Même si la saison est encore jeune, les Alouettes auront l’occasion de porter un dur coup au Rouge et Noir d’Ottawa, ce soir. Avec une victoire, les hommes de Khari Jones auraient quatre points d’avance et un match en main sur Ottawa, en plus de s’assurer d’avoir le bris d’égalité entre les deux équipes.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Une équipe affamée

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Victorieux la semaine dernière contre les Eskimos d’Edmonton, les Alouettes seront à la recherche d’une quatrième victoire de suite, ce soir, contre le Rouge et Noir d’Ottawa.

Une fois de plus cette année, les probabilités sont grandes pour qu’il n’y ait que deux équipes de l’Est qui participent aux éliminatoires. En ce sens, la rencontre de ce soir au stade Percival-Molson (19 h) sera particulièrement importante pour le Rouge et Noir, qui occupe actuellement le troisième rang dans l’Est. « On devra jouer avec beaucoup de passion et d’émotion, car on s’attend à ce que ce soit leur cas. Nos joueurs savent à quoi s’attendre, on affrontera une équipe affamée », a dit l’entraîneur-chef Khari Jones. Les Alouettes seront à la recherche d’une quatrième victoire de suite, tandis qu’Ottawa voudra mettre un terme à sa série de quatre revers. Jones ne craint cependant pas d’excès de confiance. « Nos joueurs sentent qu’on a encore des choses à prouver, et c’est ce que je veux. »

Robustesse et revirements

PHOTO GRAHAM HUGHES, LA PRESSE CANADIENNE

Après avoir accordé 73 points à ses deux premières rencontres, l’unité défensive des Alouettes de Montréal n’en a accordé que 58 au cours des trois suivantes.

La défense des Alouettes joue très bien depuis quelque temps, et deux ingrédients ont été au rendez-vous : la robustesse et les revirements. Contre une attaque qui cherche toujours son identité après les départs de Trevor Harris, Diontae Spencer et Greg Ellingson, notamment, les Alouettes chercheront à imposer le rythme dès le botté d’envoi. « Notre défense a été très bonne pour provoquer des revirements tôt dans le match jusqu’à maintenant, ce qui a pour effet de donner confiance en soi à toute l’équipe », a noté Jones. De retour dans la formation partante du Rouge et Noir après une absence de deux matchs, le quart Dominique Davis a déjà lancé 7 interceptions en 4 rencontres cette saison. « Notre défense devra continuer de jouer avec agressivité. »

Changements sur la ligne offensive

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Sean Jamieson remplacera son coéquipier Tyler Johnstone, blessé, au poste de bloqueur à droite sur la ligne offensive des Alouettes.

Après un très mauvais début de saison, la ligne offensive des Alouettes joue mieux, elle qui a accordé un total respectable de six sacs à ses trois derniers matchs. L’unité devra toutefois composer avec deux changements du côté droit ce soir. Le bloqueur à droite Tyler Johnstone est de retour sur la liste des blessés (genou) et sera remplacé par Sean Jamieson, qui occupait le poste de garde à droite. C’est le vétéran Spencer Wilson qui prendra la place de Jamieson comme garde. « Les deux joueurs ont de l’expérience à la position qu’ils occuperont. L’élément qui sera à surveiller, ce sera la cohésion entre les deux joueurs », a estimé Luc Brodeur-Jourdain, hier.

Brodeur-Jourdain s’acclimate

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Luc Brodeur-Jourdain, qui a annoncé sa retraite il y a quelques semaines, continue de se familiariser avec son nouveau rôle d’adjoint à l’entraîneur de la ligne offensive des Alouettes.

Quelques semaines après avoir été nommé adjoint de l’entraîneur de la ligne offensive, Luc Brodeur-Jourdain continue de se familiariser avec son nouveau rôle. « J’ai parfois envie de prendre mon casque et d’aller sur le terrain, mais ça se passe plutôt bien dans l’ensemble », a-t-il indiqué. « Lorsqu’on joue, on se concentre uniquement sur notre prochain adversaire, mais comme entraîneur, il faut prendre de l’avance. On analyse les deux ou trois équipes qu’on affrontera au cours des prochaines semaines. Je peux donc me concentrer sur une équipe jusqu’à 8 h ou 9 h le matin, puis en analyser une autre par la suite. Ça peut parfois porter à confusion au niveau du personnel des joueurs. »

Bray s’est fait une place

PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNE

À ses trois premiers matchs dans la Ligue canadienne, le receveur Quan Bray a capté 18 passes pour 225 verges et 1 touché.

B.J. Cunningham sera de retour dans l’alignement après avoir raté le dernier match, mais DeVier Posey manquera à l’appel pour la troisième fois en raison d’une blessure à un mollet. Heureusement pour les Alouettes, Quan Bray, une recrue, s’est vite imposé comme l’un des joueurs clés du groupe de receveurs. À ses trois premiers matchs, l’ancien de l’Université Auburn a capté 18 passes pour 225 verges et 1 touché. « On pensait que ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne soit un receveur productif, lorsqu’on l’a vu au camp, et ça s’est produit tôt dans la saison. Il a ajouté un élément à notre équipe et on veut continuer de trouver des façons de lui remettre le ballon », a indiqué Khari Jones.

Un nouveau « retourneur »

PHOTO MARK TAYLOR, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Shakeir Ryan, qui portait les couleurs des Lions de la Colombie-Britannique la saison dernière, a été embauché par les Alouettes, plus tôt cette semaine, à titre de spécialiste des retours de bottés.

C’est le nouveau venu Shakeir Ryan qui sera le spécialiste des retours de bottés des Oiseaux contre le Rouge et Noir. Ryan aura ainsi l’occasion de remplacer le vétéran Stefan Logan, libéré par l’équipe il y a deux semaines. « On veut tous frapper des coups de circuit et marquer des touchés. Je veux montrer aux entraîneurs que je possède beaucoup de vitesse, mais je dois m’assurer de ne pas trop vouloir en faire. Je veux obtenir de bons gains, sans commettre d’erreurs », a commenté Ryan, qui a participé au camp d’entraînement des Lions de la Colombie-Britannique il y a quelques mois.