Source ID:55251b81-9290-458a-9b59-367d1cfc8ace; App Source:alfamedia

Jarryd Taylor et les Stingers veulent confirmer leurs progrès

Le receveur de passes des Stingers de Concordia... (Photo fournie par les Stingers de Concordia)

Agrandir

Le receveur de passes des Stingers de Concordia Jarryd Taylor a terminé la rencontre contre le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke avec des gains de 258 verges.

Photo fournie par les Stingers de Concordia

Le receveur de passes Jarryd Taylor n'a pas marqué de touché, samedi dernier, lors de la spectaculaire victoire des Stingers de Concordia sur le Vert & Or de Sherbrooke, mais c'est lui qui a réussi la plupart des gros jeux qui ont permis à son équipe de s'imposer sur le dernier jeu du match.

Avec des gains de 258 verges en huit réceptions, au quatrième rang des plus hauts totaux de l'histoire au Québec, l'étudiant de troisième année en finances a été sélectionné joueur de la semaine au Québec et au Canada.

«C'est vraiment excitant de gagner de cette façon, a raconté Taylor, hier, en entrevue. Nous nous sommes battus jusqu'au bout et c'est ce genre d'équipe que nous allons être toute la saison. Nous n'avons jamais cessé d'y croire, même si nous avons gâché plusieurs chances de prendre l'avantage.

«Déjà, contre Laval [la semaine précédente à Québec], nous avions réussi plusieurs poussées offensives avant de les gâcher à cause de revirements ou de pénalités. On l'a encore fait contre Sherbrooke, mais on a finalement réussi à marquer.

«L'ambiance était vraiment incroyable au quatrième quart, même si nous étions menés 20-5. Tout le monde y croyait et la victoire va nous procurer énormément de confiance pour la suite de la saison.»

Taylor a capté cinq passes au quatrième quart, pour des gains de 171 verges. «C'était ma journée, mais tous nos receveurs sont susceptibles de connaître de gros matchs. On parle beaucoup des receveurs des Carabins ou de Laval, mais je pense que notre groupe n'a rien à envier à ceux des autres équipes. Et nous avons sans doute le meilleur quart [Adam Vance], d'excellents porteurs de ballon et une ligne offensive exceptionnelle.»

Payer pour ses erreurs

Il reste à éviter ces erreurs qui ont empêché les Stingers de concrétiser tout leur potentiel en attaque, et on peut faire confiance à l'entraîneur-chef Brad Collinson pour s'assurer que ses joueurs vont y travailler.

«Il nous l'a déjà fait payer cette semaine à l'entraînement, a avoué Taylor, en riant. Coach Collinson est probablement le meilleur entraîneur que j'ai jamais eu. Il n'est avec nous que depuis quelques mois, mais son influence est incroyable sur tous les joueurs et sur tous les aspects de nos vies.

«Les frères Donovan [Mickey et Pat, maintenant avec les Alouettes] avaient eux aussi apporté une belle contribution au programme de football de Concordia, mais coach Collinson est d'une autre trempe. Je n'ai jamais vu un entraîneur avoir autant à coeur les intérêts des athlètes avec lesquels il travaille.»

Taylor et les Stingers auront une belle occasion de confirmer leurs progrès demain en affrontant les Redmen à McGill. Les deux équipes partagent le deuxième rang avec les Carabins de l'UdeM en vertu de fiches identiques d'une victoire et une défaite.

«Il y a évidemment beaucoup de rivalité entre Concordia et McGill, mais je crois que nous avons pris l'ascendant sur eux la saison dernière [avec des victoires de 68-16 et 36-10]. Je ne veux pas paraître prétentieux, mais je pense que nous avons encore les moyens pour nous imposer cette saison.»

Du côté des Redmen, l'entraîneur-chef Ronald Hilaire a évidemment pris note de la victoire spectaculaire des Stingers: «J'étais là! Ils ont montré de belles choses en attaque et c'est sûr que nous devrons offrir une excellente performance. Je pense toutefois que notre défense peut les contenir, à condition d'éviter les petites erreurs que nous avons commises lors de nos premiers matchs.

«La saison est encore jeune, mais c'est déjà un match qui aura des implications sur le classement en fin de saison et les places en séries, a rappelé Hilaire. Nous retrouver avec deux victoires en trois matchs nous placerait en très bonne position.»

______________________________________________________________

D'autres nouvelles du football universitaire

Les Carabins veulent se mettre en marche

Peu convaincants en attaque depuis le début de la saison, les Carabins de l'UdeM n'auront pas droit à l'erreur, demain, à Sherbrooke contre le Vert & Or. Handicapée la semaine dernière par des blessures à des joueurs clés - Louis-Mathieu Normandin, Guillaume Paquet ou Arnaud Gendron-Dumouchel - , l'équipe n'a toujours pas désigné son quart numéro un. Guillaume Archambault et Dimitri Morand se sont partagé le travail lors des premiers matchs et c'est probablement le second qui sera d'abord envoyé dans la mêlée demain.

Heureusement pour les Carabins et leurs partisans, l'unité défensive a excellé lors des deux premiers matchs et ce serait étonnant qu'elle connaisse un relâchement devant les jeunes quarts du Vert & Or.

- - -

De bonnes nouvelles pour Gendron-Dumouchel

Le bloqueur offensif Arnaud Gendron-Dumouchel, des Carabins, victime d'une dislocation complète de la cheville droite samedi dernier lors du match contre le Rouge et Or de Laval, n'aura finalement pas à subir d'intervention chirurgicale. Bien que très impressionnante, la blessure n'implique aucune fracture ou lésion grave des ligaments. Un retour au jeu n'est guère probable cette saison, mais la carrière de celui qui a été repêché par les Blue Bombers de Winnipeg lors du dernier repêchage de la LCF n'est pas terminée!

- - -

Le top 10 canadien

Les Mustangs de Western sont toujours classés au premier rang du classement canadien, devant le Rouge et Or de Laval. Troisièmes la semaine dernière, les Carabins de l'UdeM ont reculé au cinquième rang après leur défaite contre Laval.

1. Western, 353 pts; 2. Laval, 324 pts; 3. Calgary, 274 pts; 4. Laurier, 244 pts; 5. Montréal, 233 pts; 6. UBC, 121 pts; 7. Saint Mary's, 109 pts; 8. Carleton, 96 pts; 9. Saskatchewan, 74 pts; 10. Guelph, 62 pts.

- - -

Collégial D1: plus que deux équipes invaincues

Tout le monde prédisait une lutte endiablée dans la division 1 du football collégial québécois cette saison et, après trois semaines d'activité, il ne reste que deux équipes invaincues: le Phénix de Grasset et les Spartiates du Vieux-Montréal. Les premiers auront droit à un bon test demain à Québec contre Garneau (2-1). On aura évidemment à l'oeil le quart Jonathan Sénécal (919 verges de gains par la passe) et sa cible de prédilection Kevin Mitale (438 verges et 7 touchés). Au Vieux-Montréal, le quart Arnaud Desjardins connaît lui aussi un excellent début de saison (899 verges de gains par la passe), mais il fera face à une excellente défense, demain, contre les Cheetahs de Vanier (2-1). Comme l'a souligné cette semaine l'entraîneur-chef des Spartiates, Rénaldo Sagesse: «On en saura plus sur notre valeur après ce match à Vanier...»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer