(Regina) Les Blue Bombers de Winnipeg ont battu les Roughriders de la Saskatchewan 20-13, dimanche, lors de la finale de la section Ouest, et se sont qualifiés pour la finale de la Coupe Grey.

La Presse canadienne

Les Bombers se mesureront aux Tiger-Cats de Hamilton, dimanche prochain à Calgary. Les Ticats ont écrasé les Eskimos d’Edmonton 36-16 plus tôt dimanche, lors de la finale de la section Est.

« Nous nous rapprochons de notre objectif ultime, a déclaré l’entraîneur-chef des Blue Bombers, Mike O’Shea. Je ne crois pas qu’ils vont être satisfaits de leur performance et nous ne le serons pas pleinement non plus tant que nous n’aurons pas remporté le trophée. »

Kenny Lawler a attrapé une passe de touché et Justin Medlock a réussi quatre bottés de placement pour aider les Blue Bombers à l’emporter.

Le botteur des Roughriders, Brett Lauther, a également réussi quatre placements dans la défaite.

La formation de la Saskatchewan a dominé la section Ouest durant la saison régulière avec un dossier de 13-5, devant les Stampeders de Calgary (12-6) et les Bombers (11-7).

Les Blue Bombers participeront à la finale de la Coupe Grey pour la première fois depuis 2011, lorsqu’ils s’étaient inclinés 34-23 face aux Lions de la Colombie-Britannique. La formation de Winnipeg n’a pas soulevé le précieux trophée de la Ligue canadienne de football depuis 1990.

Le quart-arrière des Blue Bombers, Zach Collaros, a complété 17 de ses 25 passes pour des gains de 267 verges par la voie des airs et il a également lancé une passe de touché. Il s’agissait de son troisième départ dans l’uniforme des Bombers après avoir été acquis des Argonauts de Toronto le 9 octobre.

Collaros était le partant des Tiger-Cats en 2014, lorsqu’ils ont été battus par les Stampeders. Cinq ans plus tard, il aura la chance de disputer la finale de la Coupe Grey face à son ancienne équipe.

« Mes trois premières années je pensais que j’allais faire ça toutes les années », a raconté Collaros après la victoire.

« Je me suis vite rendu compte que ce n’était pas tout le monde qui avait la chance de faire ça. C’est précieux et tu dois chérir le moment. Ce n’est pas évident te rendre-là. C’est difficile de mettre les mots sur ce que je ressens, mais c’est un sentiment excitant. »

Le partant des Roughriders, Cody Fajardo, a disputé la rencontre de dimanche alors qu’il était blessé à un muscle oblique. Ce qui explique qu’il n’est pas pu bouger le ballon aussi agressivement que s’il avait été en pleine forme. Il a toutefois réussi 27 de ses 41 passes pour des gains aériens de 366 verges.

« Comme attaque, nous ne méritions pas de remporter ce match, a souligné Fajardo. Nous nous sommes positionnés à trois reprises entre la ligne de cinq verges et la zone des buts et nous n’avons pas été capables d’inscrire un touché. »

La complicité entre Collaros et le quart spécialiste de l’attaque au sol Chris Streveler, qui avait aidé les Bombers à l’emporter contre les Stampeders de Calgary, n’a pas été autant exploitée dimanche en raison de la blessure au pied de Streveler.

Streveler, qui avait récolté 82 verges au sol et avait marqué un touché face aux Stampeders la semaine dernière, a lancé une passe incomplète à sa seule apparition de la rencontre en première demie.

La défensive des Roughriders était prête à voir Streveler courir en deuxième demie et l’a limité à des gains de 10 verges en quatre portées.

Alors qu’ils tiraient de l’arrière 20-13 avec trois minutes à écouler, les Roughriders ont raté deux opportunités en or qui auraient pu leur donner la victoire.

Avec son équipe à la ligne de huit verges avec quatre secondes à faire, Fajardo a tenté de rejoindre l’un de ses joueurs dans la zone payante. Le ballon a toutefois percuté la barre horizontale du poteau dans la zone des buts.

« Ça me fait vraiment mal au cœur. Juste le fait que je n’aie pas eu la chance de le faire comme il le fallait, a expliqué Fajardo. Lorsque tu frappes le poteau comme ça, c’est mort. J’ai senti que nous avions un gars bien positionné. »

Un peu plus tôt, alors qu’il restait 2 : 37 à écouler, la défensive de Winnipeg a repoussé Fajardo, alors qu’il tentait une faufilade du quart à la ligne d’une verge.

Tirant de l’arrière 17-7 au début du quatrième quart, les Roughriders ont placé le troisième quart-arrière de l’équipe, Bryan Bennett, au centre pour tenter un touché. Un manque de communication entre les joueurs a toutefois privé les locaux d’un majeur et ils ont dû se contenter d’un placement de 12 verges.

Fajardo a trouvé son rythme tard au quatrième quart et il a mené une séquence à l’attaque de 94 verges, qui a toutefois été stoppée proche de la zone payante.

Collaros a mené les Bombers à leur touché sur une séquence à l’attaque de 107 verges. Il s’agissait de la plus longue séquence de la LCF en éliminatoires depuis la finale de l’Ouest en 2011, alors que les Eskimos ont réussi une séquence de 108 verges face aux Lions.