(Landover) Daniel Jones est revenu au jeu et a lancé cinq passes de touché et pour des gains aériens de 352 verges, permettant aux Giants de New York de se sauver avec une victoire de 41-35 aux dépens des Redskins de Washington, dimanche.

Stephen Whyno
Associated Press

Jones a complété 28 de ses 42 passes à sa première partie depuis qu’il s’est blessé à la cheville droite. Il a rejoint Kaden Smith dans la zone des buts à deux reprises, dont sur le touché victorieux, et il a aussi lancé une passe de touché à Sterling Shepard, Saquon Barkley et Cody Latimer.

PHOTO GEOFF BURKE, USA TODAY SPORTS

Daniel Jones (8)

La cinquième passe de touché du match de Jones, un sommet en carrière, est survenue avec 4 : 15 à écouler en prolongation, après que les Redskins (3-12) eurent créé l’égalité dans la dernière minute du temps réglementaire.

Barkley a été un complément parfait pour Jones et il a fait mal paraître la tertiaire des Redskins, qui était privée de plusieurs joueurs réguliers. Il a obtenu 279 verges, soit 189 au sol et 90 par la voie des airs, et il a inscrit deux touchés.

PHOTO GEOFF BURKE, USA TODAY SPORTS

Le porteur de ballon Saquon Barkley (26)

Le trio composé de Jones, Barkley et Shepard a montré que peu importe qui sera à la tête des Giants (4-11) l’an prochain, il y aura des joueurs offensifs sur lesquels bâtir.

Le quart recrue des Redskins Dwayne Haskins a réussi 12 de ses 15 passes, dont deux pour un touché, et il a récolté 133 verges aériennes avant de se blesser à la cheville gauche au début de la deuxième demie. En relève, le vétéran Case Keenum a complété 16 de ses 22 passes pour des gains de 158 verges et il a forcé la tenue d’une prolongation en franchissant lui-même la ligne des buts avec 29 secondes à jouer.