C’était le premier tour du repêchage de la NFL, jeudi soir, et il s’est amorcé comme la plupart des gens l’avaient prévu. Les Bengals de Cincinnati ont choisi le quart-arrière Joe Burrow dans l’espoir de relancer leur concession, eux qui n’ont pas remporté un match éliminatoire depuis presque 30 ans (janvier 1991).

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Assis sur le sofa familial entre sa mère et son père, Burrow a reçu la confirmation qu’il était l’homme des Bengals quelques minutes après l’ouverture du premier repêchage virtuel de l’histoire de la NFL. Lorsqu’il a été interviewé par l’animatrice d’ESPN, Suzy Kolber, le jeune passeur a avoué qu’il n’aurait jamais cru ce dénouement possible il y a un an.

« Vous étiez au repêchage l’année dernière au Tennessee. Si je vous avais dit à ce moment que vous seriez le tout premier choix du repêchage de l’année suivante, qu’auriez-vous dit ? », a demandé Kolber à Burrow.

« Je vous aurais dit que vous étiez folle ! », a répondu Burrow, qui était au mieux considéré comme un futur choix de deuxième ronde au début de la saison dernière.

IMAGE FOURNIE PAR ASSOCIATED PRESS

C'est depuis la maison que le quart-arrière Joe Burrow a appris qu’il était le premier choix du repêchage 2020.

Les choses ont changé après qu’il eut mené les Tigers de LSU au championnat de la NCAA et gagné le trophée Heisman, remis au meilleur joueur universitaire des États-Unis.

Les Redskins de Washington ont repêché le chasseur de quarts Chase Young au deuxième rang, lui qui est originaire du Maryland. Young est devenu le quatrième joueur de ligne défensive sélectionné au premier tour par les Redskins depuis 2017. Jonathan Allen, Daron Payne et Montez Sweat sont les autres.

C’est à partir du troisième choix que l’intrigue a commencé à se corser. Les Lions de Detroit ont opté pour Jeff Okudah, qui faisait partie de la même défense que Young à Ohio State. Selon les rumeurs qui ont circulé, les Lions ont magasiné ce choix avant de finalement repêcher le meilleur demi de coin disponible, d’après la plupart des spécialistes.

La première surprise de la soirée est survenue au quatrième rang. On savait que la possibilité que les Giants de New York sélectionnent un bloqueur était grande, mais peu de gens pensaient que ce joueur serait Andrew Thomas.

Certains experts estimaient que Thomas n’était que le quatrième ou le cinquième meilleur joueur de ligne offensive disponible. Son arrivée aidera cependant Saquon Barkley sur les jeux au sol et améliorera la protection devant le jeune quart Daniel Jones.

Logique respectée

Détenteurs des cinquième et sixième choix, les Dolphins de Miami et les Chargers de Los Angeles ont respecté la logique en choisissant respectivement les quarts-arrières Tua Tagovailoa et Justin Herbert.

IMAGE FOURNIE PAR ASSOCIATED PRESS

Le quart-arrière Tua Tagovailoa était entouré par les membres de sa famille

Dans les heures qui ont précédé la séance de repêchage, une rumeur selon laquelle les Dolphins tentaient de convaincre les Bengals de leur échanger le tout premier choix a circulé. Mais ils se sont finalement contentés de Tagovailoa, qui a subi plusieurs blessures au cours des deux dernières années. On ne saura jamais si Tagovailoa était vraiment le quart que souhaitaient repêcher les Dolphins.

Deux des meilleurs joueurs défensifs de la cuvée de 2020 ont ensuite trouvé preneur. Le plaqueur Derrick Brown est devenu un membre des Panthers de la Caroline au septième rang, puis les Cardinals de l’Arizona ont mis la main sur Isaiah Simmons au huitième. Les Cards prévoyaient sûrement d’ajouter un bloqueur pour mieux protéger leur quart Kyler Murray, mais n’ont pu laisser filer l’occasion d’ajouter un joueur aussi talentueux et polyvalent que Simmons.

Les Jaguars de Jacksonville ont ensuite pris C.J. Henderson au neuvième rang, un demi de coin qui améliorera une tertiaire qui a perdu Jalen Ramsey et A.J. Bouye. Le dernier choix du top 10 a été Jedrick Wills fils, un bloqueur qui aura pour mission de protéger l’angle mort de Baker Mayfield. Les Jets de New York ont également opté pour un bloqueur au 11e rang, choisissant Mekhi Becton, qui pourrait devenir le meilleur joueur de ligne offensive de l’encan de l’avis de plusieurs experts.

Un protecteur pour Brady

Les Raiders de Las Vegas n’avaient pas caché qu’ils espéraient greffer un ailier espacé de talent à leur attaque, ce qu’ils ont fait avec le 12e choix. Ils ont toutefois créé une certaine surprise en misant sur Henry Ruggs III. Ce dernier était le receveur le plus explosif et rapide du repêchage, mais il n’était pas considéré comme le meilleur des receveurs disponibles par la majorité des observateurs.

PHOTO BRIAN SPURLOCK, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Tristan Wirfs

Étonnamment, il n’y avait eu aucune transaction jusqu’à ce point. Cela a changé lorsque les Buccaneers de Tampa Bay ont amélioré leur position dans l’ordre d’un rang afin de s’assurer de pouvoir ajouter le bloqueur Tristan Wirfs à leur groupe. La protection devant Tom Brady sera essentielle en 2020, il va sans dire, et Wirfs était considéré comme l’un des meilleurs joueurs de ligne offensive de la cuvée 2020.

Après avoir reculé d’un rang, les 49ers de San Francisco ont ajouté un autre joueur de talent à leur ligne défensive, déjà fort redoutable, en Javon Kinlaw. Les Niners ont obtenu le 117e choix du repêchage et ont envoyé le 245e aux Buccaneers pour boucler la transaction.

Au 15e rang, les Broncos de Denver ont possiblement réussi le vol du premier tour avec la sélection de Jerry Jeudy. Le DG John Elway avait le sourire fendu jusqu’aux oreilles après avoir annoncé son choix… Un receveur instinctif, intelligent et productif, Jeudy formera éventuellement une bonne paire d’ailiers espacés avec Courtland Sutton.

Remerciements et message d’espoir

Les réseaux ESPN et NFL Network, qui ont travaillé conjointement, ont amorcé leur reportage de jeudi avec un montage pour saluer le travail de tous ceux et celles qui travaillent sur les premières lignes dans la bataille contre la COVID-19, ainsi que pour livrer un message d’espoir. Peyton Manning en était le narrateur.

En début de reportage, le commissaire Roger Goodell a également souligné le travail des personnes qui se donnent corps et âme pendant cette pandémie de COVID-19.

IMAGE FOURNIE PAR ASSOCIATED PRESS

Le commissaire Roger Goodell a annoncé les choix des équipes depuis sa demeure.

Ce repêchage est différent pour nous et il l’est également pour vous. C’est parce qu’il doit en être ainsi. Nos pensées ont été ailleurs dernièrement, elles ont été pour les braves gens qui travaillent sur les premières lignes et pour ceux dont les vies ont été profondément changées par cette crise.

Roger Goodell, commissaire de la NFL

Le Dr Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses des États-Unis, avait également enregistré un message pour les téléspectateurs.

« Je suis très heureux de l’exemple que donne la NFL en faisant ce repêchage à distance et en respectant les mesures de distanciation sociale en place. Cela démontre qu’on peut accomplir beaucoup de choses, même si la situation actuelle est difficile. »

Avant de lancer le bal, Goodell s’est tourné vers une mosaïque de partisans qui se trouvait sur l’écran devant lui et a gentiment demandé à ces gens de le huer. On ne sentait pas tout à fait la même hargne de la part des partisans qu’au Radio City Music Hall ou à Philadelphie, mais le coup d’envoi était donné pour cette soirée hors du commun.

Somme toute, la soirée s’est plutôt bien déroulée, compte tenu du défi logistique qu’elle représentait. Les deuxième et troisième tours auront lieu vendredi soir, puis les quatre dernières rondes seront présentées samedi après-midi.