Les 12 membres du jury ont acquitté, vendredi, deux anciens joueurs de football de l'Université du Tennessee qui avaient été accusés de viol il y a de ça un peu plus de trois ans.

Mis à jour le 27 juill. 2018
ASSOCIATED PRESS

Le jury composé de sept femmes et cinq hommes a délibéré durant une heure et demie avant de déclarer A.J. Johnson et Michael Williams non coupables.

Durant le procès, une femme a affirmé s'être fait violer par les deux hommes dans l'appartement de Johnson au petit matin le 16 novembre 2014, après une victoire de l'équipe du Tennessee face à l'Université du Kentucky. À l'époque, Johnson, l'une des vedettes de l'équipe, était secondeur et Williams jouait à la position de demi défensif.

Les deux hommes ont été suspendus de l'équipe moins de 48 heures après que les accusations eurent été déposées et ils n'ont jamais revêtu l'uniforme de l'équipe de football par la suite. Ils ont été tous les deux inculpés en février 2015.

Les avocats des deux défendeurs ont présenté leur plaidoyer vendredi sans appeler de témoin à la barre.

Johnson a enlacé ses amis et ses proches immédiatement après l'annonce du verdict. Williams a pour sa part serré son avocat dans ses bras.