(Stamford) L’ancien commissaire de la XFL Oliver Luck a déposé une poursuite au fédéral, affirmant qu’il a été remercié à tort par le propriétaire de la ligue, Vince McMahon.

Associated Press

Le congédiement est survenu peu avant que le circuit ferme ses portes.

Le procès, déposé la semaine dernière au Connecticut, allègue que le commissaire a reçu une lettre de résiliation d’Alpha Entertainment le 9 avril, quatre jours avant que la ligue ne dépose son bilan.

Luck, le père de l’ancien quart des Colts Andrew Luck, affirme que McMahon a rompu leur contrat.

Luck demande des dommages et intérêts pécuniaires, dont le montant a été supprimé des copies publiques de la poursuite, tout comme les détails du contrat de Luck.

« Pendant la période où M. Luck a été commissaire, ni Alpha ni McMahon ne lui ont fourni un avis écrit à l’effet qu’il n’exerçait pas ses responsabilités avec compétence ou diligence », a écrit Andrew M. Zeitlin, l’avocat de Luck.

Des messages ont été laissés à McMahon, le chef de la direction de WWE, qui a soutenu la XFL.

L’avocat de McMahon, Jerry McDevitt, a déclaré par communiqué que la raison du licenciement de Luck a été exprimée via une lettre à son endroit. Il a ajouté que McMahon allait se défendre contre la poursuite.

Les huit clubs de la XFL ont disputé cinq matchs sur 10 prévus avant que la saison soit annulée en mars, en raison de la pandémie de la COVID-19.

La ligue avait des cotes d’écoute relativement bonnes et avait des ententes avec ESPN et Fox.

La ligue a suspendu ses opérations et a licencié tous ses employés le 10 avril.