(Ottawa) Les Alouettes de Montréal voulaient se donner de l’élan pour leur entrée en éliminatoires : ils ont atteint leur objectif. Ils ont profité de l’apport de plusieurs réservistes pour inscrire quatre touchés et inscrire une victoire de 42-32 aux dépens du Rouge et Noir d’Ottawa, qui a chèrement vendu sa peau.

La Presse canadienne

C’est le touché du demi de coin Najee Murray sur un retour d’interception de 15 verges en toute fin de rencontre qui est venu confirmer cette victoire, la 500e de l’histoire de l’organisation.

Il s’agit du tout premier touché défensif inscrit par les Alouettes (10-8) cette saison, alors qu’il ne restait que 39 secondes au calendrier 2019 !

Dante Absher et Jarveon Williams ont inscrit leurs premiers touchés dans la Ligue canadienne de football ; Eugene Lewis et Jake Wieneke ont inscrit les deux autres majeurs des vainqueurs, qui ont aussi bénéficié d’un placement et de trois simples de Boris Bede.

Jonathon Jennings a assuré la réplique du Rouge et Noir (3-15) avec trois touchés sur des courses d’une verge, tandis que le botteur Lewis Ward a réussi des placements de 27, 18 et 47 verges.

« C’a été une victoire difficile et il y a beaucoup de choses que nous aurions pu mieux faire », a analysé l’entraîneur-chef Khari Jones.

« Mais ça illustre ce qu’est cette équipe, a-t-il aussitôt ajouté. Nous avons bataillé et lutté jusqu’à la fin dans presque toutes nos victoires et nos défaites, et c’est plaisant de voir ces gars-là. Je leur ai dit que j’étais vraiment fier d’eux parce qu’ils sont venus de si loin alors que bien des gens ne pensaient pas que nous pourrions être compétitifs au point de devenir une formation gagnante. »

Les Alouettes (10-8) ont amorcé la rencontre avec la plupart de leurs réguliers sur le terrain. Ainsi, dès la première possession des Alouettes, Vernon Adams fils a mené l’attaque des visiteurs sur 60 verges et rejoint Lewis sur cinq verges sur une belle passe à contre-courant profondément dans la zone des buts, pour donner une priorité de 8-0 aux siens. Bede avait inscrit un simple dès le botté d’envoi et ajouté la transformation.

Il a ajouté un autre simple sur le botté suivant et les Alouettes détenaient déjà une avance de deux possessions à 9-0.

Après un premier placement de Ward, Adams a rejoint Wieneke sur neuf verges au tout début du deuxième quart pour porter le pointage à 16-3. Le quart partant quittera le jeu avec une avance de 17-6.

Son remplaçant, Matthew Shiltz (9 en 12, 101 verges, un touché), a poursuivi dans la même veine. Au troisième quart, il a rejoint Absher sur 13 verges pour le premier touché en carrière de l’Américain de 25 ans dans le circuit Ambrosie pour faire 24-11.

Jennings a ensuite inscrit deux de ses majeurs pour rapprocher les siens à quatre points seulement, 28-24. Mais Williams, qui agissait comme substitut à William Stanback, a complété une belle soirée de travail avec une superbe course de 35 verges pour son premier touché en LCF, portant ainsi la marque à 35-24.

Jennings a ensuite réussi son troisième touché, suivi d’une transformation de deux points par John Crockett pour rapprocher les siens à trois points seulement. Les Alouettes ont toutefois profité d’un bon favorable pour récupérer le botté court du Rouge et Noir avec 1 : 41 à jouer.

Incapables de gagner un premier jeu, les Alouettes ont été forcés de dégager. Bede a repoussé les locaux à leur ligne de 6 et sur le premier jeu, Murray est venu confirmer cette victoire.

Adams à court

Adams, qui a été retiré du match avec un peu moins de trois minutes à jouer à la première demie, est arrivé un peu à court de son objectif des 4000 verges de gains aériens.

Le quart des Alouettes, qui n’était même pas le choix de Khari Jones en début de campagne, devait amasser 184 verges avant la rencontre afin d’atteindre ce plateau. Il a plutôt récolté 126 verges grâce à 13 passes complétées en 16 tentatives et deux touchés.

À la fin du match, Adams a tout de même enlacé l’entraîneur-chef dans une étreinte digne d’une prise de l’ours.

« On aime cet homme, a déclaré le quart des Alouettes au sujet de Jones. Il est un grand meneur. Les membres de cette équipe n’ont jamais été aussi proches l’un de l’autres, et nous croyons en lui et en chacun de nous. »

Les Alouettes ont eu deux séquences à l’attaque après le départ d’Adams, mais Jones n’a sûrement pas voulu prendre de chance avec son jeune quart no 1. À ses deux derniers jeux, sur le terrain, Adams s’est fait solidement plaquer alors qu’il était bousculé derrière la ligne de mêlée. Sur le jeu suivant, il a été rejoint par Jerod Fernandez pour une perte de sept verges et Jones a jugé qu’il valait mieux protéger le no 8 des Alouettes.

Au total cette saison, Adams a récolté 3942 verges. Celui qui a été nommé joueur par excellence des Alouettes plus tôt cette semaine a réussi 283 de ses 431 passes tentées (65,7 %). Vingt-quatre de ces passes ont procuré des touchés aux Alouettes. Seulement 13 fois Adams a été intercepté.

Stanback a aussi connu une courte soirée de travail. Retiré au même moment qu’Adams, Williams a ajouté 45 verges en sept courses pour porter son total cette saison à 1048 verges.

Les joueurs des Alouettes le répètent depuis quelques semaines déjà : les statistiques personnelles passent au second plan. L’important est que la formation de Jones se soit tirée d’affaire sans blessure lors de cette rencontre, ce qui reste à voir.

D. J. Lalama, Boseko Lokombo, Sean Jamieson, Spencer Moore, Antonio Simmons et Dominique Termansen sont tous restés longuement étendus au sol ou ont quitté le terrain après un jeu en deuxième demie. Il faudra voir si ces blessures sont toutes mineures ou si Jones sera privé de quelques éléments la semaine prochaine.

La bonne nouvelle est que les Alouettes auront une semaine complète pour se préparer à la demi-finale de l’Est le 10 novembre, au stade Percival-Molson. L’organisation a fait savoir qu’il restait quelque 4000 billets toujours disponibles pour cet affrontement face aux Eskimos d’Edmonton, qui ont profité de la règle du croisement pour accéder aux matchs éliminatoires.

Les Eskimos (8-9) complèteront leur saison samedi, en rendant visite aux Roughriders de la Saskatchewan, premiers dans l’Ouest à 12-5.