Le repêchage de la Ligue canadienne de football ne générera jamais le même intérêt que celui de la NFL. Cela dit, le rêve de jouer au niveau professionnel restera en vie pour les 73 jeunes athlètes canadiens qui seront choisis par l’une des neuf équipes de la ligue, jeudi soir.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

La barre est haute


Les gens qui désirent suivre le déroulement du repêchage de jeudi soir pourront le faire sur les ondes de TSN à compter de 20 h. De son côté, RDS présentera une émission récapitulative du repêchage, vendredi, à 18 h 30. La barre sera haute pour la LCF et TSN après le succès inespéré qu’a connu la NFL avec son propre encan, le week-end dernier. Le repêchage de la NFL a établi des records d’auditoire, et aucune erreur majeure n’est venue perturber le bon déroulement des trois jours de reportage, un tour de force compte tenu des restrictions engendrées par la pandémie de COVID-19. « Je suis un grand amateur des repêchages, et celui-là était intéressant et divertissant. Je pense que les experts ont fait un très bon travail d’information et la communication entre eux était très fluide même s’ils ne se trouvaient pas au même endroit », a estimé Duane Ford, qui sera l’un des analystes de TSN, jeudi soir. « La communication entre les panélistes se fait assez facilement en temps normal, mais la seule chose que je pourrai voir jeudi soir, ce sera le caméraman devant moi, alors ce sera un défi. »

Des contrats dans la NFL


Marc-Antoine Dequoy n’est pas le seul espoir canadien qui obtiendra sa chance dans la NFL. Les joueurs qui occupaient les deux premiers rangs du classement des meilleurs espoirs selon le bureau de recrutement de la LCF ont été repêchés. Classé premier, le plaqueur Neville Gallimore, qui est né à Ottawa et qui a joué son football universitaire avec les Sooners de l’Oklahoma, a été choisi au troisième tour par les Cowboys de Dallas. Le receveur Chase Claypool, qui était classé deuxième, a quant à lui été sélectionné au deuxième tour par les Steelers de Pittsburgh. Natif d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, Claypool est un produit du Fighting Irish de l’Université Notre Dame. Le joueur de ligne offensive Carter O’Donnell (Colts d’Indianapolis), le joueur de ligne défensive Michael Hoecht (Rams de Los Angeles) et l’ailier espacé Rysen John (Giants de New York) ont tous signé des contrats dans la NFL comme joueurs autonomes, comme l’a fait Dequoy avec les Packers de Green Bay.

PHOTO CHARLIE NEIBERGALL, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Neville Gallimore, plaqueur

Qui sera le premier choix ?


Puisque plusieurs des meilleurs joueurs disponibles auront l’occasion de se faire valoir dans la NFL, difficile de prédire quel espoir sera repêché au tout premier rang, jeudi soir. Selon le spécialiste Marshall Ferguson, animateur à TSN Radio qui est également chroniqueur pour le site lcf.ca, cet honneur pourrait revenir à Jordan Williams, un secondeur issu de l’Université East Carolina. « Grâce à la combinaison de sa vitesse et de sa robustesse, et également en raison du désir qu’il a de jouer dans la LCF. Il pourrait jouer durant plusieurs saisons et être très bon », a dit Ferguson. Les Stampeders de Calgary possèdent le premier choix du repêchage, qu’ils ont acquis dans la transaction qui a envoyé le quart-arrière Nick Arbuckle au Rouge et Noir d’Ottawa. « Il est très rare que les Stampeders aient un choix aussi haut, alors je pense qu’ils opteront pour un espoir qui jouera assurément dans la LCF », a renchéri Duane Ford.

PHOTO CHRIS TANOUYE, FOURNIE PAR LA LCF

Jordan Williams, secondeur

Laval bien représenté


Bon an, mal an, le Rouge et Or de l’Université Laval est bien représenté au repêchage et ce sera le cas une fois de plus. Le joueur de ligne offensive Kétel Assé et Adam Auclair, qui pourrait occuper un poste de demi défensif ou de secondeur dans la LCF, devraient tous deux être sélectionnés tôt dans la soirée. « Assé a été l’un des bons joueurs de ligne offensive au pays et est très imposant [6 pi 7 po et 300 livres]. Il est dans la conversation pour être le premier joueur de ligne offensive choisi », a analysé Duane Ford, qui s’attend également à ce qu’Auclair trouve preneur rapidement. Danny Maciocia connaît très bien Auclair, dont le frère Antony fait carrière avec les Buccaneers de Tampa Bay. « On l’a affronté à 12 reprises au cours des quatre dernières années, alors on a eu la chance de bien évaluer son jeu. C’est un bon joueur et il va jouer dans la LCF, il n’y a aucun doute », a dit le DG des Alouettes.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Kétel Assé, joueur de ligne offensive

Avantage ou désavantage ?


Puisque le camp d’évaluation national à Toronto a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19, certaines équipes pourraient être désavantagées plus que d’autres. Par exemple, certains membres des opérations football des Alouettes n’ont pas eu l’occasion de voir certains espoirs en personne. En contrepartie, Maciocia connaît très bien les joueurs québécois, ce qui pourrait ultimement lui conférer un avantage selon l’analyste Marshall Ferguson. « Danny veut construire une équipe à laquelle s’attacheront les francophones, et il a vu jouer les joueurs québécois de près au cours des dernières années, c’est un gros avantage. Et ça pourrait l’être encore plus dans les dernières rondes. » Maciocia et les Alouettes possèdent 10 choix dans les huit tours, dont quatre parmi les 25 premières sélections.

Un quart qui intrigue


De l’avis des spécialistes du repêchage Duane Ford et Marshall Ferguson, Nathan Rourke, qui a joué son football universitaire à l’Université de l’Ohio, pourrait être l’exception à la règle en devenant un quart partant dans le circuit canadien au cours des prochaines années. « Les quarts-arrières canadiens s’améliorent continuellement », a estimé Ferguson, qui était lui-même un quart à l’Université McMaster. « Je pense qu’il est un peu plus facile d’évaluer Rourke parce qu’il a joué dans la NCAA contre des joueurs américains », a quant à lui noté Ford. Les statistiques de Rourke avec les Bobcats se sont améliorées à chacune de ses trois saisons. En 2019, il a complété 61 % de ses passes pour 2820 verges, 20 touchés et 5 interceptions.