Source ID:573470; App Source:cedromItem

Alouettes: Smith perd son poste de quart partant

Le quart arrière des Alouettes, Troy Smith... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Le quart arrière des Alouettes, Troy Smith

Photo Bernard Brault, La Presse

À moins d'un revirement de situation, Alex Brink sera le quart partant des Alouettes, samedi, à Regina. En partie parce qu'il est ennuyé par des blessures, et surtout parce qu'il est inefficace depuis le début de la saison, Troy Smith sera laissé de côté.

«C'est actuellement la meilleure décision pour l'organisation. Troy aura l'occasion de guérir de ses blessures, et on pourra évaluer nos autres options au poste de quart», a confirmé l'entraîneur-chef Tom Higgins, hier.

Smith traîne une blessure au genou gauche depuis le camp d'entraînement. Il est également blessé à une cheville et à un pouce, lui dont la main gauche était dans une attelle lorsqu'il est arrivé au stade Hébert vers la fin de l'entraînement des siens, hier.

«J'ai eu quelques discussions avec les entraîneurs et les médecins, et ils font tous partie de l'équation», a expliqué Smith, qui n'a cependant pas voulu confirmer qu'il n'affronterait pas les Roughriders, samedi.

«À moins de perdre un bras ou une jambe, n'importe quel athlète professionnel croira qu'il peut jouer, et c'est mon cas. Mais les médecins sont payés pour prendre ces décisions, alors je dois prendre un peu de recul et écouter leurs conseils.»

Bien que ce soit pratiquement une certitude que Smith ne jouera pas en Saskatchewan, les Alouettes n'ont pas écarté la possibilité qu'il soit de retour dans l'alignement rapidement. Cette décision sera ultimement celle de Higgins.

«Troy est mal en point à l'heure actuelle. Il ne peut pas courir autant qu'il le fait normalement, et il n'est pas le même joueur qu'il serait s'il était en santé. Troy estime qu'il serait en mesure de jouer, mais cette décision reviendra à Tom », a expliqué le coordonnateur offensif, Ryan Dinwiddie.

Higgins n'a pas voulu dire si Smith accompagnerait l'équipe à Regina. Les Alouettes resteront dans les Prairies après leur match contre les Roughriders, puisqu'ils visiteront ensuite Winnipeg, où ils affronteront les Blue Bombers, le 22 août.

Le pilote a indiqué que l'équipe déciderait vendredi si le nom de Smith allait être inscrit sur la liste des blessés pour un match ou sur celle des blessés pour six matchs.

Le franc-parler de Garcia

La décision des Alouettes de retirer Smith de la formation est étonnante étant donné que Higgins a estimé que le quart-arrière avait disputé son meilleur match de la saison, vendredi dernier, contre les Eskimos d'Edmonton. «Je pense encore qu'il s'agissait de l'une de ses meilleures performances de la saison», a dit Higgins, hier.

Jeff Garcia, qui a été officiellement nommé entraîneur des quarts du club lundi, s'est montré plus dur que les autres entraîneurs de l'équipe. «Troy a fait plusieurs belles choses vendredi dernier, mais est-ce que l'équipe a suffisamment bien joué? Pas du tout, et surtout pas en première demie.»

«Troy doit retrouver la forme, prendre le recul nécessaire, et analyser ce qui se passe en étant sur les lignes de côté. S'il obtient une nouvelle occasion de jouer, il comprendra peut-être mieux ce qui est attendu de lui et l'appréciera peut-être davantage. Ça pourrait lui permettre de jouer à un niveau supérieur», a ajouté Garcia.

Système à deux quarts

Après avoir mentionné cette possibilité à quelques reprises au cours des dernières semaines, Higgins a indiqué que l'équipe utiliserait probablement un système à deux quarts-arrière à compter du match de samedi. Il a souligné que c'est une recette qui avait bien fonctionné lorsqu'il était un employé des Eskimos.

Brink et Jonathan Crompton, qui n'est avec les Alouettes que depuis quelques semaines, devraient se partager le travail contre les Riders. C'est donc dire que Tanner Marsh continuera d'occuper le poste de troisième quart malgré l'absence de Smith.

Même s'il ne disputera probablement pas tout le match, Brink est évidemment emballé d'obtenir son premier départ dans l'uniforme des Oiseaux.

«Je suis très excité. Tout ce qu'on peut demander, c'est l'occasion de jouer. Je vais me préparer du mieux que je peux. Je sais que j'ai la confiance de mes coéquipiers et celle de mes entraîneurs, et c'est tout ce qui m'importe en ce moment», a commenté Brink.

«Alex possède de l'expérience, ce qui lui permet d'apporter les ajustements nécessaires et de rappeler certaines choses à ses coéquipiers sur le terrain. Il lance le ballon aux bons moments et il connaît bien notre livre de jeux», a résumé Dinwiddie.

Arrivé à Montréal il y a un peu plus d'une semaine, Garcia n'a quant à lui pas tardé à prendre le pouls des Alouettes.

«L'attitude d'Alex a été très bonne et positive pendant l'entraînement d'aujourd'hui [hier]. Et si l'on compare avec la semaine dernière, c'était probablement quelque chose dont l'équipe avait besoin», a-t-il noté avec justesse.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer