La formation de McGill s’est assuré hier la troisième place du classement de la saison régulière au football universitaire québécois grâce à une victoire de 23-17 à Concordia.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Menés 23-10, les Stingers ont amorcé une remontée dans les dernières minutes du match et ils se sont approchés à cinq verges de la zone des buts avec quelques secondes à jouer, mais la défense de McGill a tenu le coup. Le quart Adam Vance a amassé pas moins de 334 verges de gains par la passe, portant son total de la saison à plus de 2000 verges, mais il a commis quatre revirements, deux interceptions et deux échappés, qui se sont finalement avérés décisifs.

Ronald Hilaire, l’entraîneur-chef de McGill, a bien résumé le match. 

Ç’a été un match décousu, avec des blessures, de l’indiscipline, de mauvaises exécutions, pas vraiment ce qu’on a envie de voir au moment d’entrer dans les séries. Mais comme le dit l’adage, une victoire, c’est une victoire, et on va la prendre.

Ronald Hilaire, entraîneur-chef de McGill

« C’est du côté de la défense que nous avons le plus de maturité et c’est bien de voir que ces gars-là ont pris le match en main en deuxième demie, quand on a senti qu’il nous échappait. On a maintenant un beau challenge la semaine prochaine en demi-finale contre les Carabins. Il va falloir vider notre infirmerie – parce qu’elle commence à déborder –, mais c’est agréable de se préparer après une victoire comme celle-là. »

C’est un retour d’échappé de 69 verges d’Antoine Mongeau qui a changé les choses à mi-chemin au dernier quart. L’étudiant de quatrième année en kinésiologie a raconté : « Nous avions prévu un jeu en défensive, mais ça n’a pas marché et je me suis approché de la ligne de mêlée. Quand j’ai vu le ballon tomber dans mes mains, je n’ai pensé qu’à le ramener “à la maison” ! »

Mathieu Soucy, sur une passe de 15 verges de Dimitrios Sinodinos, a réussi l’autre touché de McGill, alors que Findlay Brown a ajouté trois placements. Comme le soulignait Ronald Hilaire, plusieurs joueurs de son équipe ont été blessés. L’ailier rapproché Jean Bidaux, étudiant français de première année, a malheureusement subi une double fracture à la jambe droite.

Évacué après de longues minutes sur une civière, il est resté au bout du terrain pendant près d’une heure avant qu’on puisse le transporter à l’hôpital. « Il voulait rester pour voir le match », a raconté Hilaire, rassuré sur l’humeur de son joueur, mais visiblement déçu par la perte d’un autre élément important de son équipe.

Du côté de Concordia, Jeremy Murphy a réussi les deux touchés, sur des passes de 6 et 18 verges de Vance, tandis qu’Andrew Stevens a ajouté un placement. Malgré la défaite, Concordia a obtenu la quatrième place en séries et les Stingers se rendront à Québec samedi prochain pour disputer l’autre demi-finale.

PHOTO KYRAN THICKE, FOURNIE PAR LES STINGERS DE CONCORDIA

Avec quelques minutes à faire au match, la défense de McGill s’est levée devant l’attaque des Stingers.

Vance, qui a obtenu une moyenne de 252 verges de gains par la passe par match cette saison, s’est encore démené tout au long du match face à une défense solide.

« Nous avons eu une saison en dents de scie, avec des hauts et des bas, mais nous n’avons jamais cessé de travailler, a souligné l’étudiant de cinquième année en sociologie. J’étais arrivé à Concordia sans trop d’attente et je viens d’y passer les plus belles années de ma vie. Les dernières saisons ont été compliquées, mais je suis très reconnaissant envers “Coach Brad” (Collinson) et je sais que ce programme va dans la bonne direction avec lui. »

Laval élimine Sherbrooke

À Sherbrooke, le Vert & Or de Sherbrooke avait une chance d’arracher une place en séries sur son terrain, mais le Rouge et Or de Laval s’est montré intraitable dans une victoire de 35-10. Avec près de 500 verges de gains en attaque, seulement 97 verges accordées en défense, le Rouge et Or a montré que sa machine était bien rodée à l’abord des éliminatoires. Et personne n’a oublié que Laval avait écrasé Concordia 74-0, il y a quelques semaines, lors de la dernière visite des Stingers.

Calendrier

Samedi prochain :
McGill (3-5) à Montréal (6-2), 14 h, CEPSUM
Concordia (2-6) à Laval (7-1), 14 h, stade Telus du PEPS