(Boston) Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont amorcé leur défense de titre en écrasant les Steelers de Pittsburgh 33-3, dimanche soir.

Associated Press

Une journée après avoir acquis l’ancienne vedette des Steelers, Antonio Brown, les champions en titre du Super Bowl ont prouvé qu’ils n’auront probablement pas besoin de lui pour se rendre loin, une fois de plus.

Tom Brady a amorcé sa 20e saison dans la NFL en lançant trois passes de touché et en permettant à son équipe d’amasser 341 verges de gains par la voie des airs.

Phillip Dorsett a attrapé deux passes de touché, dont une de 58 verges, et Josh Gordon — un autre receveur à problèmes — a lui aussi inscrit un majeur. Alors que les Patriots ont dévoilé leur sixième bannière un peu plus tôt en soirée, Julian Edelman — nommé joueur le plus utile du Super Bowl — a réussi six attrapés pour des gains de 83 verges et a également complété une passe pour aider les Patriots à amorcer leur saison en force.

La troupe de Bill Belichik est la dernière équipe à avoir été couronnée deux années de suite, en 2003 et en 2004.

Les Patriots ont pris les devants 20-0 avant que les Steelers réussissent un premier placement, alors qu’il restait 10 : 17 au troisième quart. Brady a répondu avec une passe de touché de 58 verges pour porter la marque à 27-3.

Dorsett, qui va dégringoler dans la hiérarchie lorsque Brown va rejoindre l’équipe, a réalisé quatre attrapés et a récolté 95 verges.

Ben Roethlisberger a complété 27 de ses 47 passes pour des gains de 277 verges et une interception. L’attaque a démontré qu’elle souffrait encore de la perte de ses deux meilleurs joueurs : Brown et le porteur de ballon Le’Veon Bell.

James Conner a amassé 21 verges en 10 portées et les Steelers n’ont gagné que 32 verges de terrain au sol. Le receveur JuJu Smith-Schuster a réussi six attrapés pour 78 verges par la voie des airs.