Avec moins d’un mois à faire à la saison, la moitié des équipes luttent pour une place dans les séries éliminatoires ou afin de mieux se positionner pour celles-ci, tandis que l’autre doit déjà penser à la saison prochaine. À l’aube de la 14e semaine d’activités dans la NFL, qui s’amorce ce soir avec un affrontement entre les Cowboys de Dallas et les Bears à Chicago, voici l’état des forces.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

1- Ravens (10-2)

On peut débattre à savoir qui est le meilleur joueur de la ligue à presque toutes les positions. Mais pas à celle de botteur, où il n’y a qu’une réponse possible : Justin Tucker. Son botté de 49 verges dans les derniers instants du match contre les 49ers a permis aux Ravens de prendre le contrôle dans l’Américaine.

2- Seahawks (10-2)

Après une première demie inégale, Russell Wilson et les Seahawks ont complètement dominé la deuxième face aux Vikings, lundi soir. On ne parle pas beaucoup d’elle, mais cette équipe sera extrêmement difficile à vaincre en janvier, surtout si la route vers le Super Bowl passe par Seattle du côté de la Nationale.

3- 49ers (10-2)

Leurs deux défaites ont été subies aux mains des Ravens et des Seahawks, pas de quoi rougir. Le calendrier des 49ers ne s’adoucira pas puisqu’ils affronteront les Saints au Superdome, dimanche. Même s’ils connaissent une très bonne saison, les Niners risquent de devoir disputer tous leurs matchs éliminatoires à l’étranger.

4- Saints (10-2)

Grâce à la victoire des Seahawks contre le Minnesota, ce sont maintenant les Saints qui détiennent le premier rang de la Nationale. C’est toujours un facteur des plus importants lorsqu’il s’agit des Saints, nettement plus redoutables à domicile que sur les terrains adverses depuis maintenant plus d’une décennie.

5- Packers (9-3)

L’une des clés pour les Packers dans la dernière ligne droite sera l’état de santé de leur ligne offensive. La saison de Lane Taylor et de Jason Spriggs étant déjà terminée, les Packers ne peuvent absolument pas se permettre de perdre d’autres joueurs devant Aaron Rodgers.

6- Patriots (10-2)

Ce rang est plus attribuable à leur réputation qu’autre chose, car leur performance de dimanche soir à Houston a eu de quoi inquiéter les plus optimistes de leurs partisans.

7- Chiefs (8-4)

L’attaque des Chiefs a enfin pu compter sur toutes ses pièces importantes, dimanche dernier contre Oakland, et on a revu l’unité dévastatrice que l’on connaît. Un quatrième championnat de division de suite n’est plus qu’une formalité.

8- Texans (8-4)

Les Texans viennent certainement de signer l’une des plus importantes victoires de leur jeune histoire. Leur défense joue étonnamment bien sans J.J. Watt (blessé) et Jadeveon Clowney (échangé), en grande partie parce que la tertiaire a été notablement améliorée au cours de la dernière année.

9- Vikings (8-4)

Kirk Cousins a maintenant une fiche de 0-8 dans les matchs du lundi soir, pas de quoi faire mentir sa réputation, celle d’être incapable de se montrer à la hauteur quand ça compte vraiment. Il aura toutefois une autre occasion de s’illustrer contre Rodgers et les Packers, le 23 décembre. Un duel qui pourrait fort bien décider du championnat de la division Nord de la Nationale.

PHOTO TIM HEITMAN, USA TODAY SPORTS

Josh Allen

10- Bills (9-3)

S’il parvient à trouver de la constance, Josh Allen sera un bon quart-arrière dans la NFL, et ce n’était pas parti pour ça. Le plus impressionnant dans son cas, c’est qu’il doit travailler avec l’un des groupes de receveurs les moins talentueux de la NFL. Cole Beasley est bon, mais il ne devrait certainement pas être un receveur numéro un.

11- Titans (7-5)

Depuis qu’il a remplacé Marcus Mariota, Ryan Tannehill joue probablement le meilleur football de sa carrière. Il ne faudrait cependant pas passer sous silence l’énorme contribution de Derrick Henry aux récents succès des Titans : 496 verges au sol dans ses trois derniers matchs et au moins 149 dans chacun d’eux.

12- Steelers (7-5)

L’acquisition de Minkah Fitzpatrick en retour d’un premier choix en septembre a complètement transformé la défense des Steelers. Le demi de sûreté, qui n’a eu que 23 ans en novembre, a déjà réussi cinq interceptions et recouvré deux échappés en 10 matchs.

13- Cowboys (6-6)

Les Cowboys sont chanceux que les Eagles soient encore plus décevants qu’eux. Jerry Jones n’a pas ménagé Jason Garrett au cours des dernières semaines, et il est clair que l’entraîneur-chef en est à sa dernière chance.

14- Rams (7-5)

Leur écrasante victoire aux dépens des Cardinals a permis aux Rams de rester en vie dans la course aux éliminatoires, mais trois de leurs quatre derniers matchs seront contre Seattle, Dallas et San Francisco.

15- Bears (6-6)

Les Bears n’ont plus le droit de perdre s’ils veulent se faufiler dans les éliminatoires, et ça commence jeudi soir avec la visite des Cowboys au Soldier Field. Si Tom Brady quitte les Patriots comme joueur autonome, les Bears pourraient-ils être une option ?

16- Raiders (6-6)

Les Raiders manquent d’essence, eux qui ont perdu leurs deux derniers matchs par une marque totale de 74-12. Mais très peu de gens s’attendaient à ce qu’ils jouent pour une moyenne de ,500 à ce stade de la saison, alors il y a eu une certaine progression.

17- Buccaneers (5-7)

Capable du meilleur comme du pire, Jameis Winston occupe le deuxième rang de la ligue avec 3659 verges par la passe, et les Bucs ont gagné trois de leurs quatre derniers matchs. Trop peu, trop tard.

18- Colts (6-6)

Les blessures auront gâché une saison qui s’annonçait très prometteuse l’été dernier. Il y a eu, bien sûr, la retraite inattendue d’Andrew Luck, mais les récentes absences de Marlon Mack et de T.Y Hilton ont fait très mal, elles aussi.

19- Eagles (5-7)

Les Eagles semblent avoir perdu la passion qui les habitait lorsqu’ils ont gagné leur Super Bowl, il y a deux ans. Ils peuvent toutefois encore remporter le championnat de leur division et sauver leur saison, puisque leur calendrier est particulièrement facile en décembre.

PHOTO CHARLES LECLAIRE, USA TODAY SPORTS

Freddie Kitchens

20- Browns (5-7)

Il serait franchement étonnant que les Browns ne procèdent pas à un autre changement d’entraîneur-chef au terme de la saison. Non seulement elle a sous-performé, mais l’équipe de Freddie Kitchens est la plus indisciplinée de la NFL.

21- Panthers (5-7)

Maintenant que Ron Rivera a été limogé après presque une décennie à la barre des Panthers, la grande question est de savoir si Cam Newton sera leur quart-arrière au cours des prochaines années. Blessé à un pied, Newton sera opéré prochainement et sa saison est terminée. 

22- Broncos (4-8)

Choix de deuxième tour en avril dernier, Drew Lock a remporté son premier départ, dimanche dernier, malgré de modestes statistiques : 18 en 28 pour 134 verges, deux touchés et une interception. Est-il le quart d’avenir ? Il aura un mois pour faire ses preuves.

23- Chargers (4-8)

Des changements majeurs s’annoncent également chez les Chargers au cours des prochains mois. Le demi offensif Melvin Gordon est pratiquement assuré de changer d’adresse et l’avenir de Philip Rivers avec l’équipe est actuellement très flou.

24- Lions (3-8-1)

Matt Patricia bénéficiera-t-il d’une troisième chance pour démontrer qu’il peut être un bon entraîneur-chef en 2020 ? Il faut dire que les blessures du quart Matthew Stafford et du porteur Kerryon Johnson ont rendu son travail très difficile.

25- Falcons (3-9)

La question que devraient se poser les Falcons : reconstruire autour de Matt Ryan et de Julio Jones, ou les échanger et repartir à neuf ?

26- Dolphins (3-9)

On a tous cru, à tort, que les Dolphins cherchaient à obtenir le tout premier choix du prochain repêchage lorsqu’ils ont échangé plusieurs de leurs meilleurs joueurs en début de saison. Ils ont gagné trois fois à leurs cinq derniers matchs.

27- Jets (4-8)

Embauché à très fort prix l’hiver dernier, le secondeur C.J. Mosley n’a joué que deux matchs cette saison. Certaines organisations ne comprennent toujours pas que le succès passe par le repêchage et non pas par les joueurs autonomes dans la NFL.

28- Cardinals (3-8-1)

C’est plus difficile dernièrement pour le quart Kyler Murray, mais il a tout de même récolté une moyenne de 276 verges par match et n’a lancé que six interceptions. La priorité des Cards sera d’améliorer une ligne offensive qui a déjà accordé 41 sacs.

29- Redskins (3-9)

Ses statistiques ont été très ordinaires (26 en 54 pour 303 verges, aucune passe de touché et une interception), mais la recrue Dwayne Haskins a néanmoins mené les Redskins à deux victoires de suite.

30- Jaguars (4-8)

Gardner Minshew a repris sa place de partant au détriment de Nick Foles. Un premier choix et Foles en retour de Carson Wentz ?

31- Bengals (1-11)

À la suite de leur première victoire en 2019, faisons-leur un petit cadeau en les sortant du 32e rang. Ils y retourneront bien assez vite.

32- Giants (2-10)

Huit défaites de suite pour l’équipe de Pat Shurmur, un autre entraîneur qui se retrouvera probablement au chômage dès le 30 décembre, au lendemain du dernier dimanche de la saison. Il n’a gagné que le quart de ses matchs (fiche de 7-21) depuis qu’il est entré en fonction.