(Toronto) Les Alouettes de Montréal ont mis l’accent sur l’attaque, réclamant quatre joueurs offensifs avec leurs six premiers choix de la séance de sélection de la Ligue canadienne de football, tenue jeudi soir à Toronto.

La Presse canadienne

Après avoir dû attendre jusqu’au 13e rang, puisqu’ils ne comptaient aucune sélection au premier tour, les Alouettes ont réclamé le receveur de passes Kaion Julien-Grant, des X-Men de l’Université St. Francis Xavier. Classé neuvième selon la Centrale de recrutement, l’athlète torontois de six pieds deux pouces et 208 livres a capté 49 passes en huit matchs pour des gains de 638 verges et cinq touchés l’année dernière.

Grâce à un choix territorial qui leur était réservé avant d’entamer la troisième ronde — le 19e du repêchage — les Alouettes ont sélectionné le joueur de ligne à l’attaque Samuel Thomassin du Rouge et Or de l’Université Laval. Thomassin, qui mesure six pieds six pouces et pèse 330 livres, occupait le 12e échelon selon la Centrale de recrutement de la LCF.

Deux rangs plus tard, la formation montréalaise est allée dans la même direction, réclamant Zach Wilkinson, un autre joueur de ligne offensive. Originaire de Vancouver, Wilkinson a joué avec l’Université de Northern Colorado et occupait le quatrième rang du plus récent classement de la Centrale de recrutement, alors qu’il pointait au 17e échelon lors du classement hivernal, dévoilé en décembre.

En quatrième ronde, les Alouettes ont ajouté Chris Osei-Kusi, un receveur de passes de l’Université Queens.

Au 16e rang, les Alouettes avaient jeté leur dévolu sur le joueur de ligne défensive Nathan Anderson, un Torontois qui a porté les couleurs de l’Université du Missouri l’an dernier. En cinquième ronde, ils ont réclamé le joueur de ligne défensive Michael Sanelli de l’Université Concordia.

Les Alouettes ont complété leur soirée de travail en sélectionnant le demi offensif Jeshru Antwi (6e ronde, 48e), le secondeur Benjamin Whiting (7e ronde, 57e) et le demi défensif Cody Cranston (8e ronde, 66e)

PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL

Mathieu Betts (9) a été sélectionné au troisième rang par les Eskimos d’Edmonton.

Betts part troisième

Même s’il occupait le premier rang du classement de la Centrale, Mathieu Betts, du Rouge et Or, n’a pas été le premier joueur réclamé. L’honneur est allé à Shane Richards, un joueur de ligne à l’attaque, choisi par les Argonauts de Toronto.

Classé deuxième selon la Centrale de recrutement de la LCF, Richards est originaire de Calgary et a évolué avec les Cowboys de l’Université d’Oklahoma State.

Il est le premier joueur de ligne offensive à être repêché au premier rang depuis 2016. C’est par ailleurs la cinquième année de suite que le premier joueur sélectionné au repêchage de la LCF est issu de la NCAA.

« La sensation est incroyable en ce moment, a déclaré Richards lors d’une conférence téléphonique. Je ne pense pas que je le réalise encore. Je crois que je vais le réaliser lorsque je revêtirai l’équipement, que je me rendrai sur le terrain pour la première séance d’entraînement et que je pourrai dire’OK’je suis finalement ici. C’est le temps de se mettre au travail’ ».

Au cours de sa dernière saison avec les Cowboys, le colosse de six pieds huit pouces et 325 livres, a disputé huit matchs du calendrier régulier. Il a mis fin à sa carrière universitaire en contribuant à la victoire de 38-34 d’Oklahoma State contre l’Université du Missouri lors du Liberty Bowl, le 31 décembre.

Betts a été sélectionné au troisième rang par les Eskimos d’Edmonton.

En 2018, Betts a mis fin à une excellente quatrième année avec le Rouge et Or en remportant la Coupe Vanier pour la deuxième fois de son séjour avec l’Université Laval. L’an dernier, l’athlète originaire de Montréal est aussi devenu le premier joueur de l’histoire à remporter le Trophée J. P. -Metras (meilleur joueur de ligne) à trois reprises, et le premier joueur à mettre la main sur quatre prix individuels de U Sports au cours de sa carrière.

Betts, qui n’a pas participé à la conférence téléphonique réservée aux trois premiers choix du repêchage, a signé un contrat de trois ans avec les Bears de Chicago à titre de joueur autonome samedi dernier après avoir été ignoré lors du repêchage de la NFL tenu la semaine dernière.

Au deuxième rang, les Tiger-Cats de Hamilton ont également jeté leur dévolu sur un joueur de ligne offensive, Jesse Gibbon, un Canadien de 22 ans qui a joué son football universitaire avec l’Université de Waterloo.

Le dernier joueur choisi lors de la ronde initiale a été le Montréalais Hergy Mayala, un receveur de passes de l’Université du Connecticut, par les Stampeders de Calgary. Mayala était classé cinquième selon la Centrale de recrutement de la LCF.

Les Stampeders se sont également tournés vers le Québec pour leur deuxième choix, optant cette fois le joueur de ligne défensive Vincent Desjardins, du Rouge et Or.