(Miami) L’attaque des Chiefs de Kansas City n’avait plus rien à prouver, mais elle a tout de même conclu la 100e saison de la NFL avec un énorme point d’exclamation.

La Presse canadienne

Les Chiefs ont effacé un retard de 10 points au quatrième quart et ils ont battu les 49ers de San Francisco 31-20, dimanche, lors du 54e Super Bowl.

PHOTO PATRICK SEMANSKY, AP

Le quart-arrière Patrick Mahomes et le garde québécois Laurent Duvernay-Tardif (76) après avoir remporté le Super Bowl LIV

Alors que la défensive des 49ers semblait avoir trouvé une façon de museler une des meilleures attaques de la NFL, les Chiefs se sont ressaisis et ils ont marqué 21 points sans riposte au quatrième quart.

Mahomes a d’abord lancé une passe de touché d’une verge à Travis Kelce pour réduire l’écart à 20-17. Damien Williams a ensuite donné les devants aux Chiefs après avoir capté une passe de cinq verges et il a couronné la spectaculaire remontée des siens en inscrivant un majeur lors d’une course de 38 verges.

PHOTO MARK J. TERRILL, AP

Damien Williams

Les Chiefs constituent seulement la troisième équipe de l’histoire du Super Bowl à avoir effacé un retard de 10 points au quatrième quart. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre avaient réussi l’exploit contre les Seahawks de Seattle, en 2015, et les Falcons d’Atlanta, en 2017.

La formation de Kansas City a gagné le deuxième titre du Super Bowl de son histoire et un premier en 50 ans. Les Chiefs avaient défait les Vikings du Minnesota 23-7 lors du quatrième Super Bowl, le 11 janvier 1970.

PHOTO MATTHEW EMMONS, USA TODAY SPORTS

L’entraîneur-chef des Chiefs, Andy Reid, au centre

« Le trophée Vince-Lombardi est magnifique, a mentionné le propriétaire des Chiefs, Clark Hunt. Je suis si heureux pour les joueurs, les entraîneurs et les partisans. Surtout pour Andy Reid. Aucune personne ne mérite ce trophée plus que lui. »

À 61 ans, Reid a pour sa part remporté un premier Super Bowl en tant qu’entraîneur-chef. Il avait savouré le titre de la NFL comme adjoint à Mike Holmgren, avec les Packers de Green Bay, mais il avait subi un revers contre les Patriots lors de sa seule autre visite, en 2005.

PHOTO ANGELA WEISS, AFP

Laurent Duvernay-Tardif (76)

« C’est pour cette raison que nous sommes là. Nous avons une très bonne équipe et de très bons entraîneurs. J’ai apprécié chaque moment cette saison », a déclaré Reid.

Le joueur de ligne offensive des Chiefs Laurent Duvernay-Tardif est également devenu le premier joueur québécois à mettre la main sur le trophée Vince-Lombardi.

PHOTO MIKE BLAKE, REUTERS

Patrick Mahomes a été nommé joueur le plus utile du Super Bowl LIV

Mahomes, qui a été nommé le joueur le plus utile du match, a complété 26 de ses 42 passes pour des gains aériens de 286 verges. Il a lancé deux passes de touché et deux interceptions. Williams a amassé 104 verges en 17 courses.

Les receveurs des Chiefs Tyreek Hill et Sammy Watkins ont connu une bonne partie face à l’excellente défensive des 49ers. Hill a capté neuf ballons pour des gains de 105 verges alors que Watkins a réussi cinq attrapés pour des gains de 98 verges.

« Nous avons du cœur, a dit Mahomes. Nous n’avons jamais abandonné. Les joueurs et les leaders de cette équipe ont cette mentalité de ne jamais abandonner. »

Le quart des 49ers Jimmy Garoppolo a vu 20 de ses 31 tentatives par la voie des airs être saisies pour des gains de 219 verges. Il a lancé une passe de touché et il a été victime de deux interceptions.

PHOTO MIKE BLAKE, REUTERS

Le quart des 49ers Jimmy Garoppolo

Le trio de porteurs de ballon composé de Raheem Mostert, Deebo Samuel et Tevin Coleman a bien joué pendant les trois premiers quarts, mais il n’a pas vraiment eu l’occasion de se faire valoir alors que la formation de San Francisco tirait de l’arrière. Mostert a récolté 58 verges au sol, Samuel en a obtenu 53 et Coleman en a ajouté 28.

« Les gars ici ont mal. Comme c’est mon cas, a admis l’entraîneur-chef des 49ers, Kyle Shanahan. C’est difficile de perdre le Super Bowl, mais je suis extrêmement fier de ces joueurs et de ce que nous avons accompli cette année. C’est un groupe spécial. »

La défensive des 49ers a donné le ton dès sa première présence sur le terrain et l’attaque a emboîté le pas à sa première prise de ballon. Les hommes de Shanahan ont établi leur jeu au sol et Robbie Gould a ouvert le pointage grâce à un placement de 38 verges.

Mahomes a chassé la nervosité et il a répliqué à ses adversaires en orchestrant une série à l’attaque de 15 jeux et 75 verges qui a duré sept minutes et 26 secondes. Le jeune quart a utilisé ses jambes une première fois pour amasser 10 verges et il a complété le travail en franchissant la ligne des buts pour un majeur d’une verge.

PHOTO MORRY GASH, AP

Jimmy Garoppolo (10)

Les Chiefs ont ensuite servi la même médecine défensive à la formation californienne, quand Bashaud Breeland a facilement intercepté une passe de Garoppolo. Ils ont profité de ce revirement pour prendre les devants 10-3 à la suite d’un botté de précision de 31 verges de Harrison Butker.

Garoppolo a été plus prudent lorsque son équipe a récupéré le ballon. Il a rejoint Kyle Juszczyk sur 15 verges pour niveler le pointage 10-10 à la demie. Les 49ers ont repris là où ils avaient laissé en début de deuxième demie. Gould a réussi un placement de 42 verges et la défensive a réalisé un gros jeu quand Fred Warner a intercepté une passe de Mahomes.

Mostert a mis fin à la série offensive de sa formation en utilisant toutes ses forces pour franchir la seule verge manquante pour atteindre la zone des buts, procurant une avance de 20-10 aux 49ers.

L’équipe de San Francisco a refait le coup à Mahomes avant la fin du troisième quart, alors que Tarvarius Moore a réussi le deuxième larcin des 49ers, mais Mahomes et les Chiefs n’ont pas été ébranlés.

« Nous avons raté quelques occasions en zones profondes. Ce sont des jeux que nous réussissons habituellement », a observé Garoppolo.