• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > McDaniels laisse tomber les Colts et retourne chez les Patriots 

McDaniels laisse tomber les Colts et retourne chez les Patriots

Contre toutes attentes, Josh McDaniels a préféré revenir... (Photo archives AP)

Agrandir

Contre toutes attentes, Josh McDaniels a préféré revenir dans giron des Patriots de la Nouvelle-Angleterre et reprendra ses fonctions de coordonnateur à l'attaque, et retrouvera son quart vedette, Tom Brady.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Josh McDaniels s'est finalement retiré d'une entente qui faisait de lui le nouvel entraîneur-chef des Colts d'Indianapolis, une décision qui a ébranlé l'organisation quelques heures après que celle-ci eut annoncé la nouvelle, mardi.

Les Colts ont confirmé la nouvelle dans un communiqué publié en soirée après que des informations eurent circulé dans les médias et sur la toile à ce sujet. McDaniels a finalement préféré revenir dans giron des Patriots de la Nouvelle-Angleterre et reprendra ses fonctions de coordonateur à l'attaque, aux côtés de Bill Belichick.

L'embauche de McDaniels avait été annoncée un peu plus tôt mardi, sur le compte Twitter des Colts.

Coordonnateur à l'attaque des Patriots au cours des cinq dernières campagnes, McDaniels s'était entendu avec les Colts pour remplacer Chuck Pagano, qui a été démis de ses fonctions après avoir passé les six dernières campagnes à la barre de l'équipe. Une conférence de presse était prévue mercredi.

McDaniels a cependant annoncé aux Colts mardi soir qu'il ne signerait pas l'entente.

«Bien que nous soyons surpris et déçus, nous nous remettons immédiatement au boulot afin de dénicher un nouvel entraîneur-chef qui correspondra aux valeurs de l'équipe et de l'organisation», ont indiqué les Colts dans leur communiqué.

Les Patriots et l'agent de McDaniels, Bob LaMonte, n'ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

«Les mots me manquent, a avoué l'ancien receveur des Colts, Reggie Wayne, à NFL Network. J'ai parlé à des gens au sein de l'organisation des Colts et ils se sentent trahis.»

L'avenir des Colts demeure toutefois incertain.

Après avoir fait attendre les Colts 22 jours avant la fin des éliminatoires, McDaniels laisse l'équipe sans entraîneur en vue de la prochaine saison - au début du mois de février.

Le coordonnateur à la défensive des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Matt Patricia, a quant à lui quitté son ancienne équipe, au lendemain du revers encaissé par les Pats, dimanche, face aux Eagles de la Philadelphie, pour poursuivre sa route en tant qu'entraîneur-chef des Lions de Detroit.

Les Colts avaient rencontré plusieurs candidats pour le poste à combler, dont deux qui ont été embauchés par d'autres équipes - Matt Nagy a pris le chemin de Chicago, tandis que Mike Vrabel s'est entendu avec les Titans du Tennessee. Matt Rhule, qui était considéré comme un autre candidat potentiel, avait déjà annoncé qu'il retournait dans les rangs universitaires avant que les Colts arrêtent leur choix sur McDaniels, qui, à 41 ans, est estimé comme étant l'un des meilleurs jeunes esprits du circuit.

Il est considéré comme un candidat de premier plan au poste d'entraîneur-chef depuis plusieurs années, même si son séjour à la tête des Broncos de Denver s'est mal terminé. En 2009, il a mené les Broncos vers une saison de 8-8 et a compilé un dossier de 3-9 en 2010 avant d'être remercié par l'organisation alors qu'il restait trois matchs à la saison.

Il a par la suite travaillé avec les Rams de St. Louis en 2011, avant de rejoindre les rangs des Patriots un an plus tard à titre de coordonateur à l'attaque.

Cette décision controversée pourrait lui barrer la route dans le futur et aura certainement des répercussions sur l'embauche des autres entraîneurs qui devaient rejoindre l'équipe.

Il s'agit d'une situation plutôt inhabituelle mais pas sans précédent dans l'histoire de la NFL. En 2000, le mentor de McDaniels, Belichick, avait remis sa démission après une seule journée de travail à la tête des Jets de New York.

Les partisans d'Indianapolis, qui méprisent déjà les Patriots, n'ont pas vraiment apprécié le changement d'avis soudain de McDaniels et se sont faits entendre sur les réseaux sociaux.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer