En 48 heures, trois des huit quarts-arrières ayant gagné au moins une fois le Super Bowl et qui sont toujours actifs dans la NFL ont perdu leur place de partant. Drew Brees et Ben Roethlisberger en raison de blessures, et Eli Manning parce qu’il a perdu son poste au profit de la recrue Daniel Jones.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Curieusement, c’est lors du deuxième match de la saison en 2004 que Roethlisberger avait remplacé Tommy Maddox comme quart partant des Steelers. Maddox s’était blessé et allait finalement perdre son poste pour toujours

Roethlisberger subira-t-il, 15 ans plus tard, le même sort ? Big Ben ne jouera plus en 2019 en raison d’une blessure au coude droit qui l’ennuyait depuis quelques années. Il subira une intervention de type « Tommy John » prochainement, et personne ne peut prédire s’il sera en mesure de poursuivre sa carrière l’an prochain. Roethlisberger aura 38 ans la saison prochaine.

L’homme qui remplacera Roethlisberger est Mason Rudolph, choix de troisième tour en 2018. À 6 pi 5 po et 235 lb, Rudolph possède un physique semblable à celui de Roethlisberger, mais contrairement au vétéran, il est reconnu comme un quart-arrière qui accorde une très grande importance à sa préparation et à l’étude du jeu. Roethlisberger a plutôt connu énormément de succès grâce à son talent naturel.

Les Steelers avaient transigé afin de pouvoir repêcher Rudolph lorsqu’il était toujours disponible au troisième tour du repêchage d’il y a un an et demi. Ils ont manifestement confiance qu’il sera capable de faire le boulot puisqu’ils ont échangé leur premier choix de 2020 aux Dolphins de Miami afin d’obtenir Minkah Fitzpatrick au lendemain de la blessure de Roethlisberger. S’ils croyaient être en danger de connaître une mauvaise saison, ils n’auraient sûrement pas pris le risque d’échanger leur premier choix.

Il sera intéressant de suivre ce qui se passera chez les Steelers au cours des prochains mois. Si Rudolph démontre qu’il est le quart d’avenir de l’équipe, les Steelers choisiront-ils d’échanger Roethlisberger s’il revient au jeu ?

Bridgewater, Hill ou les deux ?

PHOTO MARCIO JOSE SANCHEZ, ASSOCIATED PRESS

Blessé au pouce de sa main droite, le quart-arrière Drew Brees devra rater au moins un mois d’activités pour les Saints de La Nouvelle-Orléans.

La blessure de Brees est moins sérieuse que celle de Roethlisberger, mais il devra tout de même rater au moins un mois d’activité, blessé au pouce de sa main droite. C’est un dur coup pour les Saints, qui visaient le Super Bowl, mais dont le calendrier est l’un des plus exigeants de la NFL.

L’entraîneur-chef, Sean Payton, n’a pas voulu dire si Teddy Bridgewater remplacerait Brees durant son absence ou même s’il serait leur quart partant, demain, à Seattle. Après être venu en relève à Brees, dimanche dernier contre les Rams à Los Angeles, Bridgewater n’a réussi que 17 de ses 30 passes pour 165 verges de gains.

Ce n’est qu’un match, mais l’attaque des Saints semblait beaucoup moins menaçante sans Brees, encore plus qu’on aurait pu l’imaginer. Qu’il s’agisse de Bridgewater ou du polyvalent Taysom Hill, le quart-arrière des Saints devra pouvoir compter sur un jeu au sol productif.

En ce sens, la présence de Mark Ingram, qui fait maintenant partie des Ravens de Baltimore, aurait été très utile pour les Saints. Alvin Kamara est excellent, mais son travail sera nettement plus difficile à partir de maintenant. Les défenses adverses s’appliquent d’abord et avant tout à le neutraliser en positionnant plus d’effectifs près de la ligne de mêlée.

L’un des meilleurs entraîneurs offensifs de son époque, Payton devra faire preuve de créativité au cours des prochaines semaines. On peut d’ailleurs s’attendre à ce que Bridgewater et Hill soient tous deux utilisés comme quart, parfois même dans les mêmes jeux.

Ça sent la fin pour Eli

PHOTO VINCENT CARCHIETTA, USA TODAY SPORTS

Choix de premier tour au dernier repêchage, Daniel Jones (8) obtiendra son premier départ demain, à Tampa, alors que son coéquipier Eli Manning (10) amorcera le match sur les lignes de côté.

On savait tous qu’Eli Manning ne serait plus le quart partant des Giants de New York très longtemps lorsqu’ils ont choisi Daniel Jones avec le sixième choix du dernier repêchage. Très bon dans les matchs préparatoires, Jones obtiendra son premier départ demain, à Tampa.

Le jeu de Manning est en régression depuis quelques années déjà et, à moins que Jones en arrache ou qu’il se blesse, le vétéran restera sur les lignes de côté.

Une équipe pourrait-elle se montrer désireuse d’obtenir Manning par l’entremise d’une transaction ? Ce n’est pas impossible, mais celles qui visent un championnat croiront-elles vraiment pouvoir y arriver avec un Eli Manning en fin de carrière ? Poser la question, c’est y répondre.

Manning n’obtiendra peut-être plus un départ dans la NFL. La carrière de Roethlisberger est compromise. Brees ratera une bonne partie de la saison et est âgé de 40 ans.

Pendant ce temps, Patrick Mahomes, Lamar Jackson, Dak Prescott et Baker Mayfield s’établissent rapidement comme les prochaines grandes vedettes parmi les quarts-arrières. Ce sont maintenant eux qui tenteront de détrôner l’increvable Tom Brady, qui, lui, devrait atteindre le milieu de sa carrière prochainement…

Les prédictions de Miguel Bujold

Cincinnati à Buffalo
Miami à Dallas
Denver à Green Bay
Atlanta à Indianapolis
Baltimore à Kansas City
Oakland au Minnesota
Jets de NY en Nouvelle-Angleterre
Detroit à Philadelphie
Caroline en Arizona
Giants de NY à Tampa Bay
Houston chez les Chargers de L.A.
Pittsburgh à San Francisco
La Nouvelle-Orléans à Seattle
Rams de L.A. à Cleveland
Chicago à Washington
La semaine dernière : 12-3
Total de la saison : 21-9

Trois matchs à ne pas rater


PHOTO MITCH STRINGER, USA TODAY SPORTS

Lamar Jackson, des Ravens de Baltimore

Baltimore à Kansas City, demain, 13 h
Cette rencontre opposera deux des plus spectaculaires quarts-arrières de la ligue, Patrick Mahomes et Lamar Jackson. Les deux joueurs ont lancé sept passes de touché contre aucune interception à leurs deux premiers matchs. Rien de bien étonnant dans le cas de Mahomes, mais Jackson représente la plus belle surprise en ce jeune début de saison, lui qui mène la NFL avec un coefficient d’efficacité de 145,2. Premier choix des Ravens en avril, Marquise Brown, le cousin d’Antonio, est actuellement au quatrième rang de la ligue avec 233 verges de gains par la passe.

PHOTO STEPHEN BRASHEAR, ASSOCIATED PRESS

DK Metcalf, des Seahawks de Seattle, lors d’un match préparatoire contre les Broncos de Denver, au mois d’août

La Nouvelle-Orléans à Seattle, demain, 16 h 25
Les Seahawks semblent enfin avoir trouvé une cible imposante pour Russell Wilson, qui a rarement eu la chance de lancer le ballon à un receveur qui possédait à la fois du talent et un bon gabarit depuis le début de sa carrière. Armoire à glace de 6 pi 4 po et 229 lb, DK Metcalf est le complément parfait à Tyler Lockett, l’autre principal ailier espacé des Seahawks, qui s’illustre de son côté par sa vitesse et son agilité. La défense des Saints devra jouer beaucoup mieux qu’elle l’a fait à ses deux premiers matchs durant l’absence de Drew Brees. Sinon, les chances de participer aux éliminatoires de l’équipe seront minces lorsque le quart-arrière reviendra au jeu.


PHOTO RICK SCUTERI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Jarvis Landry, Baker Mayfield et Antonio Callaway, des Browns de Cleveland

Rams de L.A. à Cleveland, demain, 20 h 20
Les Browns ont bien réagi après leur contre-performance dans leur match d’ouverture. Après avoir été facilement battus par les Titans, ils ont servi une correction en règle aux Jets, démontrant à la fois leur grand talent et beaucoup d’intensité. Mais il est important de préciser que les Jets étaient décimés par les blessures et qu’ils ont terminé la rencontre avec leur troisième quart-arrière. Le test des Browns sera beaucoup plus difficile, demain soir, alors que les Rams seront de passage à Cleveland. Les partisans des Browns devraient être survoltés pour ce match en heure de grande écoute, eux qui n’ont pas accueilli l’équipe du Sunday Night Football depuis 2008.