fan de Drew Brees, a écrit Trump. Il est vraiment l’un des plus grands quarts, mais il n’aurait pas dû se rétracter à propos de sa position initiale sur comment honorer notre magnifique drapeau américain. OLD GLORY doit être vénéré, chéri et hissé bien haut.

“Nous devrions être debout et bien droits, idéalement avec un salut ou une main sur le cœur. Il y a d’autres choses au sujet de quoi vous pouvez protester, mais pas notre grand drapeau américain-AUCUN GENOU AU SOL ! »

Jeudi, Brees, le quart des Saints, s’est excusé pour ses propos de la veille, réitérant son désaccord avec ceux qui s’agenouillent pendant l’hymne américain. Ses propos ont suscité de vives critiques, incluant par d’autres athlètes professionnels.