Source ID:579001; App Source:cedromItem

Alouettes: le bonheur de l'un, le malheur de l'autre

Le quart-arrière Jonathan Crompton (18) a pris la... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Le quart-arrière Jonathan Crompton (18) a pris la majorité des répétitions avec la première unité offensive des Alouettes, hier.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

À l'évidence, personne chez les Alouettes n'était heureux à la suite de la défaite contre les Blue Bombers de Winnipeg, vendredi soir. Surtout pas Alex Brink.

Appelé à être le quart-arrière partant des Moineaux après avoir connu un bon match la semaine précédente en Saskatchewan, Brink n'aura finalement passé qu'un peu plus d'un quart sur le terrain de l'Investors Group Field. Comme il peinait à faire progresser l'attaque - il a complété 5 de ses 7 passes, mais il n'a récolté que 14 verges -, l'entraîneur-chef Tom Higgins l'a retiré de la rencontre pour le remplacer par son réserviste Jonathan Crompton.

Bien que les Als aient fini par s'incliner devant les Bombers - un sixième revers consécutif et un septième en huit matchs -, Crompton s'est nettement mieux tiré d'affaire que Brink. Il a terminé sa soirée de travail avec 18 passes complétées en 29 tentatives pour des gains de 266 verges.

Brink n'a pas caché sa frustration après la rencontre. Il semblait cependant bien plus serein au terme de la séance d'entraînement d'hier.

«Je croyais que j'aurais la chance de revenir dans le match, alors je devais rester à l'affût mentalement et continuer de porter attention à ce qui se passait sur le terrain depuis les lignes de côté. Ils (les entraîneurs) sentaient que Jonathan était sur une lancée et qu'il nous donnait la meilleure chance de l'emporter à ce moment-là», a-t-il indiqué.

Interrogé au sujet de la réaction de son joueur, Higgins n'a pas du tout paru ébranlé.

«Nous avons laissé Alex disputer le premier match (à Regina) en entier parce qu'il était sur une lancée, a-t-il expliqué. Il avait connu un bon premier quart et nous voulions assurer une continuité. Nous croyons qu'il s'est produit la même chose (à Winnipeg). Alex a amorcé la rencontre, mais soudainement, Jonathan s'est amené, et c'est lui qui était sur une lancée. Et il a eu l'occasion de prendre les rênes du match pour la suite.

«C'est difficile quand vous fonctionnez avec deux quarts, a poursuivi le pilote. Tous deux veulent jouer pendant tout le match, car s'ils connaissent un certain passage à vide, ils croient pouvoir s'en sortir eux-mêmes. Mais nous n'avons pas le luxe du temps en ce moment. Nous devons être productifs immédiatement.»

«Nous sommes tous compétitifs»

Même si Higgins n'a pas voulu le confirmer hier, il ne fait presque aucun doute que Crompton sera le quart partant des Alouettes vendredi, alors que le Rouge et Noir d'Ottawa sera en ville. Le numéro 18 a d'ailleurs passé la journée à s'entraîner avec la première unité.

Crompton, qui jouait les seconds violons auprès de Mike Reilly avec les Eskimos d'Edmonton la saison dernière, en serait alors à son premier départ depuis l'époque où il évoluait à l'Université du Tennessee. Et à l'image de son entraîneur-chef, il ne se fait pas de mauvais sang avec les doléances exprimées par son coéquipier Brink.

«Nous sommes tous compétitifs. Je pense que nous possédons un bon groupe de quarts-arrière dans le vestiaire. C'est agréable de venir ici et de compétitionner chaque jour avec tout le monde. (...) La compétition rend tout le monde meilleur. Tout le monde fera ce qu'il a à faire et essaiera de s'améliorer», a-t-il noté.

Peu importe l'identité du quart partant, vendredi, il reste que les Alouettes ont encore une fois subi la défaite à leur dernier match. Et au risque de se répéter, ils devront à tout prix trouver la solution à leurs problèmes s'ils veulent éviter de rater les séries éliminatoires pour la première fois depuis 1996. D'autant plus que leurs deux prochains matchs les opposeront à des rivaux de la misérable division Est...

Mentionnons enfin que le receveur Chad Johnson et le maraudeur Marc-Olivier Brouillette, tous deux ennuyés par une commotion cérébrale, étaient de retour à l'entraînement hier. À moins d'une surprise, ils seront en uniforme pour affronter le Rouge et Noir.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Alouettes, je t'honorerai

    Sports

    Alouettes, je t'honorerai

    Les Alouettes de Montréal ont dévoilé en grande pompe leur troisième uniforme, lundi matin, devant près de 300 soldats de la Base militaire de... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer