(Montréal) De toute évidence, les jours de Stefan Logan étaient comptés au sein des Alouettes de Montréal, qui ont libéré le vétéran spécialiste des retours de bottés mercredi.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

« Si nous avions eu quelqu’un en mesure de le remplacer avant cette semaine, nous aurions sûrement procédé à cette transaction plus tôt, a admis l’entraîneur-chef Khari Jones. Nous avions besoin de quelqu’un en qui nous avions confiance. On ne veut rien enlever à Logan — je pense qu’il détient tous les records à cette position chez les Alouettes —, mais il était temps d’effectuer ce changement. De faire ce boulot à 38 ans est tout un exploit, mais il était temps de céder les rênes. »

« C’est difficile chaque fois qu’on doit libérer un joueur, encore plus quelqu’un de la stature de Stefan Logan, a poursuivi Jones. Nous voulions avoir une plus jeune formation et nous aimons ce que nous voyons chez Marcus Taylor. Nous trouvions que c’était le moment de lui offrir l’occasion de jouer. »

« Marcus nous offre plus d’options, ce n’est pas qu’un spécialiste des retours, a pour sa part ajouté le coordonnateur des unités spéciales, Mickey Donovan. Il montre de belles choses comme receveur de passes et nous voulions habiller un autre porteur de ballon. »

« C’est toujours triste de voir un gars comme Stefan Logan partir, mais quand il est le temps de faire un mouvement de personnel, il faut le faire, a-t-il ajouté. Ça n’a rien à voir avec la qualité de son jeu. Il se présentait tous les jours. »

Logan a passé huit saisons dans le circuit Ambrosie, dont les cinq dernières avec les Alouettes. Il domine la concession aux chapitres des verges de gains en retour de bottés d’envoi (3881) et en retour de bottés de dégagement (3457).

Cette saison, Logan a retourné 10 dégagements sur 118 verges, 12 bottés d’envoi sur 222 verges, ainsi que deux placements ratés sur 34 verges. Peu utilisé à l’attaque, il a porté le ballon deux fois pour deux verges et n’a pas capté la seule passe lancée en sa direction.

Tout indique que c’est Taylor qui le remplacera à compter de samedi, face aux Eskimos d’Edmonton. Celui qui a été ajouté à la formation d’entraînement en fin de semaine dernière a effectué le gros du travail sur les retours de botté lors de l’entraînement de mercredi, en compagnie de Greg Reid, qui agit comme demi défensif partant. Reid devrait donc n’être utilisé qu’en remplacement de Taylors sur certains jeux.

« Je veux prouver aux entraîneurs qu’ils ont fait le bon choix, a indiqué l’Américain de 26 ans, que le site internet des Alouettes affiche généreusement à cinq pieds et huit pouces. C’est la première équipe qui m’a donné une chance et je veux remercier l’organisation en lui redonnant tout ce que je peux sur le terrain. »

Il s’agit du plus récent changement apporté au personnel par la formation montréalaise au cours des derniers jours. Après avoir congédié son directeur général dimanche, les Alouettes ont confié les opérations football au directeur général adjoint Joe Mack, à Jones, ainsi qu’au directeur des opérations football Patrick Donovan.

Mardi, les Alouettes ont rapatrié le receveur Félix Faubert-Lussier et le joueur de ligne défensive Fabion Foote, qui avaient été libérés par Reed il y a un peu plus d’une semaine, en plus de libérer le receveur Stephen Adekolu et le demi défensif Lekan Idowu.