(Montréal) Le changement d’atmosphère s’est de nouveau fait sentir lors de la séance d’entraînement de mercredi des Alouettes de Montréal.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

Après avoir trimé dur pendant un peu plus de deux heures par un temps venteux et particulièrement froid, les joueurs des Alouettes ont été réunis au centre du terrain d’entraînement du Parc olympique, où l’entraîneur-chef Khari Jones et le président Patrick Boivin se sont adressés à eux.

Entourés de la majorité des employés de bureau du club, les Alouettes ont alors appris les noms des neuf représentants du club sélectionnés au sein de l’équipe d’étoiles de la section Est de la Ligue canadienne de football.

Ainsi, tour à tour le quart Vernon Adams fils, le demi offensif William Stanback, le receveur éloigné Eugene Lewis et le centre québécois Kristian Matte à l’attaque, ainsi que l’ailier défensif John Bowman, les secondeurs Henoc Muamba et Patrick Levels, le demi de coin Tommie Campbell et le demi défensif Greg Reid en défense ont été chaleureusement applaudis par leurs coéquipiers et les membres de l’organisation.

« Le message lancé par M. Boivin est que oui, c’est une équipe, mais l’équipe n’est pas que les joueurs. C’est tout le monde, l’administration, les ventes, les communications, a raconté Matte. Il a aussi expliqué que nous étions en train de remonter la pente. Ça fait quelques années que nous étions au bas de cette pente, dans le sous-sol, sous terre même !

“Mais il y a une énergie au sein des Alouettes que nous n’avons pas eue il y a bien longtemps. Nous avons du plaisir à jouer au football. Et quand nous avons du plaisir, ça nous aide à connaître du succès. »

« Je ne suis ici que depuis le mois de février, mais déjà, je perçois ce changement dans l’ambiance autour de l’équipe, a renchéri le centre-arrière Christophe Normand. Tout l’hiver, on me demandait si je savais dans quoi je m’embarquais en signant avec les Alouettes. Maintenant, le discours a changé auprès de ces gens. Je le sens. »

« Ça a été un long travail de reconstruction, sur plusieurs années, a pour sa part indiqué André Bolduc, l’entraîneur des demis à l’attaque. Je suis ici depuis six ans et c’était toujours négatif, avec des décisions — on va se le dire — douteuses tout le temps. On n’avait pas l’impression que les décisions étaient prises pour qu’on aille dans la bonne direction. Maintenant, depuis quelques semaines, quelques mois, on ne se questionne plus, on fait notre travail et c’est positif. […] C’est’le fun’que ce soit revenu comme ça, car c’était comme ça quand je jouais. »

Une première pour tout le monde… ou presque

Des neuf joueurs sélectionnés au sein de la formation de Jones, seuls Bowman (10e) et Muamba (troisième) ne le sont pas pour la première fois.

Seuls les Tiger-Cats de Hamilton ont obtenu plus de sélections que les Alouettes, avec 13, tandis que les Roughriders de la Saskatchewan pointent au sommet de la section Ouest avec huit joueurs sélectionnés.

Les étoiles de la section Est ont été choisies par un comité national et par des représentants des marchés de l’Est de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC), ainsi que par les entraîneurs-chefs de la section Est.

Les membres de l’équipe d’étoiles de la LCF seront quant à eux dévoilés au début décembre.

Posey et Simmons au repos

Par ailleurs, le receveur DeVier Posey et l’ailier défensif Antonio Simmons ont obtenu congé d’entraînement, mercredi.

Posey ne s’est présenté que pour une courte portion de la séance avant de retraiter au vestiaire. Cette participation éclair avait été prévue par Jones et son groupe d’entraîneurs.

Simmons a quant à lui raté toute la séance. Jones a précisé qu’il soignait quelques blessures — il n’a pas terminé la rencontre de vendredi, contre le Rouge et Noir d’Ottawa — et qu’il souhaitait lui faire profiter d’une journée de congé supplémentaire.

Quant au receveur Chris Matthews, il soignait toujours la blessure non divulguée qui l’avait forcé à quitter prématurément une séance d’entraînement la semaine dernière et lui a fait rater la rencontre à Ottawa.

« Matthews est toujours ennuyé par de petites blessures. Nous évaluons son état de santé régulièrement, a expliqué Jones. Nous espérons toujours le revoir à l’entraînement cette semaine. »

Le spécialiste des longues remises Martin Bédard, absent face au Rouge et Noir, était de son côté de retour à son poste et devrait être de la demi-finale de l’Est, dimanche, contre les Eskimos d’Edmonton.

« C’était bien de le voir faire des remises (mercredi), a admis Jones. Il semble prêt à reprendre le collier. C’est bon de le voir de retour, bien que D. J. Lalama a bien fait en son absence. »